Le poulet de la mort VS le renard flamboyant!Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageLe poulet de la mort VS le renard flamboyant!    Mar 20 Jan - 21:23

Chapitre 1: L'arrivée du renard incandescent.

Il y a peu, notre bretteur mi-angélique, mi-humain avait quitté la Blue sur laquelle il était installé depuis quelques années: North Blue. Il était temps pour le chasseur de primes de visiter d'autres contrées, et surtout d'empocher d'autres primes!

Car il ne fallait pas se mentir, si il se déplaçait c'était surtout pour l'argent. Il aurait accepter d'aller en enfer si cela lui aurait rapporter de l'argent facile. D'ailleurs en parlant d'argent facile, il était sur un coups en or en ce moment.
Tranber le boucher. C'était sa cible. Bon on ne va pas parler de la photo sur l'avis de recherche car après tout, l'habit ne fait pas le moine, il en était la preuve. Mais si la photo était comique, son surnom l'était encore plus. "Le boucher des poules"... C'était à ce demandait qui le gros boucher avait tué, des humains ou bien des poules?

Attendez je vous vois venir... L'agression et le meurtre d'une poule à l'arme blanche n'est pas condamnable par la marine. Déjà , pourquoi? Et ensuite, bah, ça ce trouve il a fait ça un soir de pleine lune, en dansant autour d'un feu et en priant pour l'avènement du diable. Qui sait?

Soit. Zared ne savait pas qui Tranber avait tué, et il s'en foutait! Tout ce qui l'intéressait c'était sa prime, qui au passage, était plutôt conséquente surtout vue le surplus bedonnant que ce trimballait le primé.

Les rumeurs concernant Tranber menèrent donc le bretteur à West Blue. En premier lieu il fut aiguillé vers Ohara, mais là-bas il ne le trouva pas! Il en appris seulement  plus sur les secrets et l'histoire de l'île.

Après son affrontement contre Castiel, suite à l'indication d'un marine,Zared quitta l'île direction Bijk, la forteresse.

Le chasseur de prime avait embarqué sur un bateau marchand. Eh oui quand on a pas de bateau à soi, on est obligé de se faire enrôlé comme marin sur un navire... Ainsi donc Zared se fit engagé comme marin sur un bateau marchand. Ces dernier allaient à Bijk pour acheter des chargements de la Lys des Damnées et les revendre à prix d'or sur les autres Blues.

Le commerce de cette plante était florissant, si je puis m'exprimer ainsi! Par les temps qui court cette plantes hallucinogène est le seul échappatoire que certains ont trouvé pour se vider la tête et oublier que le monde est déchiré par la guerre. De plus c'est un atout pour les médecins agissant sur le front. Un tel anesthésiant n'est pas négligeable.

Le curiosité du bretteur fut éveillé par tout ce qu'on lui avait raconté sur cette plante. Il ne manquerai donc pas une occasion de s'en procurer.

Après quelques jours de navigation. Le navire arriva au port de Bijk.
Il se surprit, à s'émerveiller devant cette immense rocher, à contempler cette forteresse.

Une fois le pied sur la terre ferme, il suivit les marchand jusque dans la ville et devinez quoi? La forteresse n'est en réalité rien d'autre que la ville! Au sein du fort, de nombreuses échoppes sont disposés, en partant des commerce de bouche, jusqu'aux différent vendeur de lys du damnés. Tout était à portée de main pour les personnes ayant une habitation dans la forteresse.

C'était réellement quelque chose de très impressionnant à voir!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le poulet de la mort VS le renard flamboyant!    Mer 21 Jan - 21:33
Chapitre 2: Bijk, La ville fortifiée.

L'architecture en mettait plein la vue. Qui aurait pût imaginer qu'un château puisse contenir une ville? Je sais pas mais il l'a fait!

Zared ne pouvait s'empêcher d'admirer les bâtiments. Tandis que certaines échoppes étaient de modique étales placé ici et là à l'arraché. D'autres étaient installés dans ce qui fut autrefois une chambre, ou bien une salle à manger, ou encore une quelconque pièce. Leurs devantures étaient donc somptueusement décorées. Milles et unes gravures embellissaient leur pas de porte. Des panneaux d'enseigne ,vieillit, s'exhibait en hauteur. Mais le détail qui venait parfaire le tableau était la présence d'imposantes portes massives dans laquelle était installé de nombreux verrous et un ouverture avec un espèce de volet rétractable. Tout les commerces  incorporés dans la structure du fort était magnifiquement travaillé et attirant.

Mais la meilleure salle fut bien évidemment prise par: la marine! Car oui la marine était présente ici aussi. Après tout le commerce de la Lys du damné devait avoir ses dérives que le gouvernement tentait de réguler. Et puis au vue de l'endroit où ils étaient : un fort; il n'était pas trop choquant d'apercevoir des marines, bien au contraire. Ce qui était plutôt surprenant c'était que le château soit une ville! Il fallait l'avouer pour les étranger Bijk était une base militaire! C'est du moins l'allure qu'elle donnait! Mais la ville tranchait avec toute les apparence. Mais là je radote!

Apres l'arrivée en quai du navire marchand, le bretteur suivit les commerçant. Il avait beau ne pas avoir un caractère compatible au leur, il les suivit quand même: s'accommodant de leurs présences. Car après tout qui appréciait il réelement? Lui même? Oui enfin ça compte pas! C'était grave, mais oui... Il n'appréciait personne, il n'avait confiance en personne! Et qu'on vienne pas lui parler de race... Il ne portait ni les Anges, ni les Humains dans son cœur. Étant un hybride née de l'union des deux races son apparence ne plaisait à aucun des deux camps! Tant pis! Au fil des années, il avait appris à ce battre que pour lui même... C'était égoïste mais après tout c'est vers cela que son cruel passé l'a poussé.

Silencieux il suivit le groupes de marchands. Ces derniers ne lui firent pas une visite guidée. L'appât du gain primait sur la politesse pour eux.

Sans s'arrêter le groupe passa donc devant de nombreux restaurants, devants des échoppe, devant des habitations... Il passèrent même devant le QG de la marine sans dire un mot. Heureusement que la marine voit toujours les choses en grand. Zared remarqua le QG de la marine en passant devant. C'était pas bien compliqué... Le bâtiment était pourvu de pavillons arborant la légendaire mouette de la justice. De plus la densité de soldats avait augmenté à l'approche du bâtiment.

Le chasseur de prime ne prit pas la peine de s'y arrêter. Après tout peut être que les marins n'étaient pas au courant de la présence de Tranber "le boucher des poules" en ville. Si Zared balançait l'info il aurait peut être moins de chance de trouver le bourreau des poulaillers, et donc moins de chance de toucher la prime... Et ça ce n'était pas acceptable!

Il passa donc devant le QG de la marine sans se retourner, continuant de suivre le groupe de marchands.

Ces dernier finir par entrer dans un bâtiment. Le bretteur pût lire le nom du commerce sur l'enseigne: "À l'auberge du Gouverneur". Sur un écriteau à l'entrée il y apprit que le lieu était une auberge de dégustation de la Lys du Damnée.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le poulet de la mort VS le renard flamboyant!    Jeu 22 Jan - 22:46
Chapitre 3:L'auberge du gouverneur

Zared et le groupe de marchands venaient donc d'entrée dans l'auberge du gouverneur. Une fois à l'intérieur, le bretteur pivota la tête à droite et à gauche pour avoir une vue d'ensemble de l'endroit. Malgré le monde présent, dans la salle d'entrée qui faisait aussi office de salle à manger, l'atmosphère n'était pas étouffante, signe que la pièce avait subit un agencement optimal! Le groupe continua donc sa marche vers une table où deux hommes, relativement jeunes était installé pour boire. Le chasseur suivit le groupe. Lorsqu'ils arrivèrent à hauteur des deux hommes Zared haussa les sourcils. Un marchand capta l'incompréhension du trentenaire et lui présenta alors les deux figures emblématiques de la ville:

-Le blond, c'est un ange nommé Byrus! Et l'autre et bien c'est le lieutenant Boyz Veiner. Il représente tout deux des autorités supérieur au...au gouverneur!

Déclara-t-il en chuchotant sur la fin. Puis il reprit:

-Le lieutenant surveille les ventes de la lys du damné. Enfin à son stade il ne surveille plus... Il gère presque les stocks, car on ne peut transporter des lys du damné sans sa permission.

Tandis que l'un des marchands expliquait à Zared tout les détails à savoir sur le commerce de la Lys du damnée, un autre avait entamé la discussion avec Boyz Veiner. Ils discutaient achats, transport, taxes...

Pendant ce temps là le surnommé burning sword, dévia son regard, inintéressé, par la conversation entre le marine et les marchands! À ce moment là Zared capta le regard de son homologue angélique. Il émanait de son regard une certaine stature, une braise ardente lui conférant une aura imposante.

Les deux hommes étaient d'importantes personnes pour la ville, sûrement les plus influentes et les plus renseignés, de ce qu'il avait comprit. C'était une occasion en or de zapper la phase enquête de toutes ses traques. Ni une ni deux, le bretteur se fraya un chemin parmis les marchands, bousculant ceux lui obstruant le passage jusqu'au lieutenant. Ils n'eurent pas le temps de râler que le chasseur de prime plaqua un avis de recherche sur la table. Il s'adressa alors à l'ange et au marine:

-Désolé de vous déranger mais la justice n'attend pas. Vous le concevez, n'est ce pas lieutenant?

Dit il en arquant un sourcil tout en fixant les yeux du tireur d'élite, puis il ajouta:

-Je suis sur les traces du criminel sur l'avis de recherche: Tranber le boucher! Il est rechercher pour des meurtres commit sur East Blue.

La parole lui fut coupé par Byrus:

-Ah! Mais attends... Ce type c'est le cuistot de l'auberge, non?

Coup de chance ou erreur de la part de l'ange? C'était facile à vérifier. Sans attendre de réponses de la part de Boyz Veiner, le bretteur quitta sa place et se faufila de nouveau à travers le groupe. Une fois extrait de la masse d'humain il dégaina son sabre. La seconde d'après la lame s'embrasait, alors que Zared cherchait du regard la cuisine.

"Ne pas entrer, réserver au personnel."

C'était la première fois que le bretteur briser un interdit aussi ridiculement inoffensif!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le poulet de la mort VS le renard flamboyant!    Ven 23 Jan - 23:56
Chapitre 4: La chaîne alimentaire

Tranber! Il était là dans cette grande cuisine à discuter avec un homme tout de noir vêtu. Tandis qu'autour les marmitons s'affairaient, lui, il était là à glander. Les deux hommes n'étaient pas seul à discuter au milieu de la pièce. D'autres personnes étaient aussi présentes, mais elles ne bougeaient pas et ne parlaient pas. Enfin ça c'était avant l'arrivée tonitruante du bretteur qui s'était engouffré dans la pièce brusquement. Lorsque les gorilles de l'homme au chapeau et à l'anorak noir croisèrent le regard embrasé de Zared ils réagirent en se préparant chacun à leur manière au combat. Voyant la scène le chasseur de prime stoppa sa progression.

Il croisa alors le regard du gouverneur. Si les yeux sont le miroirs de l'âme, alors celle de l'homme en noir devait être plus sombre que celle de Zared. On pouvait y lire de la noirceur, du dédain, du mépris... Le gouverneur semblait avoir plus de haine envers le monde que n'en avait jamais possédé le samouraï mi-ange, mi-humain. Et pourtant il ne portait personne dans son cœur!

Pivotant la tête, le regard de Zared tomba cette fois-ci sur Tranber. L'atmosphère dans la pièce était tendu. Personne ne bougeait plus, comme si le moindre mouvement provoquerai un séisme dans la pièce. Malgré cela le gouverneur intervint, interrogeant le bretteur de sa voix grave et monotone:

-Que faites vous là étranger? La piece est réservé à mon personnel... Les toilettes sont au bout du couloir! Ah! Et vous ferez gaffe votre jouet a prit feu... Maintenant, rangez votre arme et sortez avant que je vous fasse sortir!

Le sarcasme faisait tâche dans la bouche d'un homme au visage aussi sec et sévère, mais c'est le ton qu'il avait décider d'employer.

Irriter par ce ton, Zared répondit par un autre sarcasme:

-Hum! Sortir? Si proche de ma cible? Bien sûr! Non... Vous vous doutez bien que si je suis venu une arme à la main c'est pas pour repartir la fleur au fusil! Mais ne vous inquiétez pas ce n'est pas vous que je vise... Alors détendez vous les mecs, votre patron ne risque rien! Par contre, toi , Tranber, tu vas avoir chaud au cul!

En parlant Zared déplaçait son sabre enflammé devant lui. Il finit par le pointer brusquement en direction de Tranber. Ce dernier regarda le bretteur avec des yeux rond agitant les mains pour toute défense.

L'épéiste fit un pas en avant, mais il fut stoppé par une voix qui s'éleva de son dos:

-Arrêtez!

Tous détournèrent le regard vers le nouvel arrivant, sauf bien sûr Tranber et Zared. Le boucher commença à s'éclipser discrètement, mais le bretteur l'avait à l'œil il lui emboîta donc le pas tandis que Boyz Veiner repris la parole:

Chasseur de prime.... Quel impatience...

Dans la confusion le cuistot et le bretteur  avait prit la fuite par la porte de derrière , bousculant ceux qui n'avait pas été trop distrait par l'intervention verbal du lieutenant.

Le  gouverneur quitta des yeux Boyz Veiner pour pivoter son regard et constater l'absence de son cuisinier fétiche ainsi que du jeune brun intrépide qui lui avait répondu.

-Retrouvez Tranber et ce gamin inconscient!

Dit-il.

-À quoi bon?
Répondit Byrus en entrant dans la pièce avec l'avis de recherche de Tranber, que Zared leur avait montré ultérieurement.

-Cette avis de recherche est authentique! Votre cuisinier est un criminel.

Enchaîna Boyz en attrapant l'affiche des mains de l'ange pour la présenter au gouverneur.

Ce dernier s'empara de la feuille, la chiffonna et le balança à l'autre bout de la pièce, puis s'écria:

-Votre querelle avec lui m'importe peu! C'est le meilleur cuisiner de Lys du damné que j'ai sous la main! Qu'il soit recherché par la marine ou non, je m'en tape! C'est moi qui gouverne l'île, je me trompe, lieutenant Veiner? Vous et la marine... Restez à votre place... Sous mes ordres!

Boyz ne se laissa pas démonter par la tentative d'intimidation du gouverneur. Il répondit calmement:

Certes , vous gouvernez cette île mais vous ne pouvez ignorer la marine ou faire taire son avis. Je vous rappelle qu'on régule l'exportation de la lys du Damné. Ce serait très embêtant pour vous de vous mettre à dos le gouvernement mondiale, n'est ce pas monsieur le gouverneur? Alors laissez moi faire mon travail, merci!

Dit-il en passant à côté de l'homme en noir, puis il parti à la poursuite de Zared.  Byrus resta un instant planter là face au gouverne rouge de colère et ses trois gardes du corps restant. Mais bien vite il prit la décision de bouger, laissant le gouverneur pester contre le lieutenant, après tout si son rival allait participer à un éventuelle combat il devait y être!

Pendant ce temps le bretteur poursuivit le cuisinier. Ce dernier ne mît pas beaucoup de temps à s'essouffler. La distance entre les deux hommes se réduisit de moitié au bout de cinq minutes. Quelques minutes après le boucher, fatigué se réfugia dans une échoppe. Cela ne manqua pas à l'œil aiguisé de Zared. À son entrée il fut accueillit par un poulet qui le griffa avec acharnement au visage. L'épéiste n'eut pas le temps de réagir que la bestiole retourna se percher sur l'épaule de Tranber. Le samouraï mi-angélique, mi-humain toucha les blessures occasionnées par la poule avant de dégainer une nouvelle fois son sabre, qu'il avait ranger lors de la course poursuite. Cette fois-ci il n'utilisa pas le Kitsunebi-Ryu sur son sabre.

-Amène toi que je fasse de ton poulet des nuggets!

Dit le brun sur un ton provocant mais le bourreau ne bougea pas d'un pouce.

-East Blue... Pourquoi mes ennuis viennent me hanter jusqu'ici? Je pensais que changer de Blues résoudrait mes problème avec la justice... Et c'était le cas avant ton arrivée, sale... Petit...

Bougonna Tranber.

-Tais toi et bas toi! Déclara l'épéiste en partant à l'assaut.

Le boucher resta planter là, les bras écartés et  les jambes fléchis comme si il se préparé à faire un câlin. Durant l'attaque, Tranber se baissa rapidement pour éviter le premier coup porté à l'horizontale au niveau de sa gorge. Mais avant que le pied de Zared ne touche les jambes du boucher pour le faire choir, Tranber jeta ses bras en arrière tout en propulsant son ventre vers l'avant. Ce coup de ventre  propulsa le bretteur en arrière, lui faisant prendre l'équilibre. Il manqua même de tomber en se désarmant lui même. Mais il retomba sur ses pattes et retrouva une stabilité de son équilibre. Comment un coup de ventre avait il pût le faire autant reculé? Étais ce réelement puissant?

Zared se posa beaucoup de questions sur la puissance de cet homme. Courageusement il répartit au front. De nouveau le poulet fut propulsé dans sa direction. Le bretteur, prévenant, ne se fit pas avoir une dernière fois. Cette fois-ci il sauta pour aller à l'encontre du poulet. Une fois dans les air il embrasa son sabre et ... Le poulet termina empaler et griller par le sabre.

Zared atterit et leva son sabre devant lui pour montrer à Tranber ce qu'était devenu son poulet boomerang:

-Je t'avais promis des nuggets... Désolé j'ai changé d'avis... Le poulet c'est nettement mieux au grill, à la broche!

Dit-il en arborant un sourire sadique. Il désactiva le Kitsunebi-Ryu, et vira le poulet de son sabre avec son pied droit, puis il fixa le boucher. Celui-ci était rouge. Était ce de la honte ou de la colère?

Plutôt de la colère à en juger par son regard. Tranber initia alors une attaque. Il fonça tête baissé vers son adversaire. Ce dernier l'esquiva aisément au vue de son gabarit il retenta le coup encore et encore. Les coups de ventre fusaient, et Zared s'apitoyait, intérieurement, face à une technique de combat aussi chaotique. Lors d'un assaut du boucher le bretteur utilisa une de ces techniques: Il s'agit d'une simple attaque horizontale qui peut permettre de repousser les lames ou de trancher la chair.

-Kitsunebi-Ryu Tsume!

S'écria Zared en tailladant de sa lame enflammé le bide de Tranber.

-Je tranche et je cautérise en même temps. Si c'est...

Mais l'inertie ne voulu pas de le brun termine sa phrase. Lors de la blessure le boucher hurla de douleur et perdit l'équilibre. Suite à cela Tranber s'écroula de tout son poids sur le chasseur de primes.

Ce dernier réussi à s'extirper de sous la masse de graisse en plantant une nouvelle fois la chair de son adversaire  et en faisant levier avec la lame.

Le boucher avait perdu connaissance au premier et au seul coup enflammé. Sûrement n'avait pas un seuil de résistance à la douleur très élevé malgré sa protection lipidique!

Mais tandis que le chasseur de prime liait les poings de sa cible avec une cordes les ennuis réapparurent. Cependant les hommes du gouverneur se décomposèrent lorsqu'ils virent le sang sur le sol, et Tranber ligoté qui gisait à même la pierre de la forteresse. Mais repensant aux ordres de leur patrons ils se dirent qu'il restait au moins un objectif à accomplir pour ne pas passer pour de totale incapable. Ils décidèrent donc d'attaquer Zared. Mais un coup de feu retentit. L'un des hommes lâcha brusquement sa hache en secouant sa mains gauche. Heureusement que cette dernière ne lui atterrit pas sur le pied!

À ce moment là, la marine arriva mettant en joug les deux hommes du gouverneur. Vu les tronches qu'il tirait se n'était sûrement pas tout les jours qu'ils étaient confronté à la marine. Ils étaient sans doute même plus estimé que les marins, ici, étant des partisans du gouverneur. Les deux homme furent pris en charge. Et la marine investit complètement les lieux, s'approchant de Zared et Tranber. Le bretteur ne les  voyait que comme des rapaces tournant autour d'un morceau de viande. Mais là non! C'était lui qui l'avait "combattu" et capturé il ne renoncerait donc jamais à sa prime. Irrité par l'agitation il montra donc sa possession en mettant un pied sur le boucher encore évanoui et demanda à parler au lieutenant sous peine de ne pouvoir que s'opposer au déplacement du criminel rétamé .

Au bout de quelques minute il pût parler avec Boyz, toujours accompagné de Byrus. Voyant l'entêtement du chasseur de prime, le chasseur de prime accepta de le payer pour la capture. Il lui fit une avance sur place, puis il lui donna le reste une fois au QG de la marine.  

Boyz Veiner suite au remontrance via den den muschi, de ses supérieurs, commença  appréhender de la réaction du gouverneur vis à vis du chasseur de prime,il décida donc d'organiser secrètement le départ de Zared dans la soirée.

Apparement mieux valait ne pas irriter le gouverneur. Son influence était beaucoup plus importante que l'on pourrait le croire, voilà ce que retenait l'escrimeur  une fois sur le bateau de la marine en partance pour le grand large! Le seul regret qu'il avait c'été de ne pas avoir pût acheter un peu de Lys du damné. Aujourd'hui la poule c'était fait manger par le renard au service de la mouette. Et cette dernière avait été bouffé par un seul homme. L'humain est donc l'ultime prédateur... Celui qui est en haut de la chaine alimentaire!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageRe: Le poulet de la mort VS le renard flamboyant!   
Revenir en haut Aller en bas


 Le poulet de la mort VS le renard flamboyant!Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: West Blue :: Bjik, La Forteresse-