Huummm .. Donuts !!Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alucard Etsukazu
抗争 ▬ Vendetta
avatar

Messages :
34

Feuille de personnage
Doriki: 371
Berry's: 27 000
Réputation/Prime: 0
MessageHuummm .. Donuts !!    Ven 23 Jan - 23:14


  • Quelle idée de monter à bords d'un navire de tourisme. Même un bateau-mouche aurait été mieux que cette embarcation à la noix. Il n'y avait que des jeunes gens et ils faisaient tous la fête. La plus part des personnes étaient torse-nu. Bon, quand il s'agissait d'une bonne paire de bonnet F, on avait pour obligation de se rincer l'oeil. Alucard portait sa tunique sombre et son masque, comme à son habitude. Il faisait vraiment tâche dans toute cette foule. Pourtant, les femmes tournaient souvent leurs regards vers lui. Il n'avait pas pour habitude d'être admiré par la gente féminine. Il n'avait pas encore fait assez ses preuves dans le domaine pour parler comme un expert. Bien sûr, il avait déjà fait trempette .. Mais il avait encore beaucoup de mal à décrire leur comportement. Il ne connaissait que la guerre et les combats. Il ne connaissait rien en l'amour et surtout le comportement de la gente féminine. Mais à quoi il pensait cet idiot ! L'amour c'était pour les faibles abrutit. Un coup sur le crâne et il retrouva ses esprits. Il y avait trop de tétons dans les parages. Il quitta le pont et monta vers l'étage supérieur. Le capitaine ne fit même pas attention à lui. Il pensait certainement qu'il s'agissait d'un divertissement pour les jeunes en-dessous. Il lui cira prestement quelques mots. L'embarcation voguait en direction de l'île du Sourf. Il arriverait au port dans environ une heure.

  • Etsukazu devait prendre son mal en patience et garder son calme. Il pourrait faire un véritable massacre sur ce navire et violer toutes les donzelles qui passaient dans les parages. En plus elles étaient toutes en bikini .. Un autre coup sur le crâne et il retrouva la raison. Il partait en direction de l'île du Sourf. Il ne connaissait rien sur ce cailloux. Il lui fallait des informations sur le coin. Pas le choix, il fallait choper une minette un peu ivre et lui soutirer des infos. Il retourna dans la foule. La musique martelait ses tympans et il se faisait violence pour pas égorger le Dj. Il passait vraiment du son de chiotte. Il méritait une bonne sanction ! Alucard n'avait pas de goût très prononcé. Néanmoins, il aimait bien les musiques douces de son enfance où la musique bien dark. Cela collait parfaitement avec son personnage. De plus, un peu de hardrock c'était le pied pour tout casser sur son passage. Il devrait investir dans un appareil de transport capable de lire de la musique. Il se demandait si la chose existait .. il devrait sinon déposer le brevet. Une jeune femme s'approcha de lui, à la limite de lui tomber dessus. La cible était parfaite pour la phase deux de son plan.

  • Le couple partit dans un coin sombre. La jeune femme devait s'attendre à un plan bien érotique, mais ce fut bien différent. Etsu' lui posa quelques questions et restant bien distant. La jeune femme était bête comme ses pieds dans cet état second. Pourtant, il réussit à en tirer quelques informations. Il s'agissait d'une île assez touristique et le lieu idéal pour faire du surf. Notre héros apprit que le surf était un sport très dangereux. On devait tenir debout sur une planche et glisser sur l'eau. Alucard avait déjà du mal à garder les pieds sur Terre, il ne se risquerait pas à une telle pratique. Un baiser sur la joue et la jeune femme s'endormit contre la rambarde de sécurité. Alu' l'attrapa et l'installa tout de même sur un banc. Encore plusieurs minutes d'attente .. Il était déjà en train de réfléchir à sa prochaine cible.

  • La ville était gargantuesque et notre forban ne savait pas où donner du sien. Il y avait des petites fesses un peu partout. Un autre coup sur son crâne lui remit les esprits en place. Il remarqua une petite pâtisserie. C'était l'endroit idéal pour faire un petit scandale dans les parages. Il entra dans le magasin et prit position à une table. On lui apporta une carte et il choisit plusieurs dessert. Il fut servit en un temps record. Il avait choisit plusieurs dessert, mais il gardait le donut pour la dernière bouchée. Le meilleur pour la fin comme on avait pour habitude de si bien dire. Néanmoins, il fut dérangé alors qu'il allait déguster son ultime plat. Le serveur lui apporta la facture et resta auprès de la table dans l'espoir d'être réglé. Cela déplut très fortement à notre criminel.

    Tu veux ma photo le puceau ???


  • Le serveur lui expliqua qu'il attendait d'être réglé pour quitter les lieux. C'était la règle dans l'établissement et personne ne pouvait déroger à la règle. Ok ! Alucard attrapa son donut et le laissa glisser autour d'un de ses doigts. Avec l'autre main il dégaina son arme et tira en plein milieu de la tronche du serveur. Sa cervelle gicla un peu partout et tâcha malencontreusement le dessert de notre héros. Il était vraiment furax sur ce coup. Il tira dans tous les coins et dégaina sa dague pour trancher la chaire des fuyards qui osaient passer à proximité de lui. C'était un véritable bain de sang. Les citoyens fuyaient les lieux en hurlant. Les quelques survivants étaient tachés de sang de la tête au pied. Alucard commença à fouiller la vitrine dans l'espoirs de trouver un donut survivant .. Il devait bien en rester au moins un ...



Dernière édition par Alucard Etsukazu le Lun 2 Fév - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ethan Libbers
The Gold Furnace
avatar

Messages :
19

Feuille de personnage
Doriki: 545
Berry's: 53 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Huummm .. Donuts !!    Dim 25 Jan - 20:55
Voilà, voilà ! Me voilà obligé de trouver des criminels pour gagner ma vie et survivre dans ce monde impitoyable. En gros, j'étais devenu chasseur de primes ! Ma pauvre nécessité forçait mon destin à se tourner vers ce chemin tortueux où 50% de ces admirables travailleurs solitaires perdraient la vie après 4 mois de voyage. Heureusement, ce n'était qu'une rumeur, certes effrayante pour moi, exerçant ce travail, mais on restait quand même au simple stade de la spéculation. Le métier de chasseur de primes était celui qui m'était le plus adéquat, non seulement vu ma situation, mais également avec le sale passé que je me devais de soulever honnêtement. Il était donc de mon devoir de traquer toute testasse collée sur les bouts de papier de la marine, puis de le neutraliser ou de le tuer selon mes envies et enfin d'obtenir du fric... mais qu'est-ce que je foutais ici alors ?

Sourf, tel était le nom de l'île d'après mes informations, ou alors les gamins à qui j'avais posé la question s'étaient foutus de moi ! Sourf, pour moi ça faisait nourriture avariée, genre potage ou variétés de courgettes mutantes (si ça existe bien sûr). Bien que le nom me parut suspect, je préférais ne pas exprimer pleinement mon avis sur ce nom au risque de recevoir une possible vendetta, s'il avérait que ce nom de potage périmé était bel et bien celui de l'île. Dans tous les cas, mon intuition m'indiqua clairement qu'il n'y avait rien à chasser ici. Seule la joie était inscrit dans le visage de ces habitants, comme si pour eux, la présence de criminels était absolument inenvisageable. D'un naturel jovial, j'appréciais beaucoup cette ambiance réjouissante, mon porte-monnaie lui, beaucoup moins.
Cette île était donc juste l'occasion de faire un peu de tourisme. Je n'allais pas rester ici très longtemps, juste de quoi faire un petit tour rapide de l'île et de trouver un généreux propriétaire de bateau acceptant de m'amener gratuitement sur n'importe quelle île de South Blue qui soit.

Bon nombre de personnes se baladaient dans les rues de la ville sans tee-shirt. On aurait presque dit que le maillot de bain était un uniforme obligatoire, presque une tradition millénaire. Pendant que je marchai dans l'allée principale de la ville, ils se succédaient de charmantes demoiselles en maillots de bain deux pièces et des hommes baraqués exprimant leur virilité avec un simple slip de bain. Vêtu de ma longue veste noire, leurs regards furtifs me donnaient l'impression d'être une pauvre personne en deuil. Ma présence était une tâche noire dans ce décor ensoleillé, pour ne pas dire paradisiaque. Personnellement, je n'avais rien contre à laisser le haut découvert, mais je n'avais rien à leur montrer d'extraordinaire. Si je réfléchis bien, j'avais suivi le régime nutritif de Grand-père à la lettre, donc techniquement, plus jamais je n'aurais une ignoble bedaine... Alors pourquoi suis-je autant complexé sur mon poids ??? ALLEZ QUOI ! Prenant sur moi, j'enlevai tee-shirt et veste et continuai ma promenade torse nu comme le voulait la tradition.

Une odeur taquina soudain mon nez d'artiste culinaire; des arômes familiers qui firent frisonner mon être tout entier de plaisir : Une pâtisserie était proche. Pâtissier depuis tout petit, je pouvais détecter l'odeur d'une brioche beurrée sur une distance qu'aucun homme ne pourrait imaginer, alors quand je dis qu'il y'en a une pas loin, c'est qu'elle n'est pas loin. Pas besoin de supplier l'aide des passants à genoux pour la trouver, j'avais juste à fermer les yeux et laisser mon odorat me guider vers la source de ce parfum nostalgique. Lorsque la boutique fut proche, j'ouvris les yeux et put voir la sublime devanture aux couleurs de l'île : bleue et jaune. Elle n'arrivait sûrement pas à la cheville de l'établissement de mon père, mais elle m'avait l'air très acceptable. Comme tout adulte avec une âme d'enfant, je posai ma tête sur la vitre afin d'admirer les oeuvres d'art gustatives exposées sur le comptoir. Loin de là l'idée d'en acheter, bien que cela faisait tellement longtemps qu'aucunes d'entre elles avaient touchés mon palais... NON, pas question d'en prendre !!!!
Bref ! En observant la boutique, le seul élément qui me choqua fut le prix exorbitant de leur mignardises : pour moi, c'était comme s'ils tentaient de violer mon porte-monnaie ! Par contre, j'aimais beaucoup les tâches rouges sur la vitre, certainement de la confiture de fraise ou du colorant alimentaire qui faisait office de décoration, cela était assez original.

Le rêve prit tout de suite fin, lorsque qu'un homme masqué se pointa de l'autre côté de la vitre à l'intérieur de la pâtisserie. Retournant à un état d'excitation stable, je constatai un corps par terre baignant dans une flaque de la même couleur que les tâches sur la vitre... Ah d'accord, je viens de comprendre ! Je me disais bien que j'avais entendu des gens hurler pendant que j'avais les yeux fermées, ce n'était pas mon imagination qui me jouait des tours, j'étais juste trop concentré sur le parfum de la croûte de pain bien chaude ! Consterné, j'observai ce troufion mettre sans dessus dessous toute la boutique ainsi que les vitrines et écrasant par la même occasion des pâtisseries sûrement succulentes... Mais qu'est-ce qu'il cherchait cet enfoiré ? Son regard croisa alors le mien, scotché dehors sur la vitre. Il me regarda. Puis je le regardai. Il me regarda encore. Ce jeu pouvait durer des heures lorsque soudain, je défonçai le vitre à l'aide de mon sabre, pris par une rage indescriptible...

- Put**** de bouffon de ***** ! Tu te crois chez toi pour foutre le bordel dans un sanctuaire de la nourriture ??? Ta ptite gueule de c******d, je vais tellement te la défoncer qu'il te faudra une nouvelle bouche pour bouffer ce donut...

... C'est moi ce vulgaire enragé là ? NAN IMPOSSIBLE !!! Il fallait impérativement que je calme là. La rage n'amène rien d'autre que des problèmes. Ce n'est pas bien du tout de se laisser animé par la colère, mais il était difficile de la canaliser quand tu as l'impression que ta paume sera brûlé au 3eme degré si tu lâches le poigne de ton sabre. Tout ce que je pouvais faire, c'était de tenir mon katana et de cacher ma fureur sous un sourire ironique. Afin de prouver que je n'étais "pas du tout" énervé par cet acte barbare, je posais gentiment une question :

- Puis-je connaître ton nom, bâtard ?

Même là, je ne trouvai pas le moyen de ne pas l'insulter ! Il avait quand même souillé l'art culinaire de sa présence. C'est décidé... JE VAIS LE BUTER, JE VAIS LE BUTER !!! Jamais, je ne pourrais me contrôler là ! Il suffisait qu'il dise un mot de travers pour que sa tête et son corps soit séparés pour toujours. En aucun cas, je n'avais l'intention de ranger mon sabre pour signer un traité de paix ou je ne sais quelle trêve, c'était une question de fierté ! Quand un enfoiré jette ses ordures sur la cuisine, il a besoin de comprendre que tous les cuisiniers seront là pour qu'il les mange de force.



Hors-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Alucard Etsukazu
抗争 ▬ Vendetta
avatar

Messages :
34

Feuille de personnage
Doriki: 371
Berry's: 27 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Huummm .. Donuts !!    Dim 25 Jan - 23:50


  • Alucard venait de faire irruption dans une pâtisserie sur une île bien étrange dans la région de South Blue. Il avait un creux et c'était bien remplis la panse. Néanmoins, il fut gêné dans son ultime bouchée et cela déplut fortement notre jeune homme. Il dût montrer toute sa virilité et exécuta un petit nombre de personnes. La scène n'était pas spectaculaire, mais assez macabre pour des gens lambdas. Alu' avait laissé libre court à toute sa haine et sa colère. Il avait dégainé son pistolet et tiré dans le tas. Bon, il avait aussi fait mouche à bout portant. Le serveur lui avait vraiment mis mauvaise. Il l'avait bien mérité celle au milieu de son front. Néanmoins, sa cervelle avait causée beaucoup de dégâts. Il en avait vraiment foutu partout le cochon. La moitié de la vitrine avait été ravagée par sa faute. De plus, notre criminel était toujours à la recherche de son bien précieux. Dans la pagaille, il écrasait des parts de gâteaux et autres friandises. Il fouilla tout de fond en comble, hélas il ne trouva pas le moindre donut. Ahhhh ! Quel monde cruel .. Il avait fait vraiment tout cela pour rien. Il était vraiment déçu du spectacle. Soudainement, il aperçut une silhouette à travers une baie vitrée. C'était qui ce mec ???

  • Il fracassa la vitrine avec son épée et agressa verbalement notre forban. C'était pas la meilleur solution, à moins qu'il était résistant à un gros calibre devant sa tronche. Il était peut-être un utilisateur de fruit du démon. Non .. Sa position était trop pure, on aurait dit un véritable épéiste. Il était jeune, mais d'une très grande vulgarité. Il parlait vraiment comme à un chien. Sa colère et sa haine était bien plus grande que celle de notre homme. Mais d'où sortait-il ? Etsu' devait vraiment être poisseux pour attirer toutes les merdes dans son sillage. Il ne faisait que s'amuser et voilà qu'un type débarqua de nulle part pour venir casser l'ambiance. S'en suivit un regard, puis un autre, puis un autre .. Soudainement, l'étranger aboya à nouveaux des paroles sans importance pour notre criminel. Il tourna un peu le dos à l'inconnu et chercha à nouveau un donut. Néanmoins, il le gardait toujours à l'oeil .. Il ne voulait tout de même pas se faire embrocher par une lame. Il était si jeune et il avait encore tellement à découvrir.

  • D'un coup, il trouva l'artéfact de ses convictions et du désir hardant qui l'animait et qui l'avait fait entrer dans ce commerce. Il attrapa le donut et voulut directement le mener à sa bouche. Il se cogna contre son masque .. Mince, il l'avait oublié celui-ci. Ce mystère était fait pour cacher son identité et il ne pouvait pas le retirer. Le donut laissa une petite tâche sur son masque de clown. La pâtisserie était toute ratatinée, mais il tenta tout de même le coup. Il fallait bien s'amuser de la situation.

    Ah oui ! Tu veux un bout ??? Vas-y sers toi .. c'est porte ouverte aujourd'hui BOOOUUAAAAHHAAHAHAAHH !!!


  • Le commerce était sans dessus dessous. Il y avait du sang un peu partout et quelques cadavres sur le sol. Notre clown était à côté du comptoir et tentait son donut en direction de l'inconnu. Une petite tâche rosâtre trônait fièrement sur son masque. Etsukazu rigolait à percer les tympans d'un géant. Il n'arrivait plus à reprendre son calme. La situation l'amusait grandement et il n'avait vraiment aucune envie de cogner sur la tronche du jeunot. Mais d'un autre côté, ce type devait bien sortir de quelque part. Avec un peu de chance, il s'agissait d'un membre du gouvernement. Il pourrait donc lui ouvrir les portes d'une prime. Certes, elle ne serait pas conséquente .. Mais ce serait un bon début, histoire de mettre le pied à l'étriller. Cependant, l'étranger faisait preuve d'une détermination sans précédent. Alucard était assiégé entre plusieurs sentiments et le doute commençait à s'immiscer dans son esprit. Devait-il dégainer son atout majeur ? Devait-il attendre encore quelques minutes ? Devait-il voir la réaction de son interlocuteur ? La provocation pourrait lui ouvrir de nombreuses portes, mais également lui couter la vie. L'individu était tendu comme un string, le moindre mot de travers pouvait faire exploser la situation.

  • Alucard se trouvait à environ cinq mètre de sa cible. Sa longueur de bras, plus celle de sa lame .. En deux pas notre héros pouvait être tranché par l'arme blanche. Devait-il jouer avec le feu ou plus tôt tempérer la situation ? Il n'y avait rien à tempérer. Son acte n'était pas pardonnable, puis de toute façon il en avait strictement rien à faire. Il pouvait faire ce que bon lui semblait et quand cela le prenait ! Il était un pirate et la liberté était un prix qui allait de mise. Cependant, il ne fallait pas trop jouer avec ce genre de gain. Alu' dépassait les bornes et il risquerait de le payer un jour ou l'autre. A force de vouloir jouer avec le feu, on finissait par se brûler ! Il était donc temps de prendre une décision. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Etsukazu laissa tomber le donut sur le sol et prit une posture bien plus souple.

    Pour ta gouverne blondinette, je me nomme Alucard Etsukazu !


  • Alu' sortit un arc recourbé de son dos. Il frappa dans le vide avec celui-ci et l'artéfact se déplia en une fraction de seconde. Les poulies faisaient déjà leur travaille pour tendre la corde au maximum. Il fit tomber la veste de sa tunique assez sombre et laissa apparaître un carquois bien attaché entre ses omoplates. Il était prêt pour laisser libre court à son talent. D'un geste très rapide, il sortit deux flèches de son carquois, arma son arc et décocha les deux projectiles en direction de l'épéiste. Il n'y avait que cinq mètres entre les deux duellistes. Toutefois, notre criminel était déjà sur la défensive. Il savait très bien que cette attaque ne risquait pas grandement de faire mouche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ethan Libbers
The Gold Furnace
avatar

Messages :
19

Feuille de personnage
Doriki: 545
Berry's: 53 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Huummm .. Donuts !!    Mar 27 Jan - 20:10
Actuellement, j'étais comme un oeuf durcissant dans de l'eau bouillonnante. Les bulles dus à la chaleur forgeaient ma solide conviction de lui éclater la tête masquée. Souiller un sanctuaire divin de la nourriture était bien plus qu'un crime et la sentence qui devait en découler se devait impartial. Tout ce que j'attendais, c'était qu'il sorte un mot, rien qu'un petit mot de travers pour me donner le feu vert. Ce que ce salopard allait ressentir, il ne l'oublierait jamais : je comptais bien marquer son corps et même son coeur, de la terreur que pouvaient apporter un cuistot enragé. Cette réponse, j'eus beau l'attendre indéfiniment, elle ne vint jamais jusqu'à mes oreilles. Peut-être était-ce parce qu'il ne pouvait pas parler sous ce masque ? Ce genre de bibelot était, j'imagine assez contraignant à porter... Ou alors, il n'en avait strictement rien à faire de moi, et je crois que c'était à coup sûr la bonne réponse. Mon entrée avait pourtant été fracassante, personne n'avait pu loupé mon arrivée intimidante, ce bâtard non plus. Il m'avait bien fixé lorsque j'avais exprimé tout le fond de mes pensées sur sa pitoyable personne.

Bah au lieu de me répondre et de s'enflammer, il préféra retourner à sa précédent occupation, qui était d'écraser des gâteaux tout en fouillant les lieux. Mais qu'est-ce qu'il voulait ? BON SANG ! Il n'avait pas assez sali cette pâtisserie de sa présence ? Ne me dites pas qu'il ne savait pas où se trouvait la caisse, car l'opinion que j'avais de lui, risquerais de diminuer encore plus... déjà qu'elle frôlait le sol, alors je ne préférais pas porter trop longtemps l'attention sur ce type.
Bien que son masque cachait l'expression de son visage, je compris qu'il tenait efnin dans ses mains l'objet de ses convoitises : un donut. Et c'est pour ça qu'il avait foutu tout ce raffut ??? Mon âme de cuisinier raffiné fut exaspéré par ce type... il avait détruit tout un sanctuaire culinaire juste pour un donut ! Je n'avais rien contre les donuts, savoir obligatoire pour les pâtissiers, mais quels sortilèges leur avaient-ils lancés pour faire péter à ce gars, un boulon pareil ? Dans cette situation, la pâtisserie pouvait paraître néfaste mentalement, mais je doute qu'un si douce mignardise était la cause de toute cette destruction inutile. C'était uniquement ce gars qu'il fallait dégommer pour cet odieux et insultant comportement. Et en plus d'être dingo, ce gars-là était tellement con (pardonnez le mot, mais bon...). Comment voulait-il manger son beignet avec un masque ? Bah évidemment que ça te le tâche ton masque après... Ce gars m'exaspérait et m'énervait énormément en même temps.

Une goutte fit déborder le vase et personne n'aimait voir l'eau de son vase tremper sa ravissante nappe de salon. Me demander de bouffer sa friandise qu'il avait toute ratatiné contre son masque sans aucun scrupule fut les mots que j'attendais pour ouvrir cette boucherie. Il voulait vraiment que je retrouve l'obésité morbide que j'avais pris six ans à faire fondre. Et en plus, de quel droit, ce bâtard pouvait-il me parler de la sorte ? De toute façon vu comment tout cela était parti, il n'y avait aucune chance que l'on devienne ami ! Je ne comprend même pas pourquoi l'idée avait pu traversé mon esprit... sûrement parce que ce gars me faisait tellement pitié. De plus, ce rire de hyène était tellement insupportable. Il avait tué des personnes et réussissait encore à rire de la sorte et en plus, il le fait dans une pâtisserie. Pour un homme comme moi qui respecte plus que tout au monde la Sainte Cuisine, mes yeux en avaient vraiment trop vus ! Seul l'envie de le buter était là, rien d'autre ! Alors que j'allais ouvrir le combat, il se présenta soudain alors que j'avais posé cette question, il y a déjà plusieurs minutes, qu'est-ce que ça avait pris du temps pour l'information monte au cerveau. En même temps, il fit tomber sa veste et afficha un arc recourbé sur son dos ainsi que deux carquois et tira avec fourberie deux flèches de son carquois vers moi.

Certes, il attaqua soudainement sans prévenir, mais la distance qui me séparait de lui me permit d'esquiver habilement ces deux flèches en m'accroupissant. Il avait démarré sur les chapeaux de roues, j'allais donc faire de même et l'étouffer avec mon style à l'épée. Mon objectif, c'était de le tuer en prenant l'avantage sur lui dès le début et pour ça, je pouvais compter sur mon excellente vivacité et sur ma maîtrise au katana. Je m'approchai donc furtivement de mon adversaire afin d'exécuter une attaque-éclair en direction de son cou. Un "awake", c'est-à-dire, surprendre l'adversaire par ma vitesse afin de tenter de le toucher. Sa gueule était en effet très grande, mais s'il n'esquivait pas ce coup, je n'aurais plus, merci Dieu, à entendre ces affreux sarcasmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Alucard Etsukazu
抗争 ▬ Vendetta
avatar

Messages :
34

Feuille de personnage
Doriki: 371
Berry's: 27 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Huummm .. Donuts !!    Sam 31 Jan - 14:55






Un gêneur !


    Alucard venait de dévaliser une pâtisserie et de laisser libre court à toute sa colère. Il avait finis par tuer quelques clients et à dégommer à bout portant un serveur. Il avait également saccagé tout le magasin. Il avait fait hurler son arme de poing et avait finis par tirer sur la pâtisserie en guise de cible. Il ne sait pour quelle raison, mais un homme avait fait irruption dans la boutique. il avait délibérément détruit une vitrine pour intervenir prestement dans la salle principale. Mais il se prenait pour qui lui ? Puis quelle idée de venir comme ça dans une boutique ?? Il avait effrayé notre criminel et avait faillis lui tirer dessus. Quel bougre d'idiot cet mec ! Bon, à vrai dire, notre criminel aurait mieux dû lui tirer directement entre les deux yeux. L'individu n'ouvrait que la bouche pour dire des grossièretés. Ok ! Notre forban c'était un peu laisser aller. Oui ! Il avait tout saccagé, mais pas la peine de lui crier dessus, il en avait concrètement rien à faire. C'était un pirate, alors soit il se servait, soit il tapait et se servait par la suite. Etsu' était beaucoup plus adepte de la seconde méthode.



    Notre jeune homme passa à autre chose et préféra laisser la blondinette s'exciter dans son coin. Il retourna à la recherche du saint-graal et trouva l'objet de ses convoitises. Il s'agissait d'un simple donut. Toutefois, cet imbécile avait oublié un léger détail et écrasa la pâtisserie contre son masque. Voulant apaiser les tensions, il proposa à l'étranger un bout, voir de se servir. Il semblerait que la cuisine était un de ses hobby. Il avait vraiment pété un câble pour se mettre dans une telle colère. Il fallait préciser que le soleil de dehors ne devait pas trop aider. Un petit coup sur le crâne et hop, vous avez de types comme lui prêt à trancher tout le monde. Non mais oh !! Il va se calmer dojo l'asticot !! Il commençait sérieusement à taper sur le système de notre homme. De ce faite, Alucard décida de passer à l'action. Il n'aimait pas trop débuter les combats, surtout qu'il n'était pas du tout à son avantage dans cette boutique. Il y avait du gâteaux écraser un peu partout. C'était une vraie patinoire non de diiiioooouuuu ..



    Il dégaina son arc et décocha deux flèches en direction de sa cible. La distance n'était pas très grande, mais l'homme réussit à éviter les dey projectiles. Bon, c'était pas compliqué non plus. Alucard n'avait vraiment pas pris le temps de viser sur ce coup. L'étranger s'était simplement abaissé sur ses genoux, pour voir passer les deux flèches au dessus de son crâne. Dommage, Alu' aurait bien aimé que son offensive soit tout de même plus complexe. L'étranger disposait d'un sabre, qu'il montrait fièrement depuis son arrivée. Il bondit en direction de notre homme et tenta de lui trancher la gorge. Enfin, il avait plus tôt usé de sa vitesse et avait frappé au dernier moment. Notre héros n'était vraiment pas bon au corps à corps. Il devait vraiment remédier à se problème. D'un simple geste de la tête, et en déplaçant ses appuis, il réussit à éviter de se faire décapiter au premier tour. La lame vint tout de même effleuré son oreille, tout en fracassant son masque au passage. Son identité venait quasiment d'être révélée au monde. Son masque de clown tomba en morceaux sur le sol. Un petit rictus sur le visage de notre homme, il commençait à sentir l'adrénaline s'engouffrer dans ses veines.


Pas mal pour une première tentative ..


    L'épéiste avait quasiment réussit son coup. Alu' devait rester beaucoup plus prudent et faire attention aux mouvements de l'homme. La prochaine attaque serait peut-être plus efficace que la précédente. Notre pirate arma une flèche et tira trois projectiles en direction du samouraï. Maintenant la distance était encore plus faible, allait-il à toutes les esquiver ? Notre homme avait tiré trois flèches avec un intervalle de deux secondes entre chaque tirs. Il avait visé trois points différents de l'anatomie de l'épéiste. La première au milieu et les deux autres un peu sur la gauche et la droite. Il lui faudrait plus que se baisser simplement sur les genoux pour cette salve.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ethan Libbers
The Gold Furnace
avatar

Messages :
19

Feuille de personnage
Doriki: 545
Berry's: 53 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Huummm .. Donuts !!    Sam 31 Jan - 18:25

Partie III

Fougue et hargne étaient les deux termes qui pouvaient décrire ma première attaque. Achever la bête dès le premier coup ne faisait clairement pas partie de mes fidèles habitudes, mais je n'avais aucune envie d'étudier l'odieux spécimen qui avait craché sur l'art de la pâtisserie. Le tuer était la meilleure chose à faire et je doute qu'une personne aille déplorer la triste mort que je lui réserve, sur sa tombe. En aurait-il une ? BIEN SÛR QUE NON ! Son corps moisirait dans un caniveau tandis que je balancerais sa tête découpée par mon sabre dans l'océan. Espérons que les poissons n'attrapent pas un virus en touchant cette répugnante chose...

Mon âme se réjouis peut-être un peu trop vite puisqu'il esquiva mon coup fatal en bougeant légèrement sa tête et en pivotant son corps sur le côté. Quelle plaie, ce type ! Je n'avais pas envie qu'un affront contre ce type ne s'éternise. En me penchant de plus près sur lui, je remarquai que son masque se brisa en morceaux et tomba sur le parquet de la pâtisserie. Puis, en observant le bout de mon sabre, je vis une légère trace de sang l'imbibant. Alors je l'avais bel et bien blessé, voilà une nouvelle qui me fit exulter de joie ! Mais alors pourquoi il souriait ce salopard ? Ce rictus m'énervait au plus au point, ne me dites pas qu'il ne faisait que s'amuser avec moi. N'avait-il pas toujours compris qu'il n'aurait bientôt plus de dents pour sourire de la sorte ? Pour l'exécuter rapidement, il me fallait donc passer à la vitesse supérieure, puisque les commentaires de Monsieur le tueur de mignonnes mignardises semblaient ceux d'un homme prêt à en découdre.

De nouveau, il me tira des flèches et cette fois les paramètres d'esquive complète avaient changé. Il avait joué de sa ruse pour se rapprocher et donc tirer à nouveau des flèches, mais à une distance où il était plus difficile de les esquiver. Dans ce genre de situation, la parade était plus appropriée, mais avec un unique sabre dégainé, je n'aurais aucun chance de me mettre à l'abri de dégâts importants. Le sabre de grand-père, je le sortis de son fourreau jaune soleil et para avec brio la première flèche qui avait visé le centre de mon corps. Sa cadence de tir ne me laissa aucune répit puisque deux autres flèches se dirigeaient sur mes deux flancs. Pour mettre fin à son attaque, je décidai de passer en cross-counter pour parer à la deuxième flèche. Les fers s'étaient correctement croisés pour parer solidement le deuxième projectile... J'avais toutefois sous-estimé la vitesse du dernier projectile ! Je pouvais dire avec certitude que je n'avais le temps de glisser ma garde croisée jusqu'au dernier point d'impact. La seule chose que je pus faire fut de dévier instinctivement avec le bout de ma lame, sa dernière flèche pour qu'elle ne me touche pas. L'instinct du sabreur avait parlé et m'avait sauvé d'une dangereuse attaque...
Tapotant ma hanche droite du bout de mes doigts, ils devinrent teintés de rouge et me firent vilainement grimacer. La blessure n'était pas handicapante, mais elle était là ! De la douleur sur le coup, mais si elle était nécessaire pour botter les sales fesses d'un malotru, alors j'acceptai avec plaisir ce premier sacrifice. Cette blessure restait quand même une preuve de la force de ce bâtard et intérieurement, mon esprit en fut surpris. La domination du combat que je voulais parachever s'éloignait à petit pas. Cela me contrariait et m'enrageait même, mais visiblement j'allais devoir la jouer plus fine pour le tuer :

- Je déteste devoir la jouer fine face aux charognes de ton espèce, mais bon...

Ô divin art culinaire ! Pardonne-moi de vouloir l'éliminer chirurgicalement, mais mon esprit me disait que si je ne l'affrontais qu'avec brutalité, j'en aurais pour plusieurs heures ! Mon grand-père me le répétait souvent : "La lame vacille plus vite lorsque l'esprit n'est pas sain". Me placer en 1st Posture était limite une marque de respect envers le combattant qu'il était. La personne qu'il était, en général n'était qu'un crevard, par contre ! Rangeant l'un de mes sabres, je ne gardais que le sabre de grand-père, tenu droitement et légèrement courbé vers le ciel. Mon corps adopta une posture solide avec un dos perpendiculaire au sol et des jambes tendues peu écartées. Un visage calme et sérieux se dégageai de ma 1st Posture :

- J'espère que les amuses-bouches t'ont rassasié ! Place au vrai combat, maintenant ! Ma lame et moi n'attendons que ton assaut !

Pour ne pas troubler mon esprit, je laissai ma rage et ma soif de sang à mon sabre et étudiai mon adversaire selon le premier principe de la 1st Posture. Mettre de côté ma rage, et le terrasser avec ma fierté de cuisinier, voilà l'alternative que je trouvai pour me concentrer. Immobile, j'enregistrai sa position par rapport à la mienne et tout ce qui pourrait m'être utile pour la suite ! Ce sabre et moi n'attendions qu'une chose, son prochain assaut !




Dernière édition par Ethan Libbers le Lun 2 Fév - 19:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Alucard Etsukazu
抗争 ▬ Vendetta
avatar

Messages :
34

Feuille de personnage
Doriki: 371
Berry's: 27 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Huummm .. Donuts !!    Lun 2 Fév - 13:25








    Alucard était vraiment étonné de la réaction de son adversaire. Il avait quasiment réussis à éviter toutes les flèches. Néanmoins, la dernière avait fait son boulot en lui entaillant légèrement la hanche. Le duel commençait à s'éterniser et cela n'était pas trop du goût de l'épéiste. Cependant, il ne passa pas à l'offensive. Il se contenta de se positionner dans une drôle de posture et d'attirer notre héros dans ses griffes. Alu' devait réellement se méfier de ce potentiel. C'était un piège et il risquait de perdre pied dans cet affrontement. Mais il devait également agir, l'homme n'allait pas faire le moindre mouvement. Il resterait stoïque et immobile comme une statue de glace. On pouvait voir toute sa détermination dans son regard. Comment cela était-il possible ? Il était tellement sûr de son actuelle victoire que cela était déroutant. Etsu' commençait à douter de ses capacités, mais il devait prestement chasser cette pensée de son esprit. Il ne pouvait être négatif, pas dans une telle position. Il devait demeurer très prudent et pourtant d'un autre côté, il devait jouer avec le feu s'il espérait pouvoir remporter ce combat. Enfin, il ne désirait pas une victoire, il n'avait que faire des lauriers. Toutefois, il voulait marquer l'esprit de ce jeunot. Il voulait que le blond se souvienne de son nom et cela jusqu'à sa mort.



    Il était vrai que notre pirate avait vraiment dépassé les bornes dans cette pâtisserie. Il avait vraiment fait du grand n'importe quoi, mais il ne pouvait pas revenir en arrière. De toute façon, c'était pas trop le genre de la maison de s'excuser pour des méfaits. Il allait certainement décrocher une petite prime avec cette histoire. Pour ce faire, il devait au moins marquer plus profondément la chaire de cet homme. Il ne voulait pas une victoire absolue, il voulait simplement que l'homme retienne son nom et qu'il puisse conter ce combat. Mais en comparaison, il ne connaissait même pas le nom de son adversaire. C'était un grand signe de non respect, mais il doutait fort que le bondinet lui divulgue son identité. L'épéiste était animé par une grande détermination, mais également par une grande colère. Sa colère était bien plus grande que celle de notre héros. Pourtant, celui-ci savait la diriger contrairement à notre criminel. Il fallait réellement qu'il fasse un gros travail sur sa propre personne. Notre pirate était vraiment désorienté, il manquait cruellement de repères.



    L'épéiste arborait une nouvelle posture. Il tenait fermement son katana parallèlement avec le sol. Il faisait face à notre pirate et son épée était placée devant sa silhouette. Une posture simple, certes, mais il ne fallait pas oublier un certain détail. Alucard était né et avait grandit dans le Pays de Wa, à savoir le pays des samouraïs. Il avait donc été entrainé très jeune à la maitrise de cet art et connaissait parfaitement cette posture. Il n'était pas étonné de la voir, surtout qu'il avait également appris à agir de la sorte. Néanmoins, il n'avait jamais été un samouraï. Il n'était pas à la hauteur et ne pouvait donc pas tellement anticiper les mouvements de son adversaires. Il n'avait pas reçu ce titre, car il était trop faible, trop mauvais dans la maîtrise du katana. Le blondinet devait disposer d'une certaine expérience et d'un certain vécu pour atteindre un tel niveau. Il n'était vraiment pas à sous-estimer. Toutefois, notre pirate pourrait anticiper l'une ou l'autre trajectoire. Mais contre attente, il oublia que c'était à lui d'attaquer. La balle était dans son camp, mais cette possibilité était à double tranchant.



    Etsukazu réfléchissait à une petite stratégie, mais il devait considérablement prendre son environnement en compte. Il avait littéralement tout saccagé. Il y avait des pâtisseries sur le sol, du sang et des éclats de verres un peu partout. Il devrait faire très attention à ne pas glisser sur un débris. Il arma une flèche sur son arc, mais au lieu de la décocher directement vers son adversaire. Il avança puis se mit à courir en direction de sa cible. Il courait droit vers lui et un pas avant d'entrer en contact avec sa lame, il activa sa technique .. Alucard prit une grande vitesse et se déplaça quasiment instantanément dans l'angle mort du blond. Il se trouvait sur sa gauche et décocha sa flèche. Il visait entre les omoplates de son adversaire. Il ne pouvait pas se permettre de viser un membre, car le blond serait certainement en mesure d'effectuer un mouvement. Notre pirate avait atterris sur le comptoir du magasin. Il était un peu plus en hauteur par rapport à sa cible.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ethan Libbers
The Gold Furnace
avatar

Messages :
19

Feuille de personnage
Doriki: 545
Berry's: 53 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Huummm .. Donuts !!    Lun 2 Fév - 19:33

Partie IV

Un silence très pesant s'installa dans les décombres de ce pauvre sanctuaire culinaire saccagé. Quiconque se trouvant dans cette salle pouvait témoigner de la pression flottant autour d'une odeur sucrée. Il pouvait y avoir les plus belles pâtisseries ici, personne n'aurait la force d'en déguster une tout en supportant l'oppressante force qui émanait de ce combat. Une simple blessure au niveau de ma hanche avait suffi à donner une nouvelle dimension à ce combat très enfantin, au départ... d'après mon point de vue. Même si le bâtard en face n'était qu'un immonde salopard, il savait se battre, donc il était de mon devoir de l'affronter selon les préceptes que mon grand-père avaient acceptés de m'enseigner.

La 1st Posture démontrait ma volonté de le finir avec mes armes ainsi qu'avec mon crédo de combattant. Si la rage ne dictait plus mes actions, elle restait quand même logée dans un coin de mon coeur, prêt à rugir dès qu'elle ne serait plus correctement canalisé. Un sabreur devait laisser sa lame éprouver la rage et la soif de sang, car après tout, c'est elle qui goûterait au sang de la victime, pas moi. Hors de question pour moi d'en boire dans une coupe de champagne ! Ce genre de phrases pompeuses, je les devais à mon enfoiré de grand-père. Elles me permettaient de me remettre vite fait dans la bataille quand l'esprit du combattant se trouvait ailleurs.
L'analyse de mon adversaire se poursuivait et il était beaucoup plus facile de lire les traits de son visage maintenant que son masque était en mille morceaux. Serait-ce le doute qui s'installe chez lui ? Honnêtement, je n'en serais guère étonné. Il avait arrêté de sortir ses habituelles immondices depuis un bon moment, donc peut-être qu'il allait prendre lui aussi notre combat avec plus de sérieux. Comme moi, je pouvais ressentir sa détermination. Lui aussi s'accrochait fermement au fil de la victoire et ne voulait pas le lâcher, car celui qui le lâcherait signerait sûrement sa perte.
Il restait comme moi, immobile et n'effectuait aucun geste alarmant ou suicidaire. J'imagine qu'il avait le même profil que moi, celui d'un"analyste" étudiant sa cible et s'adaptant à elle, afin de mieux l'éliminer. Mon adversaire utilisant un arc, ce style de combat lui convenait mieux qu'à moi, un sabreur, dont on dit que les véritables ne se battaient que par l'instinct. Quoi qu'il en soit, je devais me méfier de son arme car elle ne me donnait pas l'avantage de la distance, bien que le sabre de grand-père avait une longueur très correcte. La stratégie la plus évidente pour lui serait de prendre de la distance et de se cacher, mais il n'avait aucun endroit pour fuir ou se cacher dans cette pâtisserie. Se rapprocher de moi serait suicidaire car je n'aurais aucun mal à le découper, mais il fallait que je me méfie de sa vitesse d'exécution; la première fois, il m'avait étonné et ma hanche avait dû en payer le prix. Enfin, il pourrait rester là où il est, mais contre ma 1st Posture, l'idée était impensable et j'imagine qu'il l'avait déjà compris.

La réponse, seule lui pouvait la donner ! Il le fit donc sans attendre, en disparaissant de mon champ de vision ! Il avait donc choisi de s'éloigner, mais où ? Je l'aurais entendu sortir si c'était réellement le cas, pourtant j'entendis distinctement quelques bouts de verres écrasés près de ma position. Se serait-il placé là où je pense ? S'il l'avait découvert grâce à une simple observation, cet homme était alors extrêmement dangereux. Mon angle mort ! Bien que la 1st Posture était la technique qui en disposait le moins grâce au large champ d'observation qu'elle octroyait, il en existait bien quelques-uns.
Plusieurs choix s'offraient à moi dans ce cas ! Premier choix, Tenter une parade hasardeuse, Deuxième choix, créer une nouvelle longueur entre nous ou alors troisième choix, risquer une attaque sans réussite. En vérité, la position de mon adversaire ne m'était pas totalement inconnu. Avec un peu de réflexion, si je me fiais aux bruits de verre durant sa course, je pouvais grosso modo le localiser à ma gauche plus ou moins près du comptoir. De plus, ne rien distinguer dans son angle mort se signifiait pas, ne pas connaître l'emplacement de son angle mort. J'avais donc une chance idéale de donner un coup efficace qu'il n'oublierait pas !

Prudence aurait voulu que je prenne de la distance perpendiculairement à mon angle mort pour m'assurer une esquive réussie, mais j'avais le sentiment que je pouvais lui infliger de sévères dégâts si mes suppositions s'avéraient exactes. Peut-être que la haine que j'avais pour ce type m'avait fait agir de la sorte, mais maintenant que j'avais fait ce choix, j'avais la certitude que c'était le meilleur choix qui m'était donné de faire ! Donc, de toute la vitesse que j'avais, je pivotais mon corps vers ma gauche et effectua un dash rapide vers ce qui était auparavant mon angle mort. Mon mouvement ne me permit pas d'esquiver sa flèche, je fus juste chanceux qu'elle effectua une nouvelle entaille. Elle avait l'air cependant plus grosse que celle sur la hanche, car elle m'empêcha de terminer mon effort et de peaufiner le découpage de la cible. Tout ce que je pus faire avec l'horrible douleur que je ressentis sur le coup, fut une tentative de tranchage horizontale vers une cible que je ne pus voir que quelques secondes par accommodations de la vue. Le coup n'aurait sûrement pas la portée de trancher son corps en deux, mais j'avais assez tendu mon bras droit pour au moins pouvoir marquer la peau de ma victime avec l'extrémité de mon sabre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageRe: Huummm .. Donuts !!   
Revenir en haut Aller en bas


 Huummm .. Donuts !!Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: South Blue :: Sourf Land-