Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageLe Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Dim 25 Jan - 20:01
Le lieutenant Boyz Veiner avait fait embarqué le bretteur sur un navire marchand en partance pour Smith Endwest Town, la contrée du Far West.

Et oui... encore des marchands! Si Zared continuait à squatter les navires marchands,  tout le monde finirait par croire que le chasseur de prime était en fait un homme de mercatique.

Il fallait vraiment que le sabreur s'achète  un bateau pour voguer là où l'envie lui prenait d'aller. Mais pour le moment il n'était pas assez riche pour se procurer un bateau. Enfin disons plutôt qu'il n'était pas assez riche pour avoir le bateau de ses rêves et je peux vous jurer que ses rêves égales son ego! Le chasseur de prime se refusait à naviguer sur une barque ou un misérable petit voilier. Il avait la folie des grandeurs! C'était d'ailleurs assez contradictoire, car pour naviguer avec un grand bâtiment il fallait un équipage... Des hommes de confiance... Des nakamas quoi! Alors que Zared était un solitaire, une sale teigne incapable d'accorder sa confiance à qui que se soit. Cela pouvait changer évidemment. Peut être n'a-t-il tout simplement pas encore rencontrer les bonnes
personnes.
     
                                                                                       
                                                       
La mer était calme. Suite à la recontre de l'équipage du scorpion de métal la traversée avait reprit paisiblement. Mais soudainement voix s'éleva sur le pont du navire:

-Non! Putain, non! Mais qu'est ce qu'il a fait ce con de journaliste! "Escalator"? Non mais il se fout de la gueule? Mon nom c'est Zared. R. Escarlato... Zared! Putain... Si je le retrouve je lui apprendrais à écrire mon nom correctement, foi de sabreur!

Dit le chasseur de prime en chiffonnant le journal d'une main et en dégainant son sabre de l'autre.

Il était furax. Ce n'était pas une aubaine pour les marchands car lorsqu'il sortait de ses gonds Zared réagissait au quart de tour. Heureusement pour eux, leur vigie signala que Smith Endwest Town était en approche.

Le bretteur rengaina son sabre et alla s'accouder à la rambarde pour se calmer. Fixant l'horizon, il inspira, puis expira tout l'air que pouvait contenir ses poumons. Il réitéra l'expérience plusieurs fois, puis il se retourna vers l'intérieur du bateau et fixa la direction observé par la vigie.

En apparence il était calme, mais intérieurement il bouillonnait. Ça allait chauffer pour sa cible.

Pour se rafraîchir la mémoire le sabreur sortit l'avis de recherche de sa nouvelle cible. Il s'agissait de Karl Cosker dit l'exécuteur! Cet homme était issue de l'île du Far West et avait une jolie prime de 500 000 Berry, tout comme Tranber. Cependant, contrairement au boucher des poules il avait des capacités hors normes. Que se soit la vérité ou simple invention, les rumeurs que lui ont narrés les marchands disent de lui qu'il n'a jamais raté sa cible. Pour un utilisateur d'arme à feu, il fallait l'avouer une telle précision était un don aussi rare qu'utile. Mais l'homme mi-ange, mi-humain n'avait que faire de sa soit disant précision. Comme à son habitude, il n'avait en fait que faire du danger.

Le bretteur jeta un dernier regard à la photo du primé.

Spoiler:
 

Puis il rangea l'avis de recherche dans la poche interne de sa veste. Karl Cosker n'avait qu'à bien se tenir, car à partir de maintenant il allait être traqué par une "brute" appâté par l'argent.

L'air ambiant était sec, tempéré, mais aussi très étouffant. Le fait qui alourdissait l'environnement était notamment le regard des locaux. Certes, Zared était habitué au regard pesant des gens, mais là, c'était une toute autre histoire. Ce regard hautain, froid et réprobateur que lui lançait chacun des cowboys ne pouvait que lui faire faire une rétrospective sur son passé. Le bretteur avait l'impression de revivre ses jeunes années  à Skypea. Ce regard c'est tout ce qu'il avait toujours redouté, tout ce qu'il avait hait. Enfant il avait toujours fuit le dédain des anges sans savoir qu'il aurait aussi à subir le dédain des humains.

Un regard. Deux regards... Chacun des regards hautains le révulsait. Son visage se crispa. Ses dents grincèrent sous la pression exercé par la mâchoire, et ses poings se resserrèrent sous l'effet de la colère.

Lorsque son ire atteignit son apogée, Zared craqua. Il choppa par le col  un de ses dédaigneux  passants, et le propulsa vers une ruelle perpendiculaire à l'axe principale de la ville. Le jeune cowboy ne réagit pas sur le coup, et sonné fut jeté vers une ruelle peu éclairé. Lorsqu'il se redressa son agresseur était déjà là, à le fusiller du regard. La seconde d'après l'épéiste l'assaillir de paroles véhémentes:

-Que me vaut ton regard empli de dédain? Pourquoi me fixez vous tous, je ne suis pas un monstre vous savez... Mais je vais finir par le devenir si c'est l'image que vous avez de moi!

Les yeux de l'escrimeur était flamboyant de colère et d'émotion. Ses paroles heurtèrent le cowboys qui perdit ses moyens et oublia le fait qu'il avait une arme pour se défendre. Il balbutia des paroles incompréhensibles.

Le sabreur irrité, attrapa une nouvelle fois son interlocuteur par le col et réitéra sa demande:

-Tu vas me le dire, ou non, sale cowboy à la noix!

Le jeune homme sous pression laissa son système urinaire vaciller. Entendant et sentant que le jeune cowboys avait peur pour parler, Zared le lâcha. Il en profita par la même occasion pour s'éloigner car l'odeur de l'urine fraîche était difficilement supportable.

Le jeune homme, impressionné lui répondit, à la limite du sanglot:

-Euh... Ici nous voyons.. Hum... Les étrangers d'un mauvais œil. Leurs tenues vestimentaires et leurs mode de vie... Euh... Sont trop éloigné du notre... Ils... Nous critique sans cesse!

Le chasseur de prime exaspéré, toucha le col de sa chemise, puis dépoussiéra la manche droite de sa veste tout en soufflant.

-La tenue tu dis... Je vais donc devoir m'habiller comme vous si je ne veux pas craquer de nouveau sous la pression des regards! Dis moi ou se trouve le magasin de fringue, et je te laisserai repartir tel quel gamin. Et soit précis!

Déclara le bretteur en dégainant en partie son sabre pour appuyer sa dernière phrase.

Pour éviter tout encombre le jeune homme âgé d'environ vingt ans accompagna Zared jusqu'au magasin de vêtements. Le sabreur en ressorti avec un look plus Far West et un petit baluchon pour transporter ses anciennes affaires. Il était enfin paré pour enquêter.

Spoiler:
 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Dernière édition par Escarlato. R. Zared le Lun 23 Fév - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Sephiran
Membre du CP6
avatar

Messages :
173

Feuille de personnage
Doriki: 725
Berry's: 284 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Mer 28 Jan - 2:19







“ Chapitre 4 „



Feat. Zared



Smith Endwest Town ! La prochaine destination de Kagami ! Kagami s'y était installé depuis quelques bonnes journées déjà afin de se reposer de sa précédente mission. Il avait tout de même contribué à éliminer les petites frappes de l'île de Almia, ce qui était un bon exploit en soi. Néanmoins, il est toujours non satisfait de tout cela. Il n'avait pas eut ce qu'il voulait, que pouvait-il bien faire alors ? C'est simple : accepter une autre mission encore plus dangereuse. Cette fois-ci, il s'est retrouvé dans le milieu d'une guerre civile entre cowboys et indigènes. Bien évidemment, le gouvernement mondial l'a fait venir pour une raison stupide : Aider les cowboys dans leur guerre face aux indigènes. Il n'avait vraiment pas envie de les aider, mais bon, c'était sa mission. Il arriva donc à destination, savourant les ailes de poulet ultra épicés de la région, en attendant de partir bientôt pour accompagner une troupe de cowboys. C'est assez ironique, mais seulement pour l'observation de la ville, il était arrivé des jours en avance. Il était très impressionné par tous ces bijoux qu'avaient à offrir la culture de l'endroit, autant de diamants et d'or qui étaient franchement sympa à voir. Après avoir mangé son plat, il se prépara donc pour aller à la rencontre des soldats cowboys.

*Bon, voyons voir s'ils sont forts par ici.*




Le climat aurait pu paraître étouffant et chiant pour Kagami, mais il n'en était rien, Kagami s'était habitué tellement rapidement au climat qu'on dirait presque un vrai habitué du coin. Lorsqu'il marche dans la ville, c'est assez marrant à voir. Les gens le regardent avec un regard hautain, mais il ne s'en souciait pas et les gens regardaient ailleurs. Tout simplement parce que le regarde Kagami les refroidissait jusqu'au sang immédiatement. Il faut dire qu'en ce qui concerne l'intention meurtrière, le jeune agent du gouvernement se faisait rarement dépassé au niveau du regard qui le représente.

Se dirigeant alors tranquillement vers le bureau du dit Karl Cosker, il pu observer que peu de cowboy était présents proche de l'établissement où celui-ci se rendait, montrant donc que Karl n'allait probablement pas attaquer tout de suite ses ennemis. C'est alors qu'il se rendit à l'endroit même, voyant monsieur Cosker l'accueillir à bras ouvert et le féliciter pour être à l'heure, comme si les agents du gouvernement étaient généralement en retard, mais oui ! S'inclinant doucement, Kagami laissant Cosker passer devant lui et mener le chemin avant de le suivre, lui qui était déjà suivit de 3 cowboys armés de simple pistolets à leur taille du côté droit chacun.




La mission de Kagami était on ne peut plus simple aujourd'hui, il lui suffisait d'entendre les explications de Cosker concernant ce qu'il devait faire, mais en plus de ça, il lui fallait lui obéir, comme c'est le bon client du gouvernement mondial. Un échec ne devait pas être toléré en tout cas. Mais la véritable intention de Kagami était différente, il comptait bien découvrir davantage de choses sur cet homme qu'est Cosker. Faire appel au gouvernement pour l'aider à exterminer une tribu rivale n'est pas une chose que tout le monde fait, il doit être d'une violence terrible dans son coeur pour penser à cela. Tout en marchant aux côtés de Karl, il se mit à lui poser une question.

"Allez-vous tout m'expliquer en chemin ? Craignez vous d'être suivi par quelqu'un ?"

Tout en posant cette question, Kagami vit un homme aux cheveux noirs et au menton fin sortir d'un petit magasin de vêtements, il semblait clairement pas d'ici avec son regard non hautain. C'était la première fois qu'il voyait Zared, mais à ce moment-là, il ne savait pas encore qu'il allait, dans un futur proche, changer de camp et aider ce jeune chasseur de prime à abattre la tête qu'il donnerait sa vie pour protéger actuellement. Tout en marchant proche de lui, les 3 cowboys se mirent à rire et à se parler entre-eux.

"Oh le bolosse, il se croit d'ici maintenant qu'il a les vêtements."














_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
À vos marques, Prêts ? Partez !







La course est serrée !


Dernière édition par Kagami Sephiran le Ven 30 Jan - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Mer 28 Jan - 22:42
Zared sortit du magasin habillé comme un véritable cowboys. Il avait opter pour un ensemble marron. Des bottes marrons, un chapeau marron et une veste sans manche marron qui tranchait bien avec le noir abyssal de sa chemise.

Il était content de sa tenue, et surtout il pensait qu'habillé ainsi le regard des cowboys changeraient. En effet ces derniers ne le regardait plus de travers maintenant, mais ils se foutaient ouvertement de sa gueule. En tout cas c'est comme cela que le bretteur interpréta les rires tonitruants qui accompagnèrent sa sortie.

Piqué au vif par ces rires, et ce même sans savoir s'ils avaient réelement un rapport avec de quelconques moqueries à son sujet, le sabreur tourna brusquement la tête vers ces détracteurs. Il leur lança un regard assassin, que même le diable n'aurait pas aimer recevoir.

Il ne contrôlait plus son corps. La colère et la rancœur le faisait se mouvoir vers ce groupe de locaux. Cependant dès qu'il eu jeté le premier regard sur le groupe, l'esprit du chasseur de prime discerna un problème. Étrangement ce n'était pas la présence de Karl Cosker qui le frappait mais plutôt la présence d'un jeune homme au style vestimentaire tranchant diamétralement avec celui des habitants de la ville du Far West.

Que faisait un étranger dans ce groupe? Puis le bretteur, tout en s'approchant, emmagasina de nouvelles informations.

-Karl Cosker!

Souffla le brun en réalisant que sa cible était devant lui. Il avait de la veine en ce moment, car il tombait toujours sur ces cibles sans avoir vraiment eu le temps de les chercher. Le sang de l'épéiste commença à bouillonner. Tout n'était plus une histoire de rancœur et de vengeance... Maintenant il ne pensait plus qu'aux Berrys qu'il gagnerait en ramenant le cowboys aux marines.

Cependant il y avait quelque chose de louche. Comment ce faisait il que Karl ce balade aussi librement alors qu'il avait une prime sur la tête. Certes, il paraîtrait que c'est le shérif qui ai demandé qu'un avis de recherche soit fait, et qu'une prime soit mis sur la tête de Karl, mais il ne semblait pas s'en inquiéter. Cosker aurait il aujourd'hui une plus grande influence que son ancien patron? C'était possible.

Néanmoins la marine ne semblait pas être du même avis, et comme la marine paye bien, Zared se retranche toujours de son côté.

Arrivant à proximité du groupe, le sabreur analysa son environnement. Ils étaient cinq en tout: Karl Cosker, l'étranger, et trois cowboys. Il fallait qu'il agisse vite pour prendre le groupe par surprise, sinon, en surnombre ces derniers n'auront aucun mal à terrasser le bretteur.

Rapidement Zared dégaina son sabre et parti à l'assaut du groupe. En premier lieu il voulait isoler Karl, en mettant hors d'état de nuire tout les autres.

-Dōbutsu no ugoki

Grâce à sa technique du "mouvement animal" Zared pût prendre de vitesse les trois cowboys. Il trancha le bide du premier, entailla le torse du deuxième et trancha la main armé du troisième, puis le finit en plantant sa lame au niveau de son foie.

Entre la vie et la mort. C'est le lieu où devait se trouver les trois cowboys. Zared jeta un dernier coup d'œil à ses précédentes victimes. Il fixa la main découper du dernier et soupira. Il était beaucoup trop long! Si ce gars avait eu le temps de dégainer son arme en voyant les premier coup de la botte du sabreur, c'est que l'épéiste était trop long, beaucoup trop long.

Finalement il se retrouva face à l'étranger. Pourquoi était il dans le groupe? Mais la vrai question c'était: serait il un obstacle pour Zared?

Ce dernier jeta un regard furtif vers Cosker. Puis il pointa son sa lame vers l'étranger, le fixant d'un regard interrogateur. Il voulait voir les réactions de ce dernier avant de décider si il lui ôterait la vie ou non.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Sephiran
Membre du CP6
avatar

Messages :
173

Feuille de personnage
Doriki: 725
Berry's: 284 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Mer 28 Jan - 23:46







“ Chapitre 4 „



Feat. Zared



Kagami observait cet homme totalement spécial devant lui. Il l'observait s'énerver face aux moqueries des cowboys. Malgré son apparence mature et son air de calme, c'est en faite comme un homme d'affaire frustré, un homme qui est très peu calme et très peu mature. Pour s'énerver juste au regard des autres, Kagami le trouvait totalement ridicule. Puis, après quelques instants d'observations, il regarda l'homme de nouveau, lorsque celui-ci cria le nom de son protégé. C'était clair maintenant, il en avait après Karl Cosker. Mais pourquoi venir de si loin sans même prendre le temps d'apprendre la culture du coin ? Un autre mystère de résolu, c'était probablement quelqu'un qui a été payé pour venir tuer Karl Cosker.

*Il doit avoir une bonne réputation, pour qu'on le fasse venir d'aussi loin. Cependant ... quel genre d'assassin de seconde zone est-il pour se lécher les babines devant sa cible ? Et puis ... n'a-t-il jamais apprit la subtilité ? On ressens son envie de meurtre jusqu'ici !*




Après un nom de mouvement, cet homme s'élança vers les cowboys et les tuèrent les uns après les autres, comme ça, sans même leur adresser la parole d'abord. C'est pas pour déplaire à Kagami, mais le jeune agent trouvait ce chasseur décidément de plus en plus idiot. Faire un meurtre en plein jour, devant un magasin avec un tas de témoins et surtout, dans une ville où presque tout le monde se trimbale avec un fusil ? Il fallait être fou, ça c'est clair, ou alors il était très novice. Kagami regarda ensuite les cowboys agonisant à terre et soupira.

*Bon, alors ils ne sont pas forts en faite, c'est bon, je m'en souviendrais.*




Il lui suffisait de quelques regards pour faire signe à Karl Cosker de s'éloigner rapidement en courant. Cet homme le fit alors, très rapidement même, montrant qu'il était au final un homme préparé à ce genre de situation et qui sait qu'il fait quelques trucs pas très honnêtes. Rassuré de la prudence de son protégé, le jeune agent inspira un grand coup et se mit à crier.

"AU MEURTRE !!! TROIS HOMMES ONT ÉTÉ ASSASSINÉS ! POLICE !!!"

Kagami ne voulait pas dévoiler ses compétences de combat devant tant de témoins, c'est pourquoi il choisit plutôt d'éviter le combat en attirant l'attention pour profiter de l'erreur du chasseur de prime. Des dizaines de cowboys s'approchèrent alors avec certains qui viennent avec des menottes, la plupart pointent alors leur fusil vers Zared. Pendant ce temps-là, Kagami recula pour laisser les cowboys l'encercler et se mit à tourner les talons. Il se mit donc à courir après Cosker avant d'arriver dans une sorte de carrosse, il monta sur le toit du carrosse pour observer ce qu'il allait advenir de Zared maintenant, pendant que le carrosse, avec Karl Cosker dedans, est sur le point de partir vers la forêt, probablement parce que ce cher monsieur voulait aller parler avec les indigènes du coin.

*Voyons voir comment il va réagir, s'il s'agite encore plus, il va finir par avoir toute la ville à dos. Il ne peut probablement pas tout esquiver les balles, vu son tempérament, il va tenter quelque chose et une balle va le tuer rapidement, bon débarras.*













_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
À vos marques, Prêts ? Partez !







La course est serrée !


Dernière édition par Kagami Sephiran le Ven 30 Jan - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Jeu 29 Jan - 22:43
La réponse de Kagami ne tarda pas à venir. Le jeune membre du gouvernement mondial fit quelques signes de tête à Karl Cosker et celui-ci prit la fuite. Zared allait partir à sa poursuite, en ignorant Kagami, mais ce dernier le stoppa net.

"AU MEURTRE !!! TROIS HOMMES ONT ÉTÉ ASSASSINÉS ! POLICE !!!"

Hurla le membre du CP6. Le bretteur qui s'attendait plus à une attaque armé, stoppa son mouvement et observa Kagami avec des yeux ronds. Non! Il n'avait pas osé?

De nombreux cowboys firent alors irruption dans la rue, certains armés de fusils, d'autre de revolvers. Quelque uns sortirent même des menottes à la main. Oh non! Ces cons allaient croire que Zared venait d'assassiner trois innocents en pleine rue. Pourtant ces types étaient loin d'être innocents puisqu'ils cautionnaient les idées et les actions de Karl Cosker. Mais ça même le bretteur l'ignorait. Il était donc entièrement coupable dans son esprit. Cependant il n'en avait rien à faire car pour le gros arriviste qu'il était , la fin justifiait les moyens. Il se devait donc d'éliminer les soldats de Karl pour pouvoir se défendre plus aisément contre ce dernier.

Résultat des courses le primé était en fuite et Zared encerclé par les canons menaçant de nombreuses armes à feu. Soupirant, il jeta son arme devant lui en déclarant:

-Je rends les armes! Arrêtez moi et menez moi à votre shérif j'ai quelques mots à lui dire.

Le chasseur de prime était exaspérer par la tournure que prenait la situation. De plus il était énervé de s'être fait avoir aussi facilement par le jeune protégeant Karl Cosker. Car oui le cowboys renégat avait un garde du corps. Comment pouvait il en être autrement après avoir subit la scène précédente. Qui était ce jeune, et pourquoi protégeait il Karl? L'aurait on payé pour ça? Cela voudrait dire que deux forces, deux partis s'opposait pour guider le destin de South Endwest Town? C'était une piste à approfondir. Qui allait à l'opposé des décisions de la marine? Il ne le saura que s'il restait en vie. C'est pour cela qu'il se rendit sans résister.

Après avoir jeté son sabre au sol, l'épéiste leva les mains en l'air, pour mettre bien en évidence son envie de coopérer. Malgré cela des voix s'élevèrent tandis que Kagami prenait la tangente:

-Il doit payer sur le champs! Œil pour œil, dent pour dent. On doit l'exécuter maintenant et ici même!

-Arrête de déconner! Déjà qu'on passe pour des gros racistes sur toutes les Blues. Si on exécute un étranger notre image sera au plus bas!

-On s'en tape de notre image Jeyf! Ce qui compte c'est notre communauté, et seulement elle!

-Ouai! Butons le maintenant!

Reprit le premier homme.

-Ecoutez la voix de la raison... Écoutez Jeyf! Nous devons donner un procès équitable à cette homme, et ce malgré ce qu'il à fait!

Rétorqua un voix grave. Tout le monde se tut à l'intervention du nouvel adjudant et collaborateur du Shérif. Personne ne s'opposa à la parole de cet homme. Le sabreur profita de l'absence de bruit pour sortir un de ses sarcasmes habituels:

-Enfin! Je commençais à avoir des crampes aux bras à force d'attendre votre verdict... Franchement merci! Allez y, passez moi les menottes qu'on en finisse et que je puisse parler au shérif!

L'homme qui faisait maintenant face à Zared était plutôt grand. Il avait un teint blafard et deux revolver ceint à sa ceinture. Il menotta le bretteur, et ramassa le sabre de ce dernier. En se redressant il fixa l'escrimeur et lui répondit en adoptant lui aussi un ton sarcastique:

-C'est vraiment pas ta journée à toi! Le shérif c'est absenté! Mais par chance tu es tombé sur moi, son adjoint!

En parlant il passa dans le dos du bretteur et lui mît une tape dans le dos pour l'inciter à avancer. Puis il repassa devant son prisonnier et déclara:

-En fait. Je ne me suis pas présenté, je suis le lieutenant Jimbow de la marine, et aussi l'adjudant de Clint, plus communément appelé le shérif! Comme tu semble avoir un message à transmettre au shérif on va faire un arrangement. Si ce que tu me dit réussit à me convaincre je te libérerais et te couvrirais pour la mort des trois hommes. Dans le cas contraire et bien tu resteras enfermé une semaine dans notre prison local avant d'être exécuté pour le plus grand plaisir de nos citoyens! Pendu haut et court!

Jusqu'ici le chasseur de prime c'était tut, pour écouter le lieutenant. Dès que celui-ci termina de parler il accepta le marché. Il voulu lui dire de fouiller la poche de sa nouvelle veste mais ils arrivèrent au bureau du shérif.

Le lieutenant aida Zared à s'installer sur une chaise, puis s'installa à son tour de l'autre côté du bureau:

-Alors?

Initia Jimbow pour faire arriver les confidence. Le sabreur sourit, puis leva ses main menottés aussi haut qu'il pût avant de déclarer:

-Dans ma veste... Poche de droite... Il y a un avis de recherches qui appuiera mon alibi. Je voudrais bien vous le donner mais j'ai les poings liés...

Le lieutenant s'exécuta sans rechigner. Il semblait habitué aux sarcasmes et rien ne semblait le toucher. Son expression facial était toujours neutre.

L'homme trouva donc le bout de papier en question et le déplia pour voir le visage du primé. Zared lui expliqua alors l'histoire jusqu'au meurtre des sbires de Karl.

Le lieutenant avait eu vent des idéologies de Karl Cosker via les histoires du shérif, il savait donc que le cowboy était un personne dangereuse. De toute façon l'avis de recherche était là pour clarifier les choses: Karl Cosker était un criminel.

Jimbow authentifiant la valeur du bout de papier, ne pût que croire l'histoire de Zared. Il décida donc de libérer le chasseur de prime.

-Bon, vue que je ne peux quitter la ville, car le shérif est absent, je te laisse partir à la poursuite du primé. Mais essaye tout de même d'épargner ses hommes. Je vais envoyer deux marins sous mes ordres pour t'accompagner et t'épauler. Il te guideront dans la forêt jusqu'au village des sauvages, c'est la que Cosker doit être! Et ne t'inquiète pas mes hommes t'expliquerons tout en chemin!

Déclara le lieutenant en enlevant les menottes de son ancien prisonnier.
Le bretteur quitta donc le lieu. Devant la porte il fut rejoint par deux cowboys portant des uniforme de la marine. En effet Jimbow les avaient  mis au courant de la situation, un peu avant d'avoir libéré le sabreur.

De nouveau en possession de son arme, le bretteur était paré pour traquer sa cible une nouvel fois. Le petit groupe se dirigea vers la forêt, réquisitionnant une charrette dans l'urgence de la situation. Durant le chemin le chasseur de prime fut mis au courant de la situation géopolitique de l'île, et il comprit pourquoi Karl Cosker était recherché par la marine.

Ils arrivèrent dans le village des sauvages. Cependant une cariole était déjà garé, sur le côté de la route. La marine avait elle vue juste? Karl Cosker était il dans ce village?

Zared finirait bien par le savoir. Il descendit de la cariole et partit, accompagné des deux marines, à la recherche de sa cible.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Sephiran
Membre du CP6
avatar

Messages :
173

Feuille de personnage
Doriki: 725
Berry's: 284 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Sam 31 Jan - 21:59







“ Chapitre 4 „



Feat. Zared



En plus de se trimbaler pleins de faibles, il se trimbale avec un chasseur de prime idiot. Kagami se disait qu'il avait vraiment de la veine, mais que finalement, en voyant Zared se rendre, il n'était pas si idiot que ça, il manque probablement seulement d'expérience. Ils avaient environs le même âge, Kagami a presque envie de sympathiser avec ce type. Peu après l'arrestation de l'homme, Kagami, placé sur le carrosse, était trop loin pour voir davantage de choses. Ils étaient arrivés à destination, dans une forêt où le jeune agent devait protéger Karl Cosker d'éventuelles attaques. C'est alors qu'il descendit doucement du carrosse et suivit son protégé dans son expédition à travers la forêt. Ils entrèrent tous les deux dans un lieu très nouveau, où des chefs indigènes viennent accueillir Karl. Tout le long, Kagami restait derrière Cosker tout en observant. Le tout fut plutôt long à vrai dire, très long et pénible, mais de l'action, il n'en manquait pas. En effet, c'était un traité comme quoi Cosker s'engagerait à respecter les indigènes qui se seront alliés à lui. De nombreux guerriers sauvages étaient là aussi et ont dégagés des intentions meurtrières à de multiples reprises. Kagami leur renvoya simplement une aura encore plus sombre à chaque fois, gelant leur peau jusqu'au sang, les faisant reculer.

*Quels amateurs, décidément, on est bien dans un pays où la subtilité n'existe pas, y'en a pas un seul qui sait se cacher.*




La réunion fut longue mais rien n'empêcha Kagami d'en apprendre plus, apparemment, ce Karl Cosker était un vrai manipulateur, le jeune agent pouvait sentir que celui-ci mentait assez souvent et se foutait royalement de la gueule des indigènes, mais eux, ils étaient totalement crédules. Une fois la soirée tombée, ils entrèrent dans le village, avec Kagami assit au devant, à surveiller les chevaux, au lieu de sur la carrosse. Le dîner était délicieux là-bas, pas d'ailes de poulet, mais du porc grillé sur mesure ! Kagami se régala comme à son habitude de petit gourmet. Le jeune épéiste s'était remplit dans le temps de le dire. Le ciel se faisait noir, mais avec tous les feux dans le village, il n'y a pas à dire, on y voyait tout de même très clair. Karl Cosker décida de passer la soirée avec des putes du coin pendant que Kagami, lui, se reposait sur une chaise devant la tente. Tous ces feux lui rappelaient sa précédente aventure, durant laquelle il avait fait brûlé toute une base de la marine pour y massacrer tous les pirates qui l'avaient prit de force. Sans s'en rendre compte, Kagami s'endormit un court instant. Son sommeil fut assez profonde malgré le peu de temps. Mais c'est seulement suite à un cri d'une femme que Kagami se réveilla. C'était un cri venant de la tente. S'imaginant bien les conneries que Cosker pouvait bien être entrain de faire, le jeune agent rougit un peu avant de secouer la tête et se relever pour aller patrouiller à l'extérieur du village, voulant prendre l'air, confiant la tâche de surveillance à deux des guerriers indigènes qui étaient proches de là entrain de boire.




Sortant dans la forêt pour prendre l'air, il entendit ce qui semble être un bruit de quelques pas. Sur le coup, il sauta dans un arbre pour se cacher rapidement avant de se déplacer discrètement avec le Soru et sa technique des "pas silencieux" jusqu'à un arbre proche de là. Même dans le moment, il reconnut deux soldats marines et un homme ... l'homme qui avait tué trois cowboys auparavant ! C'est assez bête à dire, mais Kagami soupçonna immédiatement les soldats marines d'être de mèches avec le fugitif en question, que faisait-il là ? Les considérant comme des ennemis, il les suivirent un petit moment jusqu'à ce qu'ils arrivent dans le village. Que comptaient-ils faire ? Le jeune agent les trouvait bien fou pour venir dans un village qui est de mèche avec Karl Cosker. Il descendit alors de l'arbre avant qu'ils entrèrent dans le village et se mit à leur parler, en étant derrière eux.

"Vous êtes décidément fous, deux soldats et un criminel qui s'allient pour prendre la tête d'un protégé du gouvernement mondial. Soit, mais je vous aurais avertis : Ces gens-là ne font pas de prisonniers, contrairement aux Cowboys. Alors vous avez deux choix : déguerpir d'ici tout de suite en m'expliquant pourquoi vous voulez le tuer ou mourir ici même par moi ou un de ces braves guerriers indigènes."

Kagami ne plaisantait que très rarement, voire jamais en mission. Il pouvait montrer tout son degrés de sérieux envers ses adversaires. À vrai dire, il comptait épargner les deux soldats de la marine et peut-être même Zared lui-même, juste pour s'informer davantage de ce que veulent les ennemis. En ce qui concerne les missions de protection, Kagami était encore meilleur qu'en mission d'assassinat, puisqu'il est, comme qui dirait "plus motivé" à le faire. Il était un peu fatigué, dût au voyage et au fait qu'il ne s'est pas beaucoup reposé dernièrement, mais il ne comptait certainement pas faillir à sa mission. Cependant, il n'avait pas reçu de nouvelles depuis un moment, alors il n'omettait pas non plus l'hypothèse que le gouvernement ait changé d'avis et ait demandé aux soldats de la marine d'assassiner Cosker. Néanmoins, sa politique envers les trahisons est la peine capitale, il n'allait pas les épargner. C'est alors qu'il dégaina son sabre devant eux et se mit à avancer doucement.













_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
À vos marques, Prêts ? Partez !







La course est serrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Dim 1 Fév - 19:55
À peine le petit groupe eut il passé la frontière du village que les ennuis leurs tombèrent dessus tel une feuille qui tombe d'un arbre. Ici la feuille représentait Kagami, le silencieux garde du corps de Karl Cosker, et l'arbre... Était l'arbre!

Le fourbe qui avait ralentit l'avancée de Zared s'adressa alors au groupe. Mais quelque chose sonnait faux dans ces paroles. Le chasseur de prime nullement apeurée par les techniques d'intimidation de son adversaire se retourna pour lui faire face et lui répondit en fouillant dans la poche de sa veste:

-Attends... Euh... Machin... T'es en train de me dire que Karl est un protégé de la marine? Je savais pas qu'il primait leurs protégés ces cons là!

Le sabreur sortit alors l'avis de recherche de Cosker et le tendit devant lui pour que Kagami puisse le prendre et l'observer. Par mesure de précaution l'épéiste empoigna la garde de son sabre sans dégainer ce dernier. Il ne voulait pas paraître hostile. Déjà que son psycho rigide interlocuteur, l'avait dans le collimateur, s'il dégainait son sabre cela reviendrait certainement à annoncer la bataille.

Zared regarda alors autour de lui. Il y avait pas mal de sauvages. Savaient ils seulement le sort que comptait leur réserver Cosker? Le chasseur de prime, immobile, reprit la parole:

-Vous vous battez pour Karl? Quel drôle de façon il a de remercier ses alliés alors! Ah moins que la mort ne soit une délivrance pour vous, je ne comprends pas pourquoi vous l'écoutez. Savez vous au moins qu'il compte éradiquer votre peuple, vos coutumes, vos enfants et votre terre? Il veut tout vous prendre!

Zared s'adressait cette fois aux indigènes qui semblaient peu au courant des intentions du cowboy.

Les deux marines qui accompagnait le chasseur de prime avait mis en joug Kagami car il semblait être l'ennemi le plus menaçant mais il aurait mieux fait de protéger les arrières du sabreur car déjà une voix s'élevait dans son dos.

-Ahah! Tu me tailles une bien piètre réputation! Tu dois être un de ces pirates qui aime semé le doutes, la confusion et le chaos, épéiste! Mais tu est tombé au mauvais endroit! Nous ne te laisserons pas briser cette paix durement acquise! Après plusieurs années de démarche le cowboys et les indigènes sont maintenant allié. Si tu scinder notre nouvelle et belle union, tu auras à faire à nous!

Le manipulateur avait réussit à galvanisé le moral des sauvages présent à l'extérieur. Il arrivait vraiment à profitait d'eux.

-Kagami occupe toi de lui avant que nos chères amis ne se décident à se salir les mains!

Zared quitta sa position actuelle pour faire volte face. Il eut juste le temps de voir un rictus s'afficher sur le visage du cowboy avant que celui-ci ne se retourne pour déguerpir une fois encore.

Maintenant le chasseur de prime se trouvait prit en tenaille entre Kagami qui observait certainement l'avis de rêche tendu précédemment par Zared, et les sauvages qui formèrent une ligne pour permettre à Cosker de s'éloigner sans encombre.

Le sabreur serra les dents, en observant le barrage formé par les indigènes.

La suite des événements ne tenait plus maintenant qu'à la décision que prendrait Kagami.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Sephiran
Membre du CP6
avatar

Messages :
173

Feuille de personnage
Doriki: 725
Berry's: 284 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Lun 2 Fév - 23:15







“ Chapitre 4 „



Feat. Zared



C'est bien dommage pour Zared et les autres, mais ils semblaient eux-mêmes douter de leurs informations désormais. Ce que Kagami avait dit est la vérité, le gouvernement a en effet reçu de l'argent pour se payer la protection d'un agent. Mais ce n'est pas vrai que le gouvernement assurera plus la protection de Karl Cosker si jamais celui-ci venait à désirer plus d'agents pour le protéger. Néanmoins, Kagami est du genre très fidèle à ses missions et ne faillira probablement pas face aux deux soldats de la marine et au dit chasseur de prime. Les deux soldats l'avaient prit en joug, ce qui l'emmerdait assez au final, il se mit donc à parler avant que Karl Cosker n'arrive.

"La procédure habituelle est la capture puis l'interrogatoire, pour un homme non armé et sans défense, la marine n'a aucun droit d'en ordonner simplement l'exécution, vous devriez le savoir, bandes de crétins, vous deux les soldats, vous n'appliquez pas la loi comme il faut, alors pour vous deux, c'est déjà mort, j'vous ordonne ici même de vous retirer sur le champ, sans quoi une intervention armé de ma part sera appliquée. Quant à toi, l'étranger, cet affiche n'a pas plus de valeur qu'un simple bout de papier, un ordre direct du gouvernement est toujours supérieur à un vulgaire recensement de têtes mises à prix par la marine qui bosse pour le gouvernement justement."




Suite au passage de Cosker qui venait d'ordonner à Kagami de s'occuper des trois indésirables, il jeta un oeil froid et menaçant à son protégé, le calmant sur le champ. C'était un regard qui voulait tout dire, mais pour faire un résumé, ça voulait juste passer le message que, comme quoi, il était en mission de protection, pas en mission de servitude, il n'avait aucun ordre à recevoir de celui-ci.

"Heum, "boss", vous devriez surtout partir d'ici, je connais pas les capacités de l'homme entre les deux soldats, va falloir être prudent alors ... dégagez."

Bon, Kagami n'a jamais été ordonné d'être courtois ni même respectueux, il adorait jouer sur les règlements de ses missions, surtout qu'il savait que Cosker est un homme parmi les moins respectables. À vrai dire, Kagami a de plus en plus envie de se battre, maintenant, se faire viser comme ça par deux soldats de merde sans réagir, c'est pas ce qui caractérise le jeune agent du gouvernement. Pourtant, pour le bien et pour éviter une effusion de sang qui échapperait à son contrôle, il se calma et n'en fit rien. Il regarda les soldats en brandissant son épée vers eux, ceux-ci se regardèrent et reculèrent alors derrière Zared. La situation devenait de plus en plus critique, s'ils s'affrontaient ici, le sang des indigènes allait probablement s'éveiller et donner lieu à un massacre. Connaissant les risques, Kagami baissa son arme et s'avança simplement, passant à côté de Zared sans rien dire.




Après avoir passé à côté de Zared, les soldats reculèrent davantage pour s'éloigner de lui. Il se dirigea alors vers la direction opposée au village, les indigènes ne le suivirent pas, malgré leur curiosité, car ceux-ci commençaient à douter de Karl Cosker, toute parole, même la plus petite des paroles, a un impact dévastateur sur la confiance mutuelle si elle n'est pas solide, c'est pourquoi Karl avait vraiment mal joué d'essayer de devenir l'allié d'indigènes dont il ne sait pas grand chose, car c'est aussi réciproque. Kagami connait un peu ce genre de situation, il voulait aussi prendre l'occasion de voir comment Karl Cosker réagit face au doute, s'il voulait les manipuler, alors il pensait sans doute que la relation serait facile, ce qui signifie qu'il n'est pas préparé et risquerait de faire une erreur en paniquant et donc, ultimement en mourir. Mais bon, sur le rapport, ça va être très simple : Kagami a éloigné l'ennemi qui en voulait à la vie du protégé, pendant ce temps-là, il s'est mit en situation de danger lui-même et fut tué par ses propres alliés qui voient ses vrai couleurs.

*Pfeuh, pourrit comme ils sont chez le gouvernement mondial, ils vont probablement s'en foutre et juste me payer en me disant bon boulot. Par contre, je dois éloigner celui-ci et ses deux sbires.*

Tout en marchant vers la forêt, il trouva un petit spot où il n'y avait pas trop d'arbres, c'était plutôt bien. Kagami regarda maintenant derrière lui.

"Alors, vous venez ou pas ? Le boss a dit vrai, si c'est moi, ça va faire moins mal que si c'est ces cinquantes sauvages armés de leurs lances et de leurs arcs-à-flèches."

Le jeune agent préférait faire ça proprement, il dégaina son sabre de nouveau et fit face aux trois, préparé à attaquer.













_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
À vos marques, Prêts ? Partez !







La course est serrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Mar 3 Fév - 18:16
Kagami ne voulait rien savoir. Avant même l'intervention de Karl, ses paroles au demeurant hostiles laissèrent échapper qu'il se foutait bien de l'avis de la marine car il était au dessus de tout ça. Il faisait donc parti du gouvernement mondial. Mais par le biais de quel organisation œuvrait il au nom de l'alliance mondial.

Bien que Zared n'affectionnait pas plus que ça la marine, il était étonné de voir une personne cracher sur les forces de l'ordre de la sorte. Alors comme ça pour lui les primes ne valait rien? Il devait donc avoir une bien piètre opinion du travail de chasseur de prime.

De toute façon, l'avis de son interlocuteur, le sabreur mi-ange, mi-humain s'en foutait. Ignorant quelque secondes Kagami il s'adressa aux indigènes. Ensuite Karl Cosker intervint pour galvaniser le moral de ses nouveaux alliés avant de partir sous l'impulsion et les regards assassins de son garde du corps, monsieur le "membre du gouvernement mondial".

Après avoir effrayé les deux marines en brandissant son sabre, et en les intimidant avec des regards noirs, Kagami se calma. Il rengaina sa lame et avança alors, passant juste à côté de Zared. Les deux cowboys de la marine ne cessèrent de reculer à mesure que le membre du CP6 approchait. Le chasseur de prime souffla pour évacuer son exaspération. Entre l'entêtement de Kagami et l'incompétence des deux marine il était servit.

Le sabreur suivit le membre du gouvernement du regard. Il voulait, semble-t-il s'éloigner du village. Pour qu'elles raisons, il ne le savait pas.

Zared jeta un regard vers la direction par laquelle avait fuit Karl Cosker. Il vit une nouvelle fois le barrage formé par l'accumulation des indigènes dans la zone. Bien vite, énervé il détourna le regard pour retrouver la position de Kagami.

Le combat contre l'agent du CP6 semblait inévitable! Le chasseur de prime emboîta le pas en rechignant. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas se battre, mais plutôt qu'il n'aimait pas perdre son temps dans des combats futiles, car perdre du temps c'est perdre de l'argent, et l'argent c'est tout ce qui l'intéressait.

Ses mésaventures commençaient à lui courir sur le haricot. En chemin, alors qu'il marchait avec les marines, loin derrière Kagami, il leur indiqua ce qu'ils devaient faire: Rien. Enfin si , protéger ses arrières d'un éventuel curieux qui tenterait de s'immiscer dans le duel. Bref ils devaient avant tout éviter d'intervenir dans le combat des deux sabreur, car en tirant sur Kagami, il pourrait bien atteindre Zared.

L'agent du CP6 les interpella alors qu'il s'était arrêté au milieux d'une toute petite clairière. Le groupe se hâta alors pour le rattraper. Les deux marines restèrent donc à l'arrière, comme convenu, le regard tourné vers le chemin qu'ils venaient d'emprunter.

Zared quand à lui s'avança pour faire face à Kagami qui semblait l'attendre de pied ferme.

Le chasseur de prime dégaina à son tour son sabre, puis fixa son adversaire, attendant de voir si il allait rapidement passer à l'action.

Durant ce laps de temps Zared ne sortit aucun sarcasme, aucune provocation. C'était assez étrange mais quand il affrontait quelqu'un il n'était plus aussi bavard qu'avant ou même après le combat. Voilà la solution si vous voulez le voir muet comme une carpe... Il faut le combattre.

Bon, puisque l'agent du gouvernement ne prit aucune initiative durant les cinq premières secondes, Zared s'élança:

--Dōbutsu no ugoki

Le sabreur utilisa sa technique du mouvement animal afin d'atteindre sa cible. Certes, Kagami a déjà put observer cette technique, mais cela ne contrariera en rien la progression de l'épéiste car son mouvement était à chaque fois différent. En effet cette technique consiste à se déplacer en zigzag , et ce de manière irrégulière, tel un électron libre survolté. Ces mouvements ,désordonnés pour la plupart des personnes, permettent d'éviter la prévisibilité de ses actions. Mais un bretteur aguerrit saura très certainement déjouer cette technique, et lire à travers les mouvements. En sera-t-il le cas pour Kagami?

Arrivant par le côté droit de son adversaire, le côté où celui-ci tenait son sabre. Zared assena un coup en biais pour tenter de trancher la main porteuse de son adversaire.

-Tsume

Lâcha-t-il au dernier moment.




_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Sephiran
Membre du CP6
avatar

Messages :
173

Feuille de personnage
Doriki: 725
Berry's: 284 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Dim 8 Fév - 5:14







“ Chapitre 4 „



Feat. Zared



Enfin un combat qui commence ! Kagami était, à vrai dire, très fatigué à ce moment-là, il n'avait pas beaucoup dormit et n'était donc pas au sommet de ses réflexes. De ce fait, ses yeux sont plus prudents que d'habitude et il est donc beaucoup plus prudent et concentré. Si les deux soldats attaquaient maintenant, il pourrait bien se prendre une balle. Zared lança donc l'assaut, c'était le style de Kagami ça, laisser l'ennemi donner le premier assaut. Alors qu'il espérait voir quelque chose de nouveau, il fut plutôt déçu, c'était la même attaque qu'utilisé contre les cowboys, cependant, les mouvements étaient un peu différents.

*Est-ce qu'il est idiot ou il me teste ? Il dégage une intention hostile tellement facilement repérable, même si son mouvement est différent, je peux sentir jusqu'ici qu'il compte me viser. Dans ce cas, croit-il que je ne peux pas esquiver ? Dans ce cas ... autant ne pas le lui dévoiler, je vais parer !*

Sentant clairement son ennemi se diriger vers lui malgré les zigzag imprévisibles, il ouvra grand les yeux pour observer et voir venir son coup. Cet homme avait dit "tsume" avant d'attaquer d'un coup de sabre vers l'horizontal, vers le bras où il avait son sabre.

*C'est un idiot, mais il a des plans, c'est pas mal ça ... Enfin, je vais lui faire perdre du temps pendant que Karl se démerde.*




Kagami leva son sabre en le plaçant de façon verticale tout simplement, poussant dessus avec une seconde main afin de bloquer le coup "Tsume" de Zared. Il s'est alors souvenu de son combat face à Jon, la différence étant que contre Jon, il s'était approché de lui-même, alors que là, c'est son adversaire qui s'approche, ce qui explique pourquoi il a pu parer ce coup. C'était donc très risqué au final, mais rien d'impossible. Après avoir bloqué son coup, le jeune agent voulut forcer afin de dégager le sabre de Zared par la sienne, juste pour montrer qu'il ne céderait pas s'il s'agit de force brute. C'était embêtant, mais plus les deux marines restaient là, plus Kagami était déconcentré, il n'avait pas trop le coeur à combattre dans un 3 contre 1, surtout pas avec sa fatigue. Il se décida donc d'aller vers les soldats, juste après avoir repoussé le sabre du chasseur de prime. D'un bond rapide, il courut vers le soldat de gauche, tous les deux se mirent alors en position de tir. Tout en fixant droit le soldat de gauche vers qui il se dirige, en un instant, il lança son épée vers le soldat de droite, le plantant sa la tête du soldat d'un seul coup. Ce mouvement fut suivit immédiatement de la réplique du soldat de gauche qui tira sur lui, mais trop tard, d'un bond de Soru, il se déplaça devant le soldat de droite, esquivant donc la balle, récupérant la lame dans la tête de celui-ci juste avant de lancer un bon Rankyaku d'un bras vers le second soldat, coupant le cou de celui-ci. C'était un assassina rapide, mais c'était un plan qui n'allait pas fonctionner contre Zared et Kagami le savait.




*Il se croit imprévisible ? Je vais le lui renvoyer au centuple ... Il va lentement le réaliser ...*

Tout en regardant Zared, il attrapa le fusil chargé du soldat de droite, le premier qu'il tua sans que celui-ci n'eut le temps de tirer. Prenant le fusil, il le pointa en direction de son adversaire. C'était assez ironique, mais Kagami voulait lui montrer, de par cet assassina rapide et par l'emploi désormais du fusil, qu'il était encore plus imprévisible que le chasseur de prime lui-même. C'était une compétition, Kagami retrouvait un sentiment un peu insatisfait, comme s'il était entrain de finir son combat face à Jon et Hannibal ici-même, il faut dire que l'attaque soudaine de Zared lui a fait rappeler tout ça. En même temps, le jeune agent en a prit de la graine depuis le temps, il savait comment réagir, il était, malgré sa fatigue, en avantage d'expérience.

Sans dire un seul mot, il se mit à prendre le fusil des mains du second soldat en rengainant son sabre, il avait deux fusils désormais. Une information que son adversaire ne pouvait pas savoir : il n'a pas vraiment d'entraînement pour viser. C'était donc un coup de bluff qu'il pouvait utiliser, facilement même. Cependant, il n'allait pas tout utiliser en un seul coup, il rangea finalement le fusil non chargé dans son dos pour reprendre son épée, regardant Zared l'observer également, juste avant de sauter d'un autre Soru pour se placer en hauteur sur une branche d'arbre non loin du chasseur et tirer en sa direction avec le fusil, connaissant les informations, Kagami avait encore 2 balles dans chaque fusil, c'était donc des munitions très limités. Mais bon, comme Zared est venu avec du renfort, il fallait bien qu'il s'attende à ce qu'on puisse les utiliser contre lui.













_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
À vos marques, Prêts ? Partez !







La course est serrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Dim 8 Fév - 16:50
Kagami n'était pas comme les autres hommes de l'île. Déjà il utilisait un sabre. Mais plus encore il savait s'en servir ou du moins c'est l'intuition qu'avait eu Zared lorsque son assaut fut parer avec une facilité déconcertante par l'agent du gouvernement. Le sabreur allait enfin combattre quelqu'un qui en valait la peine. Néanmoins, même si il aurait voulu s'amuser à combattre le membre du CP6, il ne fallait pas qu'il perde son objectif de vue: Capturer ou tuer Karl Cosker. Le sabreur adverse ne lui faisait que perdre son temps. Le chasseur de prime allait s'adresser à Kagami, mais ce dernier mît une pression monstrueuse à l'aide de ses deux mains pour dévier le sabre de son adversaire.

Zared prit de cours ne pût que subir le mouvement effectué par son sabre. Une fois que le membre du CP6 eut réussit à dégager le sabre du bretteur adverse il bondit à une vitesse hallucinante vers le soldat placé à gauche du chasseur de prime. Zared fut impressionné par la vitesse de son adversaire, et l'observa bouche bée durant deux secondes avant de reprendre ses esprits et de crier pour prévenir les deux marines pris pour cible:

-Et les mecs! Tournez vous... Ils vous à prit pour cible! Abattez le si vous le pouvez...

Mais Zared fut couper dans sa phrase par le meurtre sanglant du soldat de droite, qui n'eut le temps, seulement que de se retourner et de mettre en joug Kagami! L'agent du CP6 avait réussit à feinter les deux marines avec un lancé de sabre totalement imprévisible. Mais maintenant il était désarmé! Voyant cela le chasseur de prime fonça.

Le sabreur n'avait pas pour habitude d'attaquer des hommes désarmés, mais comme on dit il y a un début à tout! N'ayant pas de temps à perdre avec lui c'était le moyen , certes le plus déloyal, mais aussi le plus rapide de le vaincre.

Il fonça donc avec toute sa fougue vers Kagami tandis que le soldat encore en vie se mît à tirer sur le meurtrier qui se trouvait face à lui.
Cependant l'agent du gouvernement disparu d'un bond, pour se retrouver l'instant d'après à côté du soldat mort. Kagami récupéra son sabre planté dans la tête du marine.

Le chasseur de prime s'immobilisa. La vitesse de son adversaire dépassait de beaucoup la sienne, et ces attaques, bien que plus travaillés et plus imprévisibles étaient aussi violentes que les siennes. L'attaque suivante ne fit que confirmer les pensées de Zared.

Kagami avait, d'un mouvement de bras, envoyé une lame d'air si puissante qu'elle sépara la tête du soldat du reste de son corps.
D'un air sévère, Zared fixa son adversaire en se demandant d'où il tirait toute cette puissance. Il se demandait aussi s'il avait encore beaucoup de technique du même acabit.
Pour le moment c'était sans conteste l'adversaire le plus puissant qu'il avait eu à affronter.

Tandis que le chasseur de prime restait immobile à observer, Kagami ramassa l'arme du premier soldat qu'il avait tué. Il l'a pointa sans hésiter en direction du seul ennemi encore debout: Zared.
Tout en mettant en joug son ennemi il marcha jusqu'au cadavre suivant pour récupérer le deuxième fusil. Il était maintenant en possession de deux fusils. Rapidement il rangea un des fusils dans son dos et reprit son épée.

Était ce parce qu'il était plus à l'aise avec les armes blanches qu'avec les armes à feu? C'était une piste à approfondir. Seulement Zared n'eut pas trop le temps d'y réfléchir car en quelques secondes Kagami avait bondit sur la branche d'un arbre, et ne tarda pas à ouvrir le feu sur le chasseur de prime.
Heureusement que Zared avait de bon réflexe. À l'entente de la détonation il sauta sur le côté, esquivant la balle de peu et se mît à fuir vers le village.

Ça le dégoûtait d'admettre ça, mais il ne pouvait pas faire grand chose face à des armes à feu. Sachant pertinemment qu'il ne pourrait pas approcher de son adversaire nouvellement armé il préférait l'abandonner là pour retourner chasser sa vraie proie: Karl Cosker.
Cependant des bruissements suspects lui laissaient entendre que l'agent du gouvernement devait être sur ses talons.  Tant pis!

Sachant pertinemment que Kagami allait le rattraper, Zared ralentit sa course et fit un bond. Dans le air il entama alors une rotation, durant laquelle son sabre s'embrasa.
La mini tornade de feu trancha alors tout les arbres sur son passage. Tout le bois qui entrait en contact avec Zared se voyait tranché et brûler en même temps.

Cinq secondes plus tard le chasseur de prime atterrit au sol. Il tenait son sabre enflammé à deux mains devant lui.
Bien vite sa main gauche quitta la poignet du sabre pour venir se ficher sur sa tête. Zared avait les yeux écarquillés. Sa rotation enflammé avait eu pour contre coup de le désorienter et de lui créer des légers vertiges. Reprenant ses esprits, il se retourna difficilement pour observer le résultat de sa technique, en espérant que tout ce bois tranché ai ralentit Kagami!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Sephiran
Membre du CP6
avatar

Messages :
173

Feuille de personnage
Doriki: 725
Berry's: 284 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Lun 2 Mar - 8:26







“ Chapitre 4 „



Feat. Zared



C'était sa veine que son adversaire ait esquivé, Kagami ne rata pas une miette du déplacement d'esquive de Zared, ses pas, sa vitesse face à un coup à distance, tout était clairement démontré tout d'un coup pour que Kagami puisse le voir. Suite à cet esquive, il semblait réaliser quelque chose. le jeune agent du gouvernement avait, après tout, montré tout un tas de techniques pour se débarrasser rapidement de ces deux soldats, Zared a donc dût avoir tout un spectacle et une très bonne source d'information. En reprenant son fusil bien en main, il observa également la fuite de Zared, le laissant fuir quelques instants juste pour réfléchir.

*Alors, il a décidé de fuir, pourtant son regard et sa façon de tuer les gardes de Karl Cosker étaient de belles preuves qu'il n'est pas lâche du tout ... alors c'est donc vrai, on l'a donc payé pour tuer Karl ... Dommage, mais je vais devoir tout faire pour l'en empêcher !*

C'est sur cette idée que Kagami se lança donc à sa poursuite sans plus attendre. Il était clairement plus rapide que son adversaire, c'était un fait, le jeune agent n'avait jamais eut à envier qui que ce soit en rapidité, la petite avance de Zared ne saurait tarder pour se diminuer. Mais c'est là que le chasseur de prime se retourna d'un bond et enflamma son épée juste avant de lancer un petit tourbillon de flammes qui coupèrent et brûlèrent des branches, entre lui et forma une sorte de frontière entre les deux. Zared était presque arrivé au village et il tentait probablement d'arrêter Kagami dans sa poursuite pour en profiter et tuer Cosker.




Le jeune agent du gouvernement trouva cela presque risible. Ce chasseur de prime utilise la technique de la lignée de la mère de Kagami contre lui ? Quelle coincidence ! Mais il n'allait pas se laisser impressionner. Ces deux personnes n'avaient pas du tout le même style, il fallait le reconnaître, Zared était à court de solution et semblait devoir l'utiliser juste pour mettre une distance entre eux. Kagami, quant à lui, allait bientôt s'en servir également, mais pour rapetisser cette petite distance ! En se mettant en position, il fit un grand Rankyaku de toutes ses formes avec son bras, le rankyaku traversa les flammes, tiré horizontalement et se dirigea directement vers Zared. Juste après, il activa son Hitsurugi et se fraya un chemin parmi les flammes, feu contre feu, il repoussait celles de Zared qui n'étaient de toute façon plus alimentés et se mit en chemin pour voir le résultat.

Soudainement, il vit alors la scène la plus ridicule de sa vie devant ses yeux. Non seulement Karl Cosker n'est pas resté avec les indigènes, mais en plus, il semblait les fuir comme de la peste ! Zared était là aussi. Son Rankyaku n'a pas tranché Zared, mais il a tranché Karl en deux, Karl qui était entrain de courir vers lui pour fuir les indigènes qui ont probablement commencé à penser que celui-ci les manipulait. Les yeux de Kagami ont bien faillis sortir de leurs orbites, c'était la première fois de toute sa vie qu'il ratait de lui-même une mission, mais en plus, il vient d'aider son adversaire tout juste après d'avoir mit celui-ci en échec en montrant que sa technique du Hitsurugi rendait la sienne inefficace ! Se calmant peu après, il vit que les Indigènes allèrent tout de même récupérer le corps de Karl Cosker pour le ramener avec eux. C'était une fin totalement inattendue, mais qui ne déplaisait finalement à personne. Pourquoi ? Parce que Kagami n'en avait rien à faire de ce type, au final, ce sera une mission échouée, il dira simplement que celui-ci s'est suicidé, puisqu'on ne le retrouvera sans doute plus jamais, son cadavre serait trop bien caché ou même brûlé par les indigènes. C'était une histoire assez longue mais assez impressionnante, Kagami se calma ensuite et regarda Zared en souriant, il lui avait volé sa proie, c'était tout de même quelque chose dont il peut se servir pour se moquer. C'est suite à cette situation, après avoir fixé celui-ci dans les yeux, que Kagami partit, laissant les flammes se refermer derrière lui. Il rentra alors annoncer tout ceci au centre ville et assista à l'élection du remplaçant de Karl Cosker. Juste après, il décida donc d'aller manger des bonnes ailes de poulet avant de rentrer à la maison.













_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
À vos marques, Prêts ? Partez !







La course est serrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)    Mar 3 Mar - 23:53
Zared remarqua que sa manœuvre avait porté ses fruits. En effet les branches coupées par le chasseur de prime s'étaient embrasées à la taille. En retombant cela avait formé une sorte de frontière entre les deux hommes.

Il y avait comme un "rideau de flamme" entre Zared et son poursuivant. Rapidement le sabreur retrouva ses esprits et reprit sa course en direction du village.

Karl Cosker! Il fallait qu'il le trouve et le tue avant que Kagami ne le rattrape. Zared n'avait pas pour habitude de tuer ses proies car un primé mort semblait valoir moins qu'un primé vivant pour la marine. C'était certainement à rapprocher au fait que la marine semblait adorer faire des exécutions publique de pirate pour montrer sa domination.

Mais soit tout ceci n'a aucune importance ici. Il faut juste savoir que dans l'urgence de la situation le chasseur de prime avait préféré changer de stratégie. Finit les combats pépères et le menue fretins! Il devait en finir au plus vite même si pour cela il devait agir tel un assassin: furtivement et rapidement.

D'ailleurs voilà que le cowboy pointait le bout de son nez! Avait il entendu la prière de Zared? Était il venu périr de sa lame? Il semblerait que non!

En effet lorsque dans sa course folle Cosker aperçut le chasseur de prime, il se pétrifia et pesta contre son manque de chance. Il lança un regard furtif vers l'arrière. Le sabreur en profita pour se ruer vers lui d'un bond.

Mais dans les airs il assista à une scène des plus surprenantes. Une lame d'air traversa le rideau de flammes précédemment créer par Zared. Mais la lame d'air ne trancha pas l'épéiste en plein saut, non. Elle rasa ses chaussures de très près et trancha le primé de part en part.

La mort figea la dernière expression faciale du cowboy: l'étonnement! Mais Cosker en ses derniers instants n'était pas plus étonné que Zared.

Premièrement Kagami avait raté Zared. Deuxièmement, l'agent du gouvernement avait découpé en deux celui qu'il était censé protégé . Le sort était parfois bien ironique!

Mais le summum se fut lorsque Kagami, découpa les flammes pour se frayer un passage. Déjà qu'il était plus rapide, qu'il portait des coups surpuissants et qu'il savait lancer des lames d'air, il avait un dernière atout dans sa manche: À savoir la maîtrise du Hitsurugi, en d'autre terme la même technique que le chasseur de prime!

Il était beaucoup trop balèze! Et puis merde il aurait put laisser la maîtrise du Hitsugiri à Zared! Car la c'était incontestable, si l'affrontement avait continué Zared se serait très certainement fait écraser.

Le "renard enflammé" souffla. Il était exaspéré par tant d'injustice à son égard. Il c'était fait volé sa proie et avait apprit qu'il n'était pas le seul à connaître un style de combat propre à certains samouraïs venant du pays de Wa no Kumi.

Mais il fallait le concéder celui qui avait le plus vivement réagit était Kagami. En voyant sa connerie il écarquilla tellement les yeux que ces derniers auraient peut être pût quitter leurs orbites. L'étonnement devint de la colère. L'agent du gouvernement semblait s'en vouloir, mais quelques minutes passèrent sans que Zared ne remarque vraiment l'écoulement rapide du temps.

Son ennemi du cp6 semblait se calmer, acceptant peu à peu sa maladresse. C'était une belle preuve que l'excès de puissance peu parfois être défavorable. Les indigènes débarquèrent alors à leur tour pour embarquer le corps du cowboy.

Le sabreur souffla. Alors comme ça c'était fait! Il c'était fait voler sa cible et devait maintenant mettre une éternel croix sur sa tête vu que les sauvages ne semblaient vouloir faire aucune concession sur leur départ avec le corps de Cosker.
Zared dépité, arrêta de négocier et fit alors un signe de main comme pour dire: tant pis! Emmenez le hors de ma vue!

Il sentit alors un regard le fixer. Pivotant la tête il croisa le regard de Kagami. Il vit alors un grand sourire se dessiner sur le visage de l'agent du gouvernement mondial! Attendez mais c'est un sourire sournois! C'est de la moquerie ça! La mâchoire du chasseur de prime se contracta, il était énervé. Son sang bouillonnait dans ses veines. Comment ce saligaud osait il se moquer de lui? Après tout en avortant la chasse de Zared, Kagami avait aussi mît fin à sa propre mission. Mais ça il le taira bien sûr!

Retrouvant son calme il sourit à son tour avec la même expression et le regarda partir en traversant les flammes.

-Merde!

S'énerva Zared, gueulant un bon coup pour extérioriser toute sa frustration.

Finalement il quitta lui aussi les lieux. Par pur professionnalisme il retourna voir le lieutenant qui l'avait fait libéré, pour lui annoncer la mort de Cosker," tué par les indigènes" mais aussi pour lui annoncer la mort des deux gardes qui l'avaient accompagné. Il lui raconta aussi l'opposition qu'il avait eut avec un agent du gouvernement et souligna le conflit absurde qu'il y avait eu entre le GM et la marine.
Le lieutenant l'écouta sans pouvoir lui donner de réponse. De plus, attristé par la violence de la mort de ses deux soldats il n'était pas vraiment à son devoir. Tant pis!

Zared rejoignit de nouveau l'équipage de marchands avec lequel il était venu. Il resta sur l'île le temps que ces derniers ait finit leurs transactions, profitant des jours qu'il resta dans la ville pour goûter les spécialités culinaires de la zone.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageRe: Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)   
Revenir en haut Aller en bas


 Le Bon, la Brute et le Truand (pv: Kagami)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: West Blue :: Smith Endwest Town-