This is My Sword ! [Pv - Pandore]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shaporo
Sugarless
avatar

Messages :
23
Fruit du démon :
None
Grade / Métier :
Pirate || Capitaine & Cuisinier

Feuille de personnage
Doriki: 410
Berry's: 40 000
Réputation/Prime: 0
MessageThis is My Sword ! [Pv - Pandore]    Jeu 5 Fév - 21:45

~ This is My Sword ! ~

 

 

« Huuuh...Y'a vraiment un lac par ici. Ce qui veut dire que je suis plutôt proche de ma destination finale. Ou du moins si je me souviens bien. Il faut donc que je cherche dans le coin, t'es d'accord avec moi euh...Koji-kun ? Ah c'est vrai, il est parti chercher autre part aussi. »

Toujours à la recherche de la princesse de mon navigateur, j'avais décidé de faire escale sur cette île qui possédait un faible lien avec l'objectif commun de Kojiro et moi. Même s'il n'était que faible, cela n'était pas nul. La chance que l'on trouvait ce que l'on cherchait était quand même présente. Je n'étais en aucun cas désespéré de la retrouver, mais je ne pouvais pas laisser de côté la probabilité qu'elle était sur ce bout de terre. Déjà que j'étais fautif à la base, je m'en voudrais encore plus si je laissais l'île comme si de rien n'était, alors qu'elle se situait là-bas.

Bref, d'une manière ou d'une autre, j'avais fini par atterrir ici, endroit où je souhaitais arriver au départ. J'y étais arrivé avec l'aide de certains indices certes, mais surtout grâce à beaucoup de chance. M'enfin, je devais encore fouiller les lieux, il fallait que je trouve un endroit qui pouvait être un quartier général ou une base cachée pour un vil pirate. Ce n'était pas facile dans ce secteur obscur, de plus, la nuit était tombée. Il fallait absolument que je confirme si elle était bien ici ou non. Dans le cas où je ne serais pas encore sûr, je serais obligé d'y veiller toute la nuit, et je n'avais pas tellement envie que cela se produise.

Voilà donc, à tout hasard me vint l'idée de traverser le lac. Ouais, tellement ça, je voulais juste voir ce qu'il se trouvait au milieu, s'il y avait des choses amusantes, des bâtiments cachés ou peut-être mieux encore, des trésors. Et donc, faut avouer que la chance me souriait vraiment. Par ce tout heureux hasard, j'en vins à trouver un château. Bon il était bien amoché c'est vrai, mais c'était assez grand pour servir de base.

M'introduisant alors à l'intérieur, je fus quelque peu déçu de ma trouvaille. Effectivement, peu, ou plutôt, personne n'était dans les environs. Tous étaient en train de dormir ou bien... ? C'était possible, mais je savais que cela ne pouvait être la cause de l'absence de personnes dans ces lieux. Cette ruine n'était pas l'endroit que je cherchais. Je fis la moue quelque seconde puis me posai légèrement contre un mur.

« Buhuh...Dommage. »

Suite à ce mot, je m'allongeais le long du mur encore en vie pour me reposer un peu. C'était l'endroit idéal pour ne pas devoir surveiller l'intrusion d'ennemi à tout instant, même si personne ne me connaissait encore...En tout cas, je pouvais récupérer un peu. Et puis, j'avais encore quelques heures devant moi, avant que je ne doive rejoindre Kojiro à notre point de rendez-vous. J'avais encore exactement une demi-douzaine d'heures, et même si j'avais un peu de retard, j'étais le capitaine, j'avais le droit de m'évader un peu !

Seulement, quelques minutes après avoir fermé les yeux, j'entendis quelques bruits de pas qui vinrent me sortirent de ma détente. Qu'importe qui c'était, cela réussit à dessiner un sourire sur mon visage. Après tout, je n'étais pas vraiment tout seul à cet endroit.




Dernière édition par Shaporo le Sam 7 Fév - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pandore
Messager
avatar

Messages :
18

Feuille de personnage
Doriki: 370
Berry's: 29 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: This is My Sword ! [Pv - Pandore]    Sam 7 Fév - 2:26

    Le ciel avait une couleur de vomit de chat, quelque chose alternant entre le saumon délavée et le pourpre. Pas de bruit ni de geste : le campement était mort. Les voyageurs avaient tous déserté la veille, à l'issue d'un affrontement ni glorieux ni honteux entre des brigands et quelques agents du gouvernement. Certains avaient juste filé en silence, d'autre le garderait pour l'éternité, le corps tranché sur les pierres et les débris, empalés par une nature qui se riait de la scène. Le vent sifflait timidement entre les branches disproportionnées ; il était temps pour toi de laisser cet endroit à son deuil.


    Quelques heures te suffirent pour te conduire vers un horizon plutôt agréable : Un lac s'étendait sur un bon kilomètre, prenant le rôle du tableau reflétant une nature morte : de tons pastel, presque effacés par sa surface. Le longer te permit de retrouver une trace de sentier humain : jusque lors, tu te considérait presque comme perdue dans une nature sauvage.

    Et pour dire, à l'orée d'une des conjonctures du chemin se trouve un mur recouvert de mousse et de mauvaises herbes. Tout empestait la vieille demeure abandonnée. Plus qu'une demeure, c'était là un véritable château qui s'élevait avec fierté, tentant tant bien que mal de rester digne malgré son apparence visiblement délaissée. L'instinct te murmurait qu'il n'y aurait rien d'intéressant à examiner : pas de portes entrouvertes, fenêtres intactes, ni sang ni peur : l'abandon avait été calculé, rien n'avait été laissé au hasard. Une lassitude de cet endroit, de l'île, peut-être même du monde.

    Les lits étaient poussiéreux mais propres, les meubles avaient tous disparu.. Ne restait que la légère trace de leur existence sur les murs, des zones claires et parfaitement délimitées. Le toit fut l'endroit que tu préféra : élevée, au dessus de tout, donnant clairement et certainement la meilleure vue des alentours. Le soleil piqua du nez petit à petit, fusionnant avec le lac avant de disparaître complètement. Les étoiles vinrent peindre une nouvelle âme au décor. Ame qui fut perturbée par un bruit de pas, un genre de cliquetis nocturne, à la fois doux et lourd. L'individu semblait se diriger droit dans ta direction, mais ta position lui était étrangère. Engouffrant ton visage au creux de ta tunique, tu suivis d'un œil de lynx l'ombre qui se rapprochait.

    Juste en tendant l'oreille, tu pouvais suivre son déplacement, il explorait, de manière plus rapide que toi, jusqu'à ce tout devienne silencieux. Seul le parquet grinçait timidement quand le vent soufflait trop fort, ou que la vieillesse avait besoin de se faire entendre. D'un bond léger, tu te rattrapa à la fenêtre qui donnait sur le toit inférieur. L'homme s'était assoupi dos au mur, sa respiration était forte et prouvait qu'il était dans un sommeil profond. Tu t'accroupis pile en face de lui, croisant tes bras au niveau de tes genoux. Une légère lueur blanchâtre attira ton attention. Déposé juste à côté de l'homme, un fourreau. Il était magnifique, ailé. Inconsciemment, ton esprit fit un lien des plus personnels. Une lame ailée volera-t-elle les ailes des autres pour en faire les tiennes ?

    Une lueur carmin illumina tes prunelles. Tes maigres doigts se tendirent vers la cible, saisissant le sabre avec passion et délicatesse. L'arme se retrouva discrètement posée sur ton dos, pendant que tes pas te menaient vers la porte de sortie. Mais l'homme remua, ses lèvres se retroussèrent, dans un quart de seconde, ses yeux seraient ouverts, et toi, tu serais leur cible. Alors, sans vraiment comprendre pourquoi, tu jettes l'arme avec indélicatesse dans le buisson le plus proche, et fait mine de rentrer pour la première fois dans ce couloir. Mais le ton n'y est pas, tu n'es pas béate, tu n'es même pas expressive. Tes mèches retombent follement devant ton visage implacable : tes prunelles slaloment entre la relative cachette et l'éveillé qui remue de plus en plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Shaporo
Sugarless
avatar

Messages :
23
Fruit du démon :
None
Grade / Métier :
Pirate || Capitaine & Cuisinier

Feuille de personnage
Doriki: 410
Berry's: 40 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: This is My Sword ! [Pv - Pandore]    Sam 7 Fév - 14:29

~ This is My Sword ! ~

 

 

Mon sommeil était encore lourd. J'avais beau vouloir me relever, mais je n'arrivais pas à me tirer hors de l'emprise de Morphée. Tout ce que j'arrivais à faire, c'était bouger légèrement mon corps pour aller d'un côté à l'autre. Puis, arrivée à moment, je réussis à entrouvrir mes yeux, même si j'étais encore grandement fatigué. Il était peut-être temps de me lever, mais je n'avais pas encore la force pour et mis dès lors en boule, tout en gardant un sourire causé par une source qui m'était encore inconnue à ce moment.

Oui, j'étais comme un enfant. J'avais certes grandis un peu, mais une part de moi était toujours la même qu'auparavant. J'étais toujours aussi puéril, naïf et souriant. La condition dans laquelle ne me changea pas du tout. Même si j'étais désormais un pirate, je restais le Shaporo d'antan, le bon gamin cherchant à être utile. Seulement, j'avais acquis une certaine force et une certaine responsabilité au cours de mon début de périple.

Me remémorant cela, j'avais trouvé la volonté de me lever, puis d'enfin me réveiller un bon coup. Comme je l'avais remarqué plus tôt, je n'étais pas seul. Je pouvais encore le constater, et cette fois-ci clairement, de mes propres yeux. Par contre, ce n'était pas vraiment ce que j'attendais. Non, ce n'était pas l'individu que je cherchais, et elle ne semblait même pas être affiliée à lui. Oui, c'était une jeune demoiselle et non pas un ingrat vieil homme. De plus, elle ne semblait pas être la bien-aimée de Kojiro, de ce fait, elle était arrivée ici pour autre chose, si ce n'était par hasard.

Bref, je m'étirais un grand coup pour ne pas laisser la fatigue me reprendre. Puis, sans aucune inquiétude, je me dirigeais vers la dame. Même si je n'avais aucun doute sur le fait qu'elle n'était pas là à cause des kidnappeurs, j'avais besoin de savoir si elle possédait ne serait-ce qu'un minuscule indice. Seulement, je ne devais pas non plus être trop rude ou trop direct, cela pouvait éveiller des soupçons si au final, elle était bien avec les gens que je cherchais.

« Eh bien, en vérité, je ne pensais pas voir quelqu'un ici, héhé. »

J'étais franc jeu sur ma personnalité. Je n'avais pas vraiment à la cacher, et puis, quand on voit quelqu'un comme ça, on baisse souvent sa garde, un minimum au moins. Quoi qu'il en soit, je laissais sortir ma nature enfantine pour ne pas apeurer la demoiselle qui semblait préoccupé par quelque chose.

« Vous chercher quelque chose ? Si vous voulez, je peux vous aider. Oh, et je suis arrivé ici un peu plus tôt que vous alors que je cherchais un ami qui s'était perdu. Seulement, je n'ai vu personne dans les environs, c'est fou comment cet endroit est vide et délabré... »

Je tentais une approche amicale, mais cela n'avait pas tellement l'air de fonctionner. La demoiselle restait comme inexpressive. Elle ne semblait même pas se soucier de moi, ce qui me pinça légèrement le cœur. Je n'aimais pas que quelqu'un m'ignore. J'avais l'impression d'être insignifiant dans ces cas-là. Je fis alors la moue, puis avança d'un coup vers elle.

« Allo ? Tu m'entends je...Ouah ! »

J'avais enfin remarqué. Étant enfin totalement réveillé, c'était avec mon dernier mouvement que j'avais remarqué que mon sabre avait complètement disparu. Mon précieux trésor offert par l'une des personnes qui comptaient le plus à mes yeux. Gin Tsubasa avait disparu. Je commençais dès lors à paniquer. Je me mis à courir à l'endroit où j'avais dormi pour voir s'il n'était pas resté là-bas, puis revins aussi rapidement vers la demoiselle.

« Dis dis ! T'as pas vu un sabre comme ça, blanc comme les ailes d'ange et bleu comme le ciel. Il est grand comme ça, et il a aussi une aile sur le fourreau !? Ahaaah...Qu'est-ce que je vais faire !? »

Je m'agitais encore plus dans tous les sens et sautillais même sur place. Puis je regardais tout autours de moi et paniquais encore plus. Je n'avais pas confié mon sabre à Kojiro, je savais qu'il était sur moi. Mais à mon réveil, il avait disparu. Comment était-ce bien possible ? J'en avais aucune idée, j'étais trop affolé d'avoir perdu mon trésor, non pas parce que c'était une des grandes lames, mais plutôt parce qu'elle m'avait été légué par ma professeure. Une fois que je réussis à me calmer un tant soit peu, je revins vers la demoiselle.

« Dis onee-chan, tu veux bien m'aider à le retrouver, mon sabre...Je t'en pris ! »


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
I'm speaking in :: #b2c1ff
Kojiro's speaking in :: #ff6353
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageRe: This is My Sword ! [Pv - Pandore]   
Revenir en haut Aller en bas


 This is My Sword ! [Pv - Pandore]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: South Blue :: Ruiin-