her. •• bluenVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sigýn D. Freyja
« La Dame »
avatar

Messages :
17

Feuille de personnage
Doriki: 540
Berry's: 94 500
Réputation/Prime: 0
Messageher. •• bluen    Jeu 5 Fév - 23:49
« Madame, madame vous m'entendez.. ? Ma.. dam.. dame.. hey... » Des paroles qui semblaient lointaines, presque illusion à la Dame, qui se débattait avec son esprit pour ouvrir les yeux, pour tenter de répondre. Aucuns sons n'arrivaient à sortir, toute force qu'elle détenait avait disparue.. Son voguait au grès des secousses provoquées par ce qui lui semblait une jeune fille, très maigre, aux cheveux blancs et au teint d'ébène... Des onomatopées jaillirent, parmi le vacarme qui se déroulait dans sa tête. « Fu.. sto.. sil.. ar.. lé...» Incompréhensible. Elle plongea dans le coma, inerte.

Essoufflements, agitations.. D'un coup sec elle se relève, dévoilant une ferme poitrine sous un haut fin et un visage aux traits tirés, cherchant du regard sa présence, de ses mains son calibre, et rien. Les accoutrements qu'elle porte ne sont pas les siens, ses bras sont nus, ses bottes enlevées.. Un simple t-shirt et un short l'habillent, dévoilant des cicatrices nouvellement acquises sur sa peau pâle. Un frisson amer parcours son échine, lui fait remarquer que son corps est encore meurtrit d'une peine récemment assignée. Dénudée de ses armes, l'ex-marine se perd dans une multitude de questions, regardant à droit, puis à gauche, dans l'espoir de comprendre. Située dans une cabine, la Dame se trouvait alitée sur une couche en plutôt bon état et juste à côté un table de chevet avec une lampe à huile, un peu plus loin une étagère remplit de bouquin.. Où suis-je... Tentant bien que mal à se mettre assise, au bord de son lit, Nemoe est perdue, seule, absorbée par la seule quête de retrouver ses armes, ses vêtements et fuir d'ici. Vaincue par la fatigue, la dame baisse le regard et s'effondre sur le sol.

Les jours qui suivirent, ce fut le même manège. Et chaque matin, elle se réveillait bien en place dans sa couche, couverte d'une couette chaude et sur sa table de chevet, une lampe à huile allumée. Ce jour-là, elle resta sans bouger dans son lit, bien au chaud, tentant de se rappeler les évènements passés. Nemoe n'arrivait à rien, et trop réfléchir provoquait des maux assourdissants en plus de la douleur qu'elle ressentait de tout son être.. Moins forte que les jours précédents cependant. Sèchement, la porte s'ouvrit. Surprise, Nemoe émit un couinement, les yeux écarquillés. La même silhouette que dans son délire apparue, l'exact même jeune fille. Celle-ci s'approcha. « Tu es enfin réveillée... Ça fait presque deux semaines que tu comates là. » La Dame avait compris l'essentiel, mais les mots ne virent toujours pas. « T'as encore du mal à parler hein.. ? » Pour répondre à sa question, Nemoe cligna des yeux. « Je vois... Moi c'est Holly-Blue, je suis la fille d'un marchand sur la West Blue. On passait proche de Las Camp, quand on t'a vu accroché sur un bout de bois, presque inerte. » Tel un flash, la jeune femme répondit un souffle marqué. Elle s'en rappelait oui. Un bateau marine avait attaquée son radeau en fuite et l'avait fait exploser. Détentrice d'un fruit du démon, elle était condamnée à mourir noyée, incapable de se débattre dans les eaux. Ces gens lui avaient sauvé la vie. « Me.. mer.. cii..ci » La main de la gamine se posa sur son front et une moue plutôt satisfaite s'afficha sur son minois. « T'as choppé le froid à rester dans l'eau comme-ça. Ta fièvre a baissé et les multiples blessures se sont plutôt bien résorbées. Ne force pas trop, les prochains jours seront moins douloureux. » Sans en dire plus, elle sortit de la pièce et referma la porte. La colombe sombra dans un sommeil profond.


_____________________


« Merci pour tout, je vous dois la vie.. Alors quoi qu'il arrive n'hésitez pas, je serai toujours là pour vous. Je ne sais pas comment vous remer.. L'homme posa sa main sur son épaule et lui fit un grand sourire. « On en doute pas Nemoe, tu as fait partie de notre famille pendant plus de quatre mois et tu as été d'un grand soutien, alors tu ne nous dois rien, vraiment. Ça a été un plaisir de partager un moment avec toi, et je suis sûr que pour Holly Blue c'est pareil. » Ils échangèrent un long regard, puis accompagné d'une longue étreinte. « Tu pourras lui dire qu'elle va me manquer.. ? Elle n'est pas sortie de sa chambre depuis hier. » Le marchand fit une moue attristé et regarda un instant vers son navire. « Elle est triste. Elle te considère comme une grande-sœur, elle s'est attachée et elle ne voulait pas que tu partes. Comprends là.. Je lui dirai, même si je suis certain qu'elle le sait. Aller, n'attends pas plus et pars à l'aventure ma chère. » Sur cet échange fort en émotion, Nemoe s'éloigna, quelques coups d’œil peinés vers ce bateau qui avait été sa main le temps de quelques mois. Fusil sur le dos, sac sur une épaule et tout l'équipement de la belle bien à sa place, elle s'élança dans la ville du Far West, à la quête du concours de tir qui avait lieu ce jour même, à la grande place.

D'un pas décidé, elle traversait la foule qui s'était amassée devant la place. Toutes les deux secondes elle s'excusait pour avoir bousculé un ou un tel.. Et quand elle arriva enfin devant le poste d'inscription, celui-ci commençait à être remballé. Convaincue qu'elle avait toutes ses chances, la tireuse tenta de convaincra la jeune femme. En vain. « J'ai dis non. Ici on aime pas les étrangers et on sait pas ce que vous valez alors dégagez d'ici. Chaque année c'est la même, toujours des fifrelins pour agacer les organisateurs en se prenant pour les plus fort. » Vexée, la jeune femme reprit son souffle pour ne pas lui exploser la cervelle avec une balle entre les deux yeux. Elle fit demi-tour et rentra sur les pistes de tirs, là où tout les participants se trouvaient déjà. Décidée à y participer, Nemoe se place sur un des places indiquées, bousculant au passage un vieillard portant un chapeau de cowboy et sans même attendre qu'on l'interpelle, la jeune femme tira. Une, deux, trois, quatre, cinq... Six balles, tirées en plein mile de la cible. Son regard chercha la femme qui l'avait rembarré un peu plus tôt, se trouvant à quelques pas d'elle, et la pointa avec son berreta. « Je peux participer maintenant ? » La foule, prise de stupeur, ne laissa paraître un bruit. Nemoe balança une sacoche de 100 berrys à la femme, à pleine figure, pour payer sa participation. La jeune femme rengaina son flingue. Juste histoire qu'on la prenne pas pour une terroriste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 her. •• bluenVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: West Blue :: Smith Endwest Town-