L'équipage du scorpion de métalVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageL'équipage du scorpion de métal    Mer 18 Fév - 17:22
Zared dormait penard sur le navire marchand. La forteresse de Biijk était maintenant loin. Le danger que représentait le gouverneur de l'île s'était maintenant dissipé!

Mais si le sabreur était reconnaissant vis à vis de Boyz Veiner il n'éprouvait pas la même gratitude à l'égard des marchands qui ont sûrement été grassement payé pour l'accueillir. Ne se sentant nullement redevable envers eux il entreprit donc de ne rien faire pour les aider sur le navire. Bref, il se laissait porter à travers les flots, roupillant la plupart du temps.

Mais un jour alors qu'ils naviguaient toujours vers Smith Endwest Town, l'agitation commença à pointer le bout de son nez. Le chasseur de prime, comme à son habitude endormi ne remarqua pas la panique ambiante qui régnait dans le navire. Ce fut seulement lorsqu'il fut projeté violemment hors de son lit, par une secousse plus franche qu'à l'accoutumé, qu'il se réveilla. C'est donc avec une douleur vive et une énorme bosse sur la tête qu'il se leva en s'aidant du mur qu'il venait de percuter.

~Non mais Sérieusement! Ils savent pas naviguer ses cons là! Ils ont pensés à leur marchandise? rah, Bordel! Ah! Ça se trouvent ils ont consommé une partie des lys qu'ils doivent vendre... Hum cette hypothèse pourrait expliquer cette navigation chaotique!~
Marmonna Zared en pensant à voix basse.

Après tout c'était possible que le capitaine et les autres marchands soit sous l'emprise de la plante aux effet psychédélique qu'ils avaient acheté sur Biijk.

L'épéiste soupira tout en se massant le crâne au niveau de sa bosse. Il s'allongea de nouveau pour atténuer la douleur et se calmer mais un nouvelle secousse le sortit de son lit exactement comme l'instant d'avant. Nouveau choc, nouvelle bosse. Le sabreur se massait la tête tout en sifflant un tas de jurons. Cette fois-ci les marchands allaient l'entendre. Se redressant le chasseur chopa son sabre qui traînait sur le sol, et quitta sa cabine pour pousser un gueulante auprès du capitaine. Pour rejoindre la cabine du commandant du navire il sortit naturellement sur le pont.

Une fois à l'extérieur il se rendit compte que quelque chose n'allait pas. En effet le navire semblait empêtrer dans un filet au proportion gargantuesque. Rien à voir avec le filet d'un pêcheur, à moins que ce soit le filet de pêche d'un géant. Mais rien ne servait de tergiverser car le bateau était bel et bien immobilisé, capturé par ce filet.

Soudainement un bruit mécanique ce fit entendre et l'avant du bateau commença à s'élever. Le brusque mouvement surprit le sabreur. Celui-ci perdit l'équilibre et tomba vers l'arrière. Par chance il ne percuta pas la balustrade arrière du navire. Le chasseur de prime traversa simplement l'une des énormes mailles du gigantesque filet et atterrit simplement dans la mer.

En entrant dans l'eau il fut un moment déstabilisé. Tandis que sont corps remontait de lui même à la surface, quelques instants passèrent lui laissant le temps d'appréhender ce qui lui était arrivé.

Sortant la tête de l'eau il inspira une grande bouffé d'air. Il avait eu beaucoup de chance car la zone était parsemé de nombreux et très grand rocs de roche. Certains surplombait même le navire marchand. Zared remarqua alors que sur l'un de ses rochers quelques homme trifouillaient ce qui semblait être les embout du filet paralysant le bateau marchand. Ces derniers semblaient attacher d'énorme anneaux en métal sur ce qui semblait être une grue prenant origine quelque part en contre bas de l'autre côté du rocher.

Curieux de voir se que dissimulait ce rocher et pressé de reprendre son somme, Zared nagea en direction de la grue, contournant le rocher par la gauche. Il pût alors voir un gigantesque bateau avec des voiles grise surmonté à l'arrière d'une énorme grue.

Sur les voiles était dessiné un emblème: un scorpion disposé de tel sorte que sont corps et sa queue se rejoigne formant au final un cercle.

Le même emblème était dessiné sur un drapeau noir.

-Des pirates?
Lâcha le chasseur de prime.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: L'équipage du scorpion de métal    Jeu 19 Fév - 0:34
-Des pirates? J'espère au moins que ces scorpions des mers sont primés!

Déclara le chasseur de prime flottant à la surface de l'eau. Mais primé ou non, pour une fois il n'avait pas le choix et il devrait se battre. Sinon il était bon pour rejoindre Smith Endwest Town à la nage.

Pour le moment personne ne semblait l'avoir remarqué et c'était tout à son avantage. Zared laissa son regard osciller entre le gigantesque bateau et l'immense rocher sur lequel s'attelaient quelques matelots du navire.

Alors qu'il cherchait un moyen de libérer le navire marchand du filet qui l'entravait, une question effleura l'esprit du chasseur de prime: "Pourquoi le navire dans lequel il voyageait avait été attaqué?"

Brusquement, après s'être  rendu compte qu'il ne pourrait gravir le rocher à main nu car il était trop abrupt, Zared comprit pourquoi le navire avait été prit pour cible.

Il l'avait oublié mais depuis le début il naviguait sur un navire marchand. Et que contenait les navires marchands? Des richesses! Ou du moins des ressources  qui une fois vendus amenait un bon petit pactole. Bref le navire était une cible idéal pour les bandits avec peu d'ambition, et je peux vous assurer qu'ils sont beaucoup dans ce cas!

Mais aujourd'hui les hors-la-loi avaient mal choisit leur cible! Ils avaient stoppé la progression de la mauvaise personne: Zared!

Le sabreur vit q'un système de cordage avait été échafaudé entre le bateau et le roc pour permettre aux hommes de retourner sur le navire une fois leur tâche terminé.

Tandis que l'épéiste observait toujours le bateau, la poulie de la grue se mît en marche. Le bras le plus externe commença à se lever. Un mouvement s'engagea, certes mais il était loin d'avoir atteint sa position maximum qui se trouvait être celle à 90 degrés de sa position d'origine.

Tandis que la grue bougeais lentement le filet se redressait progressivement, faisant mouvoir de manière brusque et incontrôlé le navire marchand.

Les hommes semblaient maintenant attendre que la grue soit complètement monté pour retourné sur le bateau.

Le temps était compté! Zared devait impérativement arrêter la machine et libérer le navire marchand avant que celui-ci ne soit complètement hors de l'eau. Si il n'intervenait pas à temps le navire pourrait subir de dangereux dommages en essuyant la pression d'une trop grande chute. Il fallait à tout prix éviter que le navire coule!

Ne voyant pas d'autre choix, Zared nagea en direction du bateau. Pour plus de discrétion, il plongea lorsqu'il se jugea suffisant proche du navire ennemi. Ainsi il pût se soustraire aux regards des éventuels ennemis qui auraient pût le voir approcher.

Il s'agrippa alors à la charpente du bateau, et immergea en escaladant comme il pouvait la structure du gargantuesque bateau de l'équipage des scorpion métallique. Après quelques minutes d'escalade ,le sabreur se hissa au sein du bateau en passant par un trou taillé dans la coque et d'ordinaire utilisé pour placé le feu des canons. Par chance aujourd'hui le canon avait un dysfonctionnement. Le problème c'est qu'il était en réparation en ce moment même dans la pièce dans laquelle Zared venait de pénétrer. Le sabreur fut mis au parfum très rapidement. Une clef à molette vint heurté sa tête à l'endroit même où une bosse endolorissait déjà le crâne du chasseur de prime. Ce dernier jura en portant les mains une nouvelle fois vers le sommet de son crâne. Tout en apaisant sa douleur il se tourna dans la direction d'où était venu le projectile.

Il tomba alors sur un mécano déguisé en scorpion. Se dernier s'adressa à Zared:

-Tu devrais partir, tu sais... Ici on aime pas trop les passagers clandestins... Et plus je parie que tu n'aime pas les scorpions! Tu es vraiment trop rustre pour ça!

Puis l'aire de rien l'homme au déguisement ridicule attrapa un tournevis et le balança d'un lancé simple mais puissant en direction du sabreur.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Dernière édition par Escarlato. R. Zared le Dim 22 Fév - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: L'équipage du scorpion de métal    Dim 22 Fév - 15:27
Le tournevis lancé par le mécanicien déguisé en scorpion fondît vers Zared à une vitesse folle. De ce fait le chasseur de prime n'eut pas le temps d'éviter le projectile. Dégainant son sabre il s'attela alors à le dévier de sa trajectoire en frappant le tournevis du plat de sa lame. Le projectile fut dévié in extremis. Mais il y avait quelque chose d'étrange avec le tournevis...

En effet ce dernier avait été dévié par la lame, mais il semblait avoir glissé dessus comme si il avait été enduit d'une matière lubrifiante.

Le sabreur arqua un sourcil. Son adversaire lui adressa alors un large sourire. Il semblait certain d'avoir l'avantage. L'épeiste fixa son arme un instant avant de partir à l'assaut du fanatique des scorpions.

Mais ce dernier arrêta l'attaque de Zared en sortant de sa boite à outils une corde noué tel un lasso qu'il lança sur le chasseur de prime. La corde se noua autour de la jambe droite du sabreur. Le mécanicien tira alors brusquement sur la corde, faisant ainsi tomber Zared au sol.

Après s'être écroulé au sol, le sabreur releva la tête bien vite. Levant son regard il remarqua donc que le mécanicien avait déjà parcouru la distance qui les séparait. Presque instinctivement il bougea la tête. Ce mouvement fut salvateur pour lui car il lui permit d'esquiver de justesse le tournevis qui fonçait vers son visage. Il n'écopa que d'une simple égratignure. En une seconde Zared se décala et frappa le genou de son agresseur pour le faire choir à son tour. Mais alors qu'il allait récupérer son sabre et se lever pour lui assener un autre coup, une douleur sans pareil lui envaillit le visage. Il avait chaud , très chaud, c'était comme si on lui avait plaqué le visage dans un feu de cheminé.

Lâchant son arme il porta ses deux mains sur son visage en grimaçant de douleur. Face contre terre, le mécano scorpion redressa son buste tout en éclatant de rire:

-Alors qu'est ce que tu penses de mon poison? Douloureux n'est il pas? T'as de la chance il n'est pas encore mortel, mais un jour il le sera ne t'inquiète pas! Un jour il sera aussi mortel de celui d'un scorpion!

Tout en se relevant, le mécanicien aux outils empoisonnés fixait son adversaire en prise à la douleur. Mais soudainement Zared attrapa son sabre et asséna un coup enflammé à son ennemi. Le coup déchira et brûla le déguisement au niveau où fut porter le coup.

-Alors... Hum... Que pense tu de ça? La douleur causé par la brulure... Hum... Ça fait mal, n'est ce pas?

Déclara le chasseur de prime, luttant contre sa propre douleur pour narguer son emmemi. Tandis que le mécanicien paniquait et s'agitait, son costume s'enflammait de plus en plus.

Se relevant difficilement, Zared remarqua chaque detail du costume de scorpion de son emmemi. Le tout était fait dans une matière similaire à du plastique mis à part au niveau des poignets. Ces derniers étaient fait dans un metal inoxydable et contenait une reserve de poison qu'il laissait suinter lors des combats pour enduire ces outils de poison.

En somme c'était une ingénieuse, quoi qu'encombrante tenue de combat. Mais à cause de Zared le déguisement de scorpion ne sera bientôt plus qu'un tas de cendre. Si le mécano arrivait à quitter sa tenue à temps et réussissait à s'en sortir il lui faudrait assurement trouver d'autre vétements.

Zared quitta ensuite la pièce sans rencontrer plus de résistance, et heureusement car transit de douleur qu'il était il aurait eu bien du mal à faire front dans un délais aussi cours

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Dernière édition par Escarlato. R. Zared le Dim 22 Fév - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: L'équipage du scorpion de métal    Dim 22 Fév - 15:31
Le chasseur de prime quitta donc la pièce, haletant encore de douleur. Cette dernière semblait persistante quoi que légèrement moins forte à mesure qu'il avançait. Heureusement que le poison n'était que localisé. Si cela avait été un de ceux qui se diffusait dans le sang il serait surement en train de gémir au sol.

Il mit donc cinq bonnes minutes pour traverser le couloir et mit cinq autres minutes pour gravir l'escalier jusqu'à l'étage suivant. Mais les choses s'arrangeaient. Il sentait que la douleur qui lui brulait le visage s'estompait peu à peu.

Cependant la roue de la chance tournait vite sur ce navire. Un pas de plus est Zared se retrouva nez à nez avec un homme. Bon ce n'était pas tout à fait nez à nez car l'homme faisant face au sabreur faisait plus ou moins deux fois sa taille.

Les yeux ecarquillés et les dents serrés l'épeiste observa l'homme de la tête aux pieds. Mis à par sa taille ce qui choqua le chasseur de prime ce fut le gabarit de l'homme et surtout que ce dernier possèdait deux petites cornes prenant origine Sur son large front. Le cornu avait des cheveux bleue coiffé en "banane". Il était habillé d'une sorte d' armure en cuir épais.  Même dans le noir cette dernière semblait luire d'une étrange manière. Tandis que le cornu arquait un sourcil, Zared réagit. Non sans grimacer il bondit vers l'arrière pour esquiver toute agression de la part du colosse face à lui.

Encore un affrontement? Pensa le sabreur en soufflant. Il avait déjà du mal à récuperer de son précédent affrontement alors qu'il n'avait eu qu'une égratinure. Qu'est ce que ça serait si il affrontait ce géant? Il finirait surement avec les os brisés et le sang ampli de poison. Contenant la douleur qui lui lacinait encore le visage, il dégaina son sabre et parti à l'assaut de son ennemi.

La première attaque toucha le buste de l'armure sans lui infliger le moindre dommage. Le sabre rebondit même sur la carapace de cuir. Utilisant le mouvement cinétique de son sabre Zared fit pivoter se dernier en utilisant l'appui de see deux main sur le man he et réitera une attaque alors qu'il passait son ennemi par la gauche. L'homme resta immobile, laissant l'épeiste se frotter à son armure indestructible.

Borné, Zared porta une dernière attaque à son ennemi alors qu'il passait dans son dos. D'un mouvement de bras il frappa le dos de son ennemi sans même regarded où il portait son coup.

Inquiet de n'entendre aucun gémissement de douleur il se retourna. Il vit alors que l'homme cornu n'avait pas bouger d'un pouce. Pire encore, son armure ne semblait avoir subit aucun dommage.

Le sabreur, surpris, ecarquilla les yeux. Soudainement le titan en armure se retourna et envoya son poing en direction de Zared. Le chasseur de prime était encore trop proche de lui pour esquiver, il se contenta donc de parer l'attaque avec son sabre.

Mais l'impact fut si puissant qu'il envoya le sabreur vladinguer à l'étage suivant. Le coup du géant décolla Zared du sol, et le fit même traverser le plafond. Légèrement sonné, l'épeiste s'extirpa du trou dans lequel il était partiellement coincé.

Il remarqua alors qu'il n'était plus au même étage. Tout son corps était maintenant endolorie, et son visage semblait dorénavant moins chaud.

Reprenant ses esprits il se demanda où était le géant avec l'armure. Mais ce dernier ne tarda pas à apparaitre au détour d'un couloir.

Le sabreur énervé s'adressa à lui:

-Eh! Le gros tas. En quel insecte est tu déguisé? En scarabé? En cafard? Ou comme ton pote en scorpion? Hum...
-En un magnifique scorpion! Ca ne se voit pas? Pourtant j'ai sa carapace indestructible et sa force de frappe.
Répondit le cornu un peu déçut que la réponse ne soit pas une évidence pour son adversaire.

Peu importe je vais t'écraser comme un vulgaire insecte!
Enchaina Zared excedé par le fanatisme de cette equipage envers le scorpion. C'est à ce moment là qu'il eut l'idée de verifier une rumeur qu'on racontait sur le mortel petit animal des déserts.

D'un mouvement rapide il enflamma son sabre et s'élança vers le colosse. Mais au lieu de l'attaquer il le contourna par la droite embrasant le mur au contact de sa lame. Il fit un premier tour mettant le feu au mur et entreprit de faire un second tour autour du collosse afin d'enflammer le mur. La chaleur des flammes léchant légèrement son corps raviva un instant sa douleur disparu au visage.

Un cercle de flamme s'était rapidement formé autour du cornu en armure. Ce dernier n'avait d'ailleurs bougé à aucun moment, car il pensait avoir a essuyer une attaque physique que son armure tiendrait facilement. Ainsi donc il n'avait pas bougé et c'était retrouvé encerclé par les flammes. Ce dernier ainsi encerclé bougeait la tête de toute part pour observer sa prison nouvellement formé. Zared prit alors la parole:

-On m'a dit que lorsqu'un scorpion est encerclé par les flammes, il se suicide! J'ai donc voulu vérifier ça! Alors que va tu faire , homme-scorpion?

Le sabreur observait le colosse paniquer avec un sourire sadique sur les lèvres. Vue l'expression que l'on pouvait lire sur le visage du cornu il y avait peu de chances qu'il se risque à le poursuivre.

Zared repris donc son ascension, laissant le cornu en armure dans sa prison de flamme. Esperons tout de même que le bateau ne brule pas trop rapidement

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: L'équipage du scorpion de métal    Lun 23 Fév - 16:47
Enfin! Zared avait enfin rejoint le pont, mais alors qu'il dégainait son sabre prêt à devoir affronter une myriade d'hommes il ne trancha que de l'air.

Étonné il pivota sur lui même pour observer les alentours. Il n'y avait en effet personne dans les environs. Tant mieux pour lui car le chasseur de prime était exténué. Mais le sabreur n'était pas dupe, il savait que les autres membres d'équipage ne devait pas être loin. Un bateau si gargantuesque ne se laissait pas gouverner par seulement deux hommes.

Il observa donc son environnement une deuxième fois. Plus concentré il remarqua alors la grue placé à l'arrière du bateau et une multitude d'hommes pressé autour. En voyant cela Zared n'eut autre choix que de réfléchir à une diversion. Pour une fois si il pouvait passer outre les combats ça l'arrangerait ,car rappelons le aujourd'hui son objectif était de libérer le navire marchand qui le transportait afin de reprendre son somme ainsi que son voyage.

Le sabreur resta donc immobile quelques instant. Sans quitter sa position il embrasa sabre et perfora le plancher d'ébène de sa lame enflammé. Créant ainsi un début d'incendie, il avait maintenant une diversion.

Il avança de quelques pas s'approchant au maximum du groupe d'un mouvement le plus furtif possible. Puis il jeta un regard en arrière et dès qu'il vit la fumée s'épaissir il joua de ses "excellents talents d'acteur". Se frayant un passage dans la foule il hurla:

-[color=orange]Inciendie! Incendie! Je ne sais pas comment c'est possible mais il y a un incendie au niveau de la cale![/orange]

Oui, oui un très bon jeu d'acteur je vous dit! Les membres de l'équipage s'agitèrent, jetant des coup d'œil tout autour d'eux. Quand ils aperçurent la fumée l'agitation céda place à la panique. Nombre d'entre eux regardait tour à tour un jeune femme et l'épicentre de l'incendie, ne sachant trop que faire. Parlons d'ailleurs de cette dernière. Pour une jeune femme elle n'était pas anodine. En effet, vous connaissait beaucoup de femme avec des lames greffé sur les avant bras et une queue de scorpion en métal greffé dans le prolongement de la colonne vertébrale? Je ne pense pas non!

Zared s'immobilisa au milieu du groupe, fixant la jeune femme mi-scorpion. Celle-ci ouvrit la bouche pour donner des ordres aux hommes perdu face au caractère imprévu de l'incendie:

-Tout le monde à son poste! Hey vous trois je vous confie la tâche d'éteindre l'incendie!

Tout le monde s'affaira alors, sauf Zared qui resta planté comme un "i" à observer la femme capitaine. Cette dernière capta alors le regard du sabreur et comprit qu'il n'allait pas lui obéir de sitôt. L'épéiste ne pût réprimer un sourire lorsque la jeune femme fronça les sourcil en l'observant. C'est d'ailleurs elle qui entama la discussion, d'un ton plutôt hostile:

-C'est donc toi qui à déclencher cette incendie? Pourquoi viens tu foutre le bordel sur mon navire! Et comment es tu parvenu à t'introduire ici

-Alors c'est très simple... Je suis là puisque vous avez capturé le bateau sur lequel je voyageais!

Lui assura le chasseur de prime sur un ton calme.

-Tu te fous de moi? T'es un marchand?

S'énervant la femme scorpion.

-Pas du tout! Mais j'ai la flemme de t'expliquer! Je te demanderais juste de déposer ce navire et de le laisser répartir... T'attaqueras le prochain, ok!

Répliqua Zared essayant de négocier une issue pacifique au conflit.

Mais la jeune femme fulminait de rage à l'entente des paroles du sabreur:

-Mais qui es tu à la fin! Tu doit être bien fou pour venir nous défier nous, l'équipage du scorpion de métal!

Zared explosa alors de rire avant de rétorquer:

-Si tu savais à quel point les pirates ne m'inspire aucune crainte tu n'aurais pas perdu ton temps à proférer de tels menaces! Dis moi plutôt... Tu es primé?

Demanda le chasseur de prime en reprenant son calme?

La colère de la jeune femme explosa. Réagissant au quart de tour elle attaqua Zared. Ce dernier dégaina son sabre et para les rapides coup de la jeune femme.

Cette dernière était rapide et savait se battre c'était inexorable. De plus la queue de scorpion métallique greffé à l'arrière de cette dernière devait dissimulé un atout conséquent. Déjà assez éprouvé par ces précédents combats Zared décida d'éviter l'affrontement avec ce capitaine. Après avoir parer quelques coups, il esquiva et s'éloigna rapidement de la femme. À bonne distance il décida donc de lui proposer un marché:

-Eh bien! Je ne voulais pas te vexer! Je ne veux pas te combattre seul les primés m'intéresse, donc bon... Je vais te proposer un marché.... Prend ça comme un défi ou un "Davy back fight" en une seul manche. Si tu gagnes je te dirais où se trouve le Zoan du scorpion, mais si tu perds tu remets à flot le navire que tu as capturé! Ok?

La jeune femme s'avançait avec un regard assassin vers son interlocuteur en plein monologue. Les quelques marins qui pouvaient voir la scène de leur poste était comme tétanisé par les action de leur capitaine. La jeune femme était prête à retourner à l'assaut de Zared lorsque celui-ci parla d'un fruit du démon, plus précisément du Zoan du scorpion. Elle arrêta son mouvement dans l'instant et changea de visage du tout au tout. À l'énonciation du Zoan du scorpion toute hostilité l'avait quitté on aurait limite pût noté un léger filet de bave sortant de ses lèvres. La jeune femme jubilait et était prête à écouter celui qui il y a encore quelques instant était un ennemi.

Elle s'approcha rapidement de Zared, et arborant une voix mielleuse et un visage excessivement doux elle demanda:

-Pour ce Zoan je suis prête à faire ce que tu veux! Alors dis moi tout! Quel est ce défi? Dépêche toi! J'ai trop hâte! Hummm!

Le chasseur de prime avait trouvé le meilleur appât possible pour détourner l'attention de la jeune femme. Le problème c'est que tout ceci n'était qu'un bobard! En partant de son prétendu savoir, jusqu'à l'existence même de ce fruit du démon. Tout avait été inventé pour adoucir la jeune femme! Il n'y avait plus qu'une chose à faire: Gagner pour ne pas avoir à avouer son mensonge!

Tandis que la jeune capitaine le harcelait pour avoir les tenants et les aboutissants du défi il jeta un regard au alentour pour trouver l'inspiration. Il tomba alors sur les cordages reliant le navire à un rocher et décréta:

-Le défi est très simple. Le premier atteignant le sommet de se rocher sera le vainqueur.

La jeune femme motivé en oublia sa peur du vide. Les deux concurrents se placèrent alors. Le sabreur fit un décompte en partant de trois et la course fut lancé. Il laissant la jeune femme prendre l'avantage. Zared avait une idée mesquine derrière la tête, étant presque assuré que la jeune femme avait une meilleur condition physique que lui. Il la laissa donc prendre l'avantage. Il dégaina alors son sabre et après plusieurs coups entailla la corde sur laquelle la femme scorpion progressait.

La surprise fut total pour cette dernière qui attiré par l'appât du gain s'était vu pousser des ailes. La corde lâcha l'emportant dans son mouvement. Elle percuta alors de plein fouet le rocher. L'impact la ramena alors à la réalité.

Tandis que Zared reprit sa progression après avoir ranger son sabre, il observa les conséquences de son acte déloyal. Avançant il rejoignit rapidement le rocher. Il le sentait, l'impact de ses deux derniers combats se faisait de moins en moins ressentir. Il posa alors un pied à terre. À cette instant une voix de femme s'éleva:

-Arg! Kof! Aidez moi j'ai le vertige.

Le sabreur se retourna et portant son regard vers le bas il croisa celui du capitaine des scorpion de fer. Sentant des bruits de pas se rapprocher il fit volte face et se retrouva face au membre de l'équipage de la jeune femme en détresse. Ces derniers l'ignorèrent Zared pour regarder en contrebas. Il virent alors leur capitaine. Comprenant l'inquiétude naissant dans le regard de certain homme l'épéiste prit les devants. Après tout il avait besoin que la jeune femme décrète sa défaite et remette le navire marchand à flot.

D'un mouvement de la tête il s'adressa aux membres présent sur le rocher. Il emprunta alors la corde coupé et descendit à la rescousse de la femme scorpion. Cette dernière n'eut d'autre choix que d'accepter la main tendu. Ce cramponnant alors au sabreur elle eut alors la surprise de descendre le long de la corde au lieu de remonter.

Le sabreur ne se sentait pas de remonter avec un tel fardeau dans les pattes car mine de rien les implants de métal parsemant le capitaine la rendait bien plus lourde que ce qu'on aurait pût présager.

Bientôt les deux ex-ennemis et ex-compétiteurs se retrouvèrent dans la mer. Et après un petit temps de natation il regagnèrent le bateau sans vraiment s'adresser la parole. C'est seulement lorsqu'il se retrouvées de nouveau devant la grue que la jeune femme rompit le silence.

-J'imagine que j'ai perdu! Enfin... Ouai bon!

Commença-t-elle.
De bonne fois elle attrapa l'escarcophone qui sonnait et coupant ses hommes essayant de prendre des nouvelles d'elle elle leur ordonna de s'atteler à remettre le navire à flot une fois qu'elle aura abaisser la grue. Et sans plus d'explication elle raccrocha.

Ensuite elle prit les commande de la grue, et manipulant quelques boutons et levier elle la fit s'abaisser.

Durant la manipulation elle s'adressa au chasseur de prime sans se retourner vers lui:

-Je sais que ce serait un peu trahit notre accord et ma parole, mais je ne peux pas passer devant une tel occasion! Pourrais tu me dire où se trouve le Zoan du scorpion? Non! Dis moi seulement un indice!

Le sabreur se crispa, même ses ailes atrophiées furent traverser d'un léger spasme. Il se mordait les lèvres, ne sachant trop quel localisation choisir pour le fruit de son mensonge!

Levant les yeux au ciel il déglutît. C'est alors qu'un lieux lui vint. L'indice vint donc tout naturellement:

-Les anges! Là où il y a des anges tu le trouveras!

Déclara le sabreur sur un ton déterminé. Elle le remercia alors pour cette information ignorant encore que tout ceci n'était qu'un mensonge!

Bientôt le navire marchand fut remis à flot. Mais avant de repartir vers le navire qui devait le transporter vers Smith Endwest Town le sabreur fut arrêter par le capitaine des scorpions de faire qui lui assura haut et fort sa gratitude ainsi que ses nouveaux objectifs:

-Encore merci! Et soit en certain bientôt je serais une pirate primé en possession du Zoan du scorpion! À ce moment là j'espère qu'on se croisera et qu'on s'affrontera.

-Oui, oui bien sûr! Par contre tu feras gaffe parce que tu risques de retrouver ta cale complètement calciné et deux de tes hommes dans le même état que le bois! Bye!

À ces mots le chasseur de prime plongea pour rejoindre le navire marchand. Il retrouva la plupart des adeptes de mercatique complètement sonné. Il se dépêcha de les réveiller pour reprendre son chemin et retrouver son lit!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageRe: L'équipage du scorpion de métal   
Revenir en haut Aller en bas


 L'équipage du scorpion de métalVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: West Blue :: Autres Îles-