Avec délicatesse ~Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jinshu Amazaki

avatar

Messages :
85

Feuille de personnage
Doriki: 523
Berry's: 84 000
Réputation/Prime: 0
MessageAvec délicatesse ~    Mer 11 Mar - 10:55

L'introspection est bien souvent au rendez-vous lors de missions d'infiltration, dans ces longs moments que vous passez seul dans votre planque, attendant le bonne horaire pour vous fondre idéalement dans la masse que vous allez observer. Je réfléchissais donc à ma récente incorporation dans la Marine, qui s'était déroulée dans des conditions parfaites. Comme je le pensais, les circonstances de mon entrée m'avaient offert un grade de sous-officier, à savoir Sergent-Chef, sans avoir à arpenter les classes inférieures, mais non moins importantes, de l'échelle militaire.
J'avais été muté sur South Blue par soucis de maintien de l'ordre, mais aussi et surtout pour traquer, surveiller et stopper les pirate potentiellement dangereux de cette Blue. L'Amiral en chef avait pour intention, officielle du moins, de stopper l'élan de piraterie qui s'était diffusé dans le monde entier. J'étais d'accord avec lui sur le principe, même si la théorie se révélerait plus complexe à appliquer.
Toujours était-il que je me trouvais sur cette île pour effectuer des repérages, dans ce haut-lieu de rendez-vous de la piraterie de South Blue. Je n'étais pas le seul infiltré de l'île, nous étions pour tout dire, une escouade spécialisée que j'avais intégré dès mon arrivée sur cette mer. Nous nous étions séparés dans un soucis d’efficacité et de discrétion. Nos rendez-vous se faisaient en public, dans des conditions assez particulières. Le temps filait d'ailleurs tandis que je ruminait, et le soleil déclinant m'indiqua qu'il était l'heure de me rendre à une de ces fameuses rencontres. Le point convenu était le Shiny Bear, un bar situé dans les ruelles étroites de la ville, éloignées de l'effervescence criminelle du centre même.
Je marchais en direction de mon objectif, prenant un air naturel au milieu de tous ces forbans. Je ne portais évidemment pas mes vêtements ordinaires, mais un ensemble qui aurait pu appartenir à un pirate aimant les vêtements d'une certaine classe. Les regards envers moi étaient sceptiques, j'étais un nouveau ici, et on se méfiait beaucoup des nouveaux dans le coin. Les mains dans le dos, je marchais rapidement et sans détour vers mon point de rencontre.
Un homme s'interposa alors que j'entrais dans une ruelle, et il me repoussa vers la rue principale, où des rookies commencèrent à s'amasser. Par je ne sais quel miracle j'avais su attirer l'attention de cet homme, qui tentait certainement d'imposer sa force aux yeux de tous. C'était la loi du plus fort, les plus faibles étant invariablement piétinés par les autres. Il s'approcha de moi, et ouvrit sa bouche d'où des senteurs putrides s'échappèrent, m'offrant un doux aperçu de son alimentation récente.

"Dis moi blanc-bec, on t'a jamais vu dans le coin! Et tu sais, je tiens beaucoup à montrer aux autres ma contribution pour l'île, en écrasant ceux qui n'ont rien à y faire par exemple!"

Tandis qu'il déblatérait ses idioties, j'utilisais mon pouvoir, faisant monter le poids de mes mains. Il tenta alors de me frapper au visage, mais je reculais le visage. Avant même qu'il n'attaque de nouveau, je plaçais mes mains sur ses épaules. Il écarquilla les yeux, mais ne bougea pas immédiatement. Il portait trois cent kilogrammes sur ses épaules, mais cela n'était encore rien tant que je n'avais pas appuyé dessus. Les autres pirates s'impatientaient, et j'émettais une légère pression. Des craquements se firent entendre et ses bras ballants semblèrent flotter plutôt que d'être reliés à son corps. Les quatre os qui composent une épaule humaine avaient lâché sous la pression exercée.
Il s'agenouilla en hurlant, ne pouvant se tenir les épaules puisqu'elles ne lui permettaient plus d'utiliser ses bras. J'aurais pu être clément et le laisser partir, mais je devais m'assurer un respect notoire afin d'être laissé tranquille. Les hommes qui m'avaient barré la route s'écartèrent, et j'en bousculais un volontairement. Je n'avais plus de raison d'aller au point de rendez-vous puisque je venais de croiser mon contact qui m'avait remis un papier, contenant certainement les informations nécessaires aux repérages.
J'entrais dans le bar et allait me placer au comptoir, m'asseyant à coté d'un homme silencieux, ce qui est assez rare dans cet endroit là. J'ouvrais mon papier et le lisais discrètement. Plusieurs cibles potentielles avaient été repérées et certaines avaient même un jolie portrait avec des numéros en dessous. J'allais ouvrir une discussion avec mon voisin, qui m'intriguait lorsqu'une voix venant de l'entrée du bar me héla. Le silence se fit dans la salle alors que je me retournais lentement.

"C'est toi le type qui à brisé Havard tout à l'heure?! Qui t'as donné le droit de lever la main sur mes hommes?! Tu vas comprendre pourquoi les Sons of Asgard ne laissent rien derrière eux!"

Je me retournais en abordant mon voisin:


"J'allais entamer une conversation avec vous, mais je vais en finir avec lui d'abord si vous me permettez."


Dernière édition par Jinshu Amazaki le Mar 24 Mar - 1:29, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Shinmen Musashi
Shikaku no Kage
avatar

Messages :
151

Feuille de personnage
Doriki: 611
Berry's: 330 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Avec délicatesse ~    Mer 11 Mar - 22:54

- Avec délicatesse -












Sept ans après la catastrophe sur l'île maintenant appelé Saiyuki, je n'avais toujours pas vraiment d'ambitions ni même de motivation quant à ma vie future, certes je chassais les criminels pour les assassiner froidement, mais cela n'est point une motivation particulière, l'on peut voir ça comme une manière quelque peu violente, de me défouler sur quelque chose d'autre. Bien sûr je ne tuais pas impunément toute personne que je croisais, il me reste encore un certain code d'éthique, il m'arrive cependant de ne pouvoir en tenir compte, souvent, car la situation me l'oblige. Etant un explorateur chevronné je prenais plaisir à voyager à travers les Blues, mais il y en avait une en particulier qui cette fois-ci m'intéressais plus que d'autre, la raison ? Simple je n'y étais jamais allé, mais surtout, une certaine île regorgeant de pirate en tout genre éveillait ma grande curiosité, cette île allait peut-être pouvoir me faire passer du bon temps, des tas de forbans surement tous criminel avec un coeur aussi noir que les ténèbres habitant le mien. Le voyage fût long et éprouvant jusqu'à cette île portant le doux nom de Ruiin, rien que d'avoir réussis à trouver un navigateur acceptant d'aller jusqu'à là-bas était une bénédiction venue du ciel, il faut comprendre que personne ne cherche a trop d'approcher de l'île, remplis de hors-la-loi en tout genre elle est peu recommandable et surtout dangereuse pour n'importe quel navigateur voguant dans South Blue, mais avec une bourse garni de berry il est possible de trouver ce qu'il vous faut.

En vérité, j'avais une autre raison de voyager un peu partout sur les Blue, cette raison est mon père, ma seule famille, bien que je n'eu la chance de le rencontrer, je voulais le retrouver, non pas pour combler un manque affectif, mais pour avoir enfin une figure paternel, pourtant cela n'est pas tout, ce serait mentir si je vous racontais ça, car je le savais, il y a cette envie en moi, de résoudre un mystère, le genre de mystère qui attise votre curiosité à un niveau qui vous permet de traverser le monde entier, le siècle disparu, mon géniteur m'avait poussé à le découvrir, que c'était la voie pour le trouver, bien que mes motivations soient nulles, cette énigme était la seule chose qui pouvait me tenir en vie.

Dans le bateau de ce fameux navigateur, le temps du voyage je restais très silencieux, scrutant l'horizon lointain, aucune terre en vue aussi loin que mes yeux pouvaient me permettre de voir, soudain notre destination s'ouvrait à nous, de notre emplacement nous pouvions déjà admirer le haut château surplombant les collines de Ruiin, ce château qui ressemblait plutôt à un fort était si haut qu'il devait surement permettre de voir loin à l'horizon, il devait être très plaisant d'accéder a ça plus haute hauteur. S'approchant suffisamment, nous pouvions ainsi voir le port de Biruka, la ville des forbans, voir tant de bateau pirate amassé à un seul endroit était nouveau pour moi, c'était un magnifique spectacle a vraie dire, bien que les ruine ne rendait pas le paysage des plus beaux, les bateaux pirates amarré en si grand nombre conférait un charme certain à cette île ainsi qu'à la ville, un charme qui ne me laissait pas indifférent. Je tremblais d'excitation face à un tel spectacle, pourrait-je exercer mon art impunément ici ? Je me le demandais bien, surement que l'avenir me réservera quelques surprises sur cette terre.

Autant le dire, l'atmosphère de cette île lorsque je foulais pied dessus, était très tendu, on pouvait ressentir tous les regards insistants a votre encontre, il devait être extrêmement dur d'agir en discrétion dans ce genre de ville où vous êtes sans cesse épié de toute part, pour une personne comme moi, aimant agir en secret je voyais cela d'un bon oeil, un challenge que l'île me proposait pour m'améliorer dans mon art. La ville était sinon extrêmement vivante, elle n'avait rien à envier a d'autres plus grande ville, étonnant lorsque l'on sait qu'elle n'est que ruine et n'abrite que des criminels, j'avais besoin d'un endroit où je pourrais observer les personnes tranquillement ainsi qu'obtenir diverse information et quoi de mieux qu'un des nombreux bars animant la ville pour ce genre de recherche voulu ? Une fois entrée dans ce bars je ressentais la pression du regard des autres, je ne passais pas inaperçue il faut dire, le type de vêtement avec lesquels je flânais était très archaïque pour ces personnes, je me contentais de vêtement traditionnel, ainsi en ce moment-même je portais un simple Yukata pour homme, un Haori pour être plus précis, avec ceci, des Geta claquant le parquet en bois du bars à chaque pas que j'effectuais, avec pareil accoutrement j'avais la dégaine d'une personne venant tout droit de Wa, il était donc tout à fait normal que j'attire l'oeil de ces brigands. Je pris alors une des places libres au comptoir, m'adressant au barman, je glissais quelques berrys sous ma manche pour lui faire comprendre mon ambition.

- Aurez-vous quelque information sur les différentes personnes peuplant cette île mon brave ?

- Tsss ... Imbécile, tu veux me faire tuer avec pareille fourberie ? Rentre ces berrys dans ta poche, ensuite paye une consommation ou dégage de mon bar bleusaille ...


Il était rare et surprenant de voir une personne refusant une telle offre, la somme était-elle moindre ? Non il semblerait plutôt que cet homme avait peur de ceux qui vivaient en ce moment sur l'île, était-elle suffisamment dangereuse pour éviter un homme d'être corrompu par l'argent ? Cela ne rendait que plus aguichant un tel endroit. Pendant que je sirotais ma boisson légèrement alcoolisé tout en épiant les gens de toute pars pour rassembler le plus d'information, c'est dans ce moment-là qu'un homme, peut être un pirate aimant les habits d'une certaine élégance, avait pris le siège juste à côté de moi, le regardant du coin de l'oeil son aura était différente de tous les autres forbans présent dans la pièce, était-il lui aussi un de ces pirate ? Difficile d'en juger d'un simple regard, mais quelque chose actionnais ma curiosité, préférant rester silencieux et continuer d'observer tout ce qui était dans mon champ de vision. Alors que j'étais légèrement concentré une voix se démarquait dans la salle, elle était agressive et portait dans ma direction, quelqu'un avait-il moyennement aimé mes regards persistant ? Non, il semblerait plutôt que l'homme à côté de moi avait eu quelque problème avec un groupe de ces mécréants. C'est dans un climat très tendu que l'énergumène sur le siège à ma droite s'adressa à moi de manière très convenable, une qualité rare dans ce genre de coin, « J'allais entamer une conversation avec vous, mais je vais en finir avec lui d'abord si vous me permettez. » Le pauvre homme avait peut-être besoin d'aide ? Son timbre de voix disait le contraire, mais il avait réussi à me mettre de bonne humeur en s'adressant avec respect, j'allais alors lui donner un léger coup de main pour ce qu'il allait entreprendre, ma façon à moi de le remercier. Ainsi j'avais fait passer discrètement un fil autour du pied du type beuglant auprès de mon voisin, il me brisait les tympans à gueuler de cette manière, il me suffit alors à tirer le fil de métal pour renverser le forcené et lui faire gouter au parquet du bar, quelque peu crade il faut dire. Je regardais alors mon voisin pour lui adresser quelques mots, pour lui répondre « Ne te donne pas tant de mal pour un homme de sa trempe, tu as l'air de bien mieux mériter que ça »

Mais je savais que le forcené allait se relever aussitôt, à l'aide de mes aiguille je le clouais littéralement sur le sol, je ne voulais pas qu'il se lève et créer une cohue qui aurait attiré bien trop de monde à mon gouts, je lâchais alors des mots doux à l'homme qui me cassait les oreilles « Reste à terre, je m'en voudrais de devoir t'éviscérer devant un tas de personnes » je m'élevais ensuite de mon siège pour prendre la direction de la sortie, je savais que cela allait dégénérer et je ne voulais pas être présent, en fait, tout cela n'était qu'un plan, humiliant un homme pareil il allait forcément répliquer et relâcher sa rage sur quelqu'un, si je n'étais plus présent il était presque certain que sa vengeance se porterait sur mon ancien voisin et si mes doutes étaient juste, mon voisin allait montrer sa véritable face, avec de la chance ? Je le regardais avant de partir et lui jetais avec l'aide de mon pouce, une pièce de Berry.

- Je t'offre une tournée d'alcool, pour te remercier de ton agréable respect, mystérieux homme.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Jinshu Amazaki

avatar

Messages :
85

Feuille de personnage
Doriki: 523
Berry's: 84 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Avec délicatesse ~    Ven 13 Mar - 0:16

Alors que j'allais mettre fin à ce tapage en écrasant ce pirate de pacotille, mon voisin préféra se charger de mon ennemi. Ce dernier tomba au sol, et j'en déduisit que mon tout nouvel ami n'y était pas pour rien. Il continua en attachant au sol l'adversaire grâce à des aiguilles, tout cela sans bouger de son siège. La scène était plutôt impressionnante, et cet homme avait su définitivement attirer mon attention. Je devais absolument sympathiser avec lui et deviner dans quel camp il se trouvait. S'il était un pirate, il était sans nul doute une menace directe pour la paix dans les Blues, et avec le potentiel d'un agitateur de Grand-Line. Il sembla alors sortir, mais avant cela, il me lança une pièce pour que je prenne une tournée d'alcool, en me remerciant pour mon respect. Paisiblement, je hochais la tête en souriant, et je posais le berry sur le comptoir, en demandant une bouteille d'alcool.

"Ce que vous avez de plus fort bien entendu!"

L'homme au bar s'empressa de me donner ce que je demandais et se réfugia dans un coin du bar. Tout autour de moi, le silence s'était fait, tandis qu'un pas lourd se faisait entendre, se rapprochant de moi. La brute, humilié quelques instants auparavant, s'était relevé pour en découdre avec moi. J'allais devoir en finir rapidement si je voulais rattraper l'homme qui avait le plus d'intérêt à mes yeux actuellement. J'alourdissait le poids de mon bras tandis qu'il se rapprochait, le laissant atteindre un poids de près de 400 kilogrammes. Il ne me restait plus qu'à le frapper avec, en sachant que le poids de mon bras permettrait une frappe bien plus puissante. Je me retournais vers lui, d'un seul coup en lançant un grand coup de poing dans son ventre. L'impact fut violent, et l'homme fut propulsé en arrière. Je me levais et continuais de lancer des coups, les enchaînant afin de l'envoyer une bonne fois pour toute au tapis.
C'était un pirate de pacotille, un enfant qui jouait dans la cour des grands, mais je ne pouvais lui enlever sa résistance incroyable aux coups. Il arriva une dernière fois au sol, et bien que tentant de se relever, il n'y parvint pas. Une grande fatigue m'envahissait déjà et je devais m'extraire de l'endroit au plus vite. Je ne possédais ce fruit que depuis peu de temps, et je n'avais jamais réellement fait tant d'efforts avec depuis que je l'avais obtenu. Je partais en direction de ma planque, laissant derrière moi la ville. Mais mon intention fut stoppée par les hommes de main du pirate précédent. Je ne pouvais pas risquer de griller ma couverture, mais je ne pouvais pas non plus fuir, alors il fallait ruser.

"Ah je vois que vous êtes tous long à la détente dans le coin... Vous ne voyez pas dans quel état est votre capitaine? Vous voulez finir dans le même, que je brise vos rêves de piraterie avant même que vous ne puissiez les envisager? Soyez intelligents, prenez cet homme, soignez-le et devenez plus fort, ou du moins devenez assez fort pour survivre sur une Blue.."

A ces mots, je poussais le plus proche d'entre eux et j'avançais droit à l'opposé de ma planque. Ils n'avaient su que faire ou répondre et avaient fini par m'écouter. Mais je m'en fichais, car j'étais occupé à chercher le mystérieux homme du bar, dans les rues de cette ville inhospitalière pour moi. Peut-être avait-il regardé le spectacle depuis le début?



Dernière édition par Jinshu Amazaki le Jeu 26 Mar - 19:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Shinmen Musashi
Shikaku no Kage
avatar

Messages :
151

Feuille de personnage
Doriki: 611
Berry's: 330 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Avec délicatesse ~    Sam 14 Mar - 21:17

- Avec délicatesse -












Tester cet homme, voilà le but premier des actions que j'avais commises, je n'avais rien à gagner d'affronter l'homme gueulant dans la taverne, mais quelque chose m'intriguait fortement dans mon ancien voisin de table, oui, son aura était différente de ceux que j'avais pu observer de mes yeux sur cette portion de la ville. Alors que je venais tout juste de donner à l'homme mystérieux quelques berrys pour se payer un verre d'alcool, j'en profitais également pour partir et me cacher dans un endroit au calme, un endroit où je pourrais voir la scène en toute tranquillité. Par chance le bâtiment juste en face de la taverne était délabré, il était même en piteux état, toutes les fenêtres étaient partiellement détruites, une aubaine pour moi qui cherchait un endroit où observer la future scène de combat que je devais normalement assister. En me faufilant dans ce bâtiment, je pouvais alors apercevoir de ma place l'homme à qui j'avais passé quelques berrys, restant bien sage dans l'ombre à observer la scène à laquelle j'assisterais.

Lorsque de mes yeux, j'avais vu le corps chétif de cet homme, éjecter le pirate d'un simple coup de poing, je me suis retrouvé étonnamment surpris, il cachait donc autant de force dans son faible corps ? Non quelque chose clochait, mais je ne pouvais dire quoi exactement ... Le combat avait été trop rapide, impossible de découvrir quoi avec si peu de matière. Puis l'homme disparu de mon champ de vision ... C'était regrettable, mais j'avais mieux à faire, lorsque j'écoutais et observais les gens dans la taverne, certaine personne parlait d'un marine infiltré ici, généralement je me fous qu'un marine soit infiltré en tant que Pirate, sauf quand l'un deux martyrise des civils sous prétexte d'être infiltré en pirate. En fait, ce n'était qu'une petite rumeur, comment auraient-il pu savoir qu'un homme, un marine soit infiltré en tant que Pirate ? D'après leur dire quelque chose clochait, l'un d'entre eux jurerait avoir vu l'insigne de la marine sous l'un de ces vêtements. Il était clair que cette information était trop floue pour être jugé fiable, mais toujours d'après leur dire cet homme aurait rejoint un petit groupe de pirate ... Que chercherait à faire un marine infiltré en tant que pirate ? Commettre des délits pour se faire passer pour un dès leur ... du moins c'est ce qu'aurait fait un imbécile se pensant au-dessus des lois, si cela s'avérait vrai il devait recevoir son jugement.

Je ne voulais pas agir dans la criminalité avec ma propre identité, j'opte alors pour ça, de mon identité secrète d'assassin, que je revêtis alors d'un masque blanc et d'une grande veste noire descendant jusqu'au pied. Après avoir revêtis mon accoutrement je pouvais enfin partir chasser, sautant de toit en toit pour atteindre ma destination, une petite bicoque ou était regroupé un groupe de pirate ainsi que l'homme dont je recherchais. Avant de me jeter dans le groupe comme un forcené j'observais attentivement leur fait et geste, de ce que j'entendais ils se vantaient tous d'avoir déjà tué et commis plusieurs délits plus ou moins graves, puis ma cible sortie de leur bicoque pour aller pisser un coup, c'était ma chance, je sautais sur lui depuis le bâtiment d'où je me trouvais, mais à la seconde près cet imbécile avait réussis à éviter mon coup. Le Soleil couchant était placé juste derrière moi alors en sautant le bougre avait pu voir mon ombre déferler sur lui, une erreur de débutant que j'avais commise, mais on apprend justement de ces mêmes erreurs. A la vue de ma dégaine ma cible prit peur et se mettait à crier tout un tas de choses « Putain ! Tu es l'assassin de North Blue ! Ce masque ... Pas de doute tu es bien lui ! Les gars ramenez-vous ... CE MEC VEUT ME TUER » à la suite de ses mots la troupe de pirate avec laquelle il discutait plus-tôt avait ramené leur sale minois, ils n'étaient point intimidable vu leurs forces, mais ces connards allaient m'empêcher de mener à bien mon jugement.

- Restez où vous êtes, je suis seulement venu pour cet homme ... Restez en arrière et aucun mal ne vous sera fait

Mes mots étaient sincères, même s'ils étaient des pourritures leurs heures n'étaient pas encore venues, du moins pour aujourd'hui, seulement ces con avait préféré m'attaquer de plein front, ils étaient beaucoup trop faibles pour s'en prendre à moi, avec des mouvements fluide et calculé je leur assenais à chaque occasion des coups fatals à l'aide de mon couteau et de quelques aiguille, mais à la vue de mon combat ma cible avait préféré s'enfuir, les abrutis de pirate préféraient m'attaquer quand bien même leur pote les laissait tomber, à l'aide de mes fils je neutralisais rapidement ceux restant pour me remettre à la poursuite de mon objectif, ce trouillard c'était enfuit parmi la foule, il m'était impossible de le rattraper rapidement, je prenais donc de la hauteur, en plantant des aiguille a différent endroit sur les bâtiments, avec je pouvais m'en servir comme appuie et monter rapidement tout en haut des bâtiments, pour la plupart en ruine. J'avais une vue bien plus dégagé, je m'arrêtais donc quelque seconde pour contempler ma cible puis lui jeter au loin une grande aiguille allant se loger dans sa hanche, l'effet était immédiat, car la douleur que l'aiguille lui avait procurée l'avais largement ralentit dans sa course effréné, mais quand bien même il avait une aiguille plantée dans la hanche il cherchait à rejoindre un endroit ... Je ne savais pas quel était cet endroit et je profitais de sa faible vitesse pour le rattraper. Une fois arrivée à sa hauteur, il rampait déjà de douleur, les citoyens c'étaient tous écartés formant un cercle tout autour de nous, personne ne semblait vouloir interférer dans mon jugement « Abandonne, absout toi de tes péchés en mourant de ma main  » et alors que je m'apprêtais à l'abattre il semblait avoir vu une connaissance, il se leva aussitôt pour s'apitoyer sur un civil, le coucher du soleil lui frappait directement dans le dos et me donnais l'incapacité de voir son visage, les rayons m'aveuglant alors « Aide-moi ! On est du même groupe ! Protège moi de ce taré et emmène-moi à la planque ! » Aussitôt qu'il avait fini j'entourais sa gorge à l'aide de mes fils puis le tirait vers moi, je ne savais pas qui était cet homme et je me fichais de qui il était, préparant mon couteaux pour faucher ma cible quand subitement ...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Jinshu Amazaki

avatar

Messages :
85

Feuille de personnage
Doriki: 523
Berry's: 84 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Avec délicatesse ~    Dim 15 Mar - 10:47

J'avais parcouru chaque avenue, rue et ruelle de ce pauvre village en ruine dans l'espoir de retrouver mon mystérieux voisin de bar, mais il semblait s'être littéralement volatilisé. J'avais inspecté chaque bar, chaque maison de jeu douteuse, chaque recoin qui aurait pu abriter quelqu'un. Les seuls bâtiments que je n'avais pas profané durant mon inspection avaient été les habitations normales, où logeaient des citoyens ordinaires. Je commençais à désespérer quand je décidais de faire une pause pour me concentrer. Il y avait plusieurs explications possible à mon problème. La première était le fait qu'il eut quitté l'île, ce qui reviendrait à annuler toute les recherches mais comme je ne pouvais vérifier ce fait, je réfléchissais aux autres options. Il semblait assez secret, donc il ne se serait jamais retranché dans un endroit très fréquenté, mais il y avait alors tellement de possibilités que ça en devenait immédiatement absurde.
Je faisait fumer mon esprit quand soudain j'eu une idée. Un des rares coins que je n'avais pas encore vérifié était l'endroit où l'un de mes collègues se renseignait. Je me décidais de le rejoindre, et peut être qu'avec chance j'y trouverais mon homme. La planque reposait en une habitation misérable, une bicoque si je ne m'abuse. Il y avait toujours un peu d'agitation d'ordinaire, mais en ce jour tout était silencieux, et les rues bordant l'endroit désertes. J'entrais dans l'emplacement entourant l'habitation et j'aperçus alors des cadavres jonchant le sol. Je vérifiais les pouls de chacun de ces hommes, sans trouver de survivant. J'allais repartir, plus alarmé que jamais, quand un faible appel provint de l'intérieur de la bicoque. L'un d'entre eux avait survécu à cette terrible attaque. J'entrais, et apercevant le manant près de la fenêtre, je me dirigeais vers lui. Son interrogatoire avait deux buts: retrouver la trace du mystérieux individu et confirmer certains soupçons. Je commençais par cette voie là. J'énonçais le nom de mon collègue en lui demandant ce qu'il savait sur lui. Il m'avoua alors que c'était une taupe infiltrée dans la Marine afin d'éviter à l'équipage décimé d'être attrapé par cette dernière. Je lui demandait où pouvait bien se trouver le traître, et il m'expliqua brièvement l'assaut qui leur avait été donné. Un homme au masque blanc et vêtu d'une longue veste noire avait fondu sur eux et les avaient tous éliminé en quelques instants. Tous sauf l'infiltré qui avait couru vers la place la plus proche. Il avait eu l'espoir d'échapper à son poursuivant, mais cela n'était probablement pas le cas, si son adversaire était bien mon homme.
Je laissais donc le blessé derrière moi et je m'élançais dans la direction qu'il m'avait indiqué. Si je faisais vite, je pourrais peut être arriver à temps. Au bout de quelques minutes de course, une foule se dessina effectivement prêt d'une place. J'arrêtais de courir et je m'approchais discrètement de l'action en cours, me mêlant à la foule pour atteindre le premier rang. C'était effectivement l'un de mes collègues, au sol au moment où j'arrivais, et qui m’apercevant se releva en m'implorant de l'aider. J’apercevais enfin l'assassin redoutable. Son costume était certes impressionnant, mais je n'avais pas peur de lui. Il tira le traître à lui, à l'aide de fils que je pouvais maintenant apercevoir. Je m'approchais lentement d'eux, le soleil cachant certainement mon visage à ces individus. J'augmentait le poids de mon bras, d'une cinquantaine de kilogrammes en me rapprochant des deux personnages. Arrivé à leur niveau, j'attrapais le Marine par le col et lui soufflait quelques mots à l'oreille:


"Je sais ce que tu fais alors maintenant tu vas me dire pour quel gros poisson tu travailles, et ne t'avise pas de me dire que c'était un des types de la bicoque, car ils n'ont ni l'argent ni la puissance pour te motiver à infiltrer la Marine au péril de ta vie pour leur bon plaisir. Soit tu es sous menace, soit tu es très bien payé, et a, seul un pirate plus puissant que ces mousses peut en avoir la capacité."

Il sanglotait dorénavant, en me regardant avec ce regard plein d'une méprisable imploration. Cela m'exaspérait au plus haut point qu'un de ces truands m'implore de vivre, mais si cela pouvait permettre la capture d'un gros poisson j'étais preneur. Notre ami commun avait certainement tout entendu de notre petite conversation et c'était vers lui que je me tournais à présent, laissant à l'autre le temps de se décider à me répondre. Ce second homme avait une aura bien particulière qui me rappelait celle de l'homme du bar. Peut être se déciderait-il à m'aider dans la capture de ce fichu capitaine pirate manipulateur, puisqu'il semblait aimer faire la justice, et son réseau d'information, si seulement réseau il y avait, était très sophistiqué. Je le fixais quelques instants avant de commencer à lui parler:

"J'imagine que vous le suivez pour une bonne raison, et moi aussi j'ai les miennes. Peut-être pourrions faire une alliance, dans l'intérêt de nos objectifs propres. Je sens que quelque chose de plus gros que ces misérables ce cache derrière cette infiltration, alors pourquoi ne pas nous liguer pour y répondre?"

J'attendais dès à présent la réponses des deux hommes, et j'espérait que ce serait par la positive que ces hommes répondraient.


Dernière édition par Jinshu Amazaki le Jeu 26 Mar - 19:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Shinmen Musashi
Shikaku no Kage
avatar

Messages :
151

Feuille de personnage
Doriki: 611
Berry's: 330 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Avec délicatesse ~    Dim 15 Mar - 20:50

- Avec délicatesse -







Alors que je m'apprêtais à rendre mon jugement sur le pauvre marine de pacotille, une personne était intervenue juste avant que j'abatte d'un coup de couteau ce pauvre énergumène, cette personne voulait-elle vraiment risquer sa vie pour une sous-espèce ? Alors qu'il s'approchait lentement je lui adressais quelques mots pour tenter de l'en dissuader « n'approche pas ... Si tu interfères je risque de te tuer toi aussi » cette menace était tout à fait sérieuse, même s'il était qu'un simple civil innocent je ne pardonnais jamais à ceux tentant d'empêcher mes assassinats. Petit à petit, alors qu'il avançait toujours, son visage m'était alors assez clair pour y discerner clairement ses formes, les rayons du soleil étant maintenant dissimulé il ne m'empêchait plus d'y voir suffisamment. Et ce fût une grande surprise lorsque enfin je reconnaissais mon ancien voisin de beuverie, l'individu que j'avais rencontré dans le bar et que j'avais légèrement espionné le lors de sa petite échauffourée, il était regrettable que je l'ai perdu de vue et tout compte fait, je l'avais très vite retrouvé, le hasard ayant fait la plus grande partie du travail. Je regardais attentivement l'homme, mon ancien compagnon de table, bien qu'il le cachait on pouvait sentir venant de lui une légère colère émaner, était-elle dirigé vers moi ? Ou bien à l'homme que je tentais de supprimer.

D'un geste simple, mais néanmoins rapide, il attrapait le col de ma future victime, j'étais légèrement surpris, ne comprenant pas pourquoi il allait s'en prendre à lui, à moins qu'il y est une information particulière qui m'avais échappé. Bien qu'il lui ait susurré des mots il ne m'était pas impossible de les saisir, il semblerait donc que mon ancien compagnon connaît effectivement cet homme, était-il aussi de la marine ? Difficile d'en juger pour le moment, aucune preuve réelle ne le liait à ce groupe-là pourtant j'avais cette sale impression que cela était bel et bien le cas. En tout cas la tournure des évènements bien que dérangeante prenait un tournant nouveau pour ma personne, si j'avais bien compris ce qu'avait avancé le jeune homme, il voulait mon aide, faire une pseudo alliance, une union temporaire pour lynché un chef pirate véreux, l'idée n'était en soi pas mauvaise, car avec de la chance je pouvais assouvir ma soif de combats et d'assassinats, mais que devenais donc ma cible ? Je devais le lui remettre ? Surement pas. Prenant le soin de légèrement modifier ma voix pour éluder le lien entre mon moi civil et assassin, avec cela il était donc normalement impossible pour lui de me reconnaitre.

- Que l'on soit bien clair ... Je veux bien t'aider, mais je ne suis pas un justicier comme tu aimes a le penser et je n'agis que dans un seul intérêt, mon plaisir... Ensuite, je garde sous la main ma cible, je ne permettrais pas qu'on m'empêche de mener à bien ma mission !

Une fois les points sur les "i" mit, à l'aide d'un seul fil j'entravais ma cible en l'enroulant tout autour de lui, il lui était maintenant impossible de s'échapper et pour en être sûr, je plantais à différent endroit mes aiguille de fer pour l'empêcher de se mouvoir correctement, une sorte d'acuponcture qui n'avait pas pour but de soigner certain maux. Je donnais donc rendez-vous à mon nouvel allié dans la bicoque que j'avais attaqué quelque instant plus tôt, je ne voulais pas l'emmener dans mon repaire, je ne savais toujours pas qui il était et je ne voulais pas prendre ce risque-là. Une fois arrivée là-bas, mon intention était de torturer ma cible, celle attrapée plus tôt, au final il était complètement dominé par la peur, que je n'avais fort besoin de le faire, de ce qu'il savait, son chef était un capitaine pirate fort et reconnu sur l'île, mais il agissait bien souvent en secret, de peur d'attirer l'attention de l'inquisiteur, qui était en quelque sorte le boss de cette île. Fort heureusement pour lui, il avait pu nous donner l'emplacement de la planque ou se trouvait le chef pirate, je faisais donc pars de mon plan à mon nouvel coéquipier, une approche directe était clairement un suicide, bien que nous n'aurions aucun mal à atteindre le chef, il fallait d'abord éliminer les plus faibles, on ne pouvait pas se permettre d'être surchargé d'ennemie, une règle que m'avais appris mon oncle lors de mon apprentissage. Toujours en prenant soin de modifier ma voix, je m'adressais alors en dessinant sur le sol à l'aide de mon couteau, un plan du terrain ou se trouvait le capitaine des pirate, une sorte de manoir abandonné et délabré, quasiment en ruine.

- Tenter d'attaquer de front est débile, on va devoir s'occuper des plus faibles avant, ce que je te propose est simple, j'utilise mon art de l'assassinat pour abattre d'abord les plus faibles silencieusement, toi une fois le chemin dégagé tu rentres dans le manoir et tu charges leur chef, si tu pouvais tenir quelque seconde le temps de tuer le reste de la bleusaille, je reviendrais aussi vite t'aider à en finir ... Je pars devant quand tu m'auras rejoint, tu pourras normalement commencer ta charge.

Une fois ces mots-là dit, je regardais ma cible toujours piégé par mon fil de métal « A mon retour, je veux qu'il soit encore ici, s'il nous est plus d'aucune utilité je terminerais ce que j'avais commencé » Puis je partais subitement vers ce fameux manoir, la nuit était déjà tombée et la lune éclaircissait à peine les ruelles de la ville qui étaient toujours étrangement bien vivante. Je ne mis pas bien longtemps à rejoindre ce manoir, qui lui était presque plongé dans le noir, était-ce fait exprès pour être plus discret ? Pourtant, les différents pirates qui stationnaient tout autour l'étaient beaucoup moins. Je devais me dépêcher, mon allié d'un jour allait bientôt arriver, je m'élançais alors vers mes proie, dans une main, des aiguilles d'acier préparées et dans l'autre mon couteau habituel. Il était relativement simple de s'occuper de ceux-là, même s'ils me voyaient et tentais d'alarmer un simple jet d'aiguille directement loger dans leur gorge suffisait à les faire taire, il me restait plus qu'à bondir sur eux et planter soigneusement à l'aide de mon couteau, leur organes vital, la pompe à sang. Je continuais mon élan, bien que la plupart des pirates demeure à l'extérieur, certain se trouvait en hauteur, sur les balcons du manoir en ruine, pour ce genre d'endroit, j'attachais leur gorge à mes fils puis les balançait d'en haut, pendu leur âme quittait leur corps silencieusement sans alerter personne.

Les seuls pirates qui devaient rester se comptaient sur les doigts d'une main, il devait en avoir encore deux ou trois dans le hall, là où mon coéquipier allait passer, je pouvais lui laisser et puis s'il n'arrivait pas à en finir avec eux, il n'était alors d'aucune utilité dans le futur combat. Je me précipitais alors vers leur chef qui se trouvait tout en haut, dans la plus haute et la plus grande des pièces du manoir. Pour être le plus rapide possible j'avais décidé de passer par l'une des nombreuses fenêtres de la pièce, traversant et détruisant littéralement la vitre, une fois à l'intérieur même de la salle, je retrouvais l'homme en question ainsi que mon allié.

- Bah alors ? Tu n'en as toujours pas finis avec lui ? Tant mieux, je vais pouvoir en profiter un petit peu !

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Jinshu Amazaki

avatar

Messages :
85

Feuille de personnage
Doriki: 523
Berry's: 84 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Avec délicatesse ~    Jeu 19 Mar - 19:30

J'avais frappé à la bonne porte en demandant de l'aide à ce mystérieux individu, que je dissociais de l'homme du bar, sa voix étant suffisamment différente pour le disculper. Il n'était point le moment de se questionner sur l'identité du personnage en face de moi, mais plutôt d'agir. Ses conditions étaient très claires, ne laissant aucun doute sur sa volonté de conserver son prisonnier. Cela m'embêtait quelque peu, car cela risquait de m'attirer pas mal d'ennuis au sein de la Marine, mais j'étais prêt à prendre le risque si cela me permettait de capturer un poisson plus gros. Je pourrais dans tout les cas dire aux commandants que le bougre avait déserté et que nous avions perdu sa trace dans nos efforts pour capturer l'autre pirate. Mon allié attacha plus solidement encore son prisonnier à l'aide de ses fils et aiguilles, puis me donna rendez-vous à la masure qu'il avait attaqué plus tôt dans l'après-midi. Il me fallait d'abord repasser par ma planque afin de bien m'équiper en vue du combat à venir. Le long de la route, je réfléchissais à quel type d'ennemi nous pourrions bien être confronté. Se révélerait-il être un colosse aux attaques lourdes et dévastatrices? Ou un pirate trapu et agile, prêt à fondre sur ses ennemis à la vitesse de l'éclair? Je me devais de m'équiper de manière à anticiper le maximum de cas de figure, bien que les armes et outils à ma disposition se révélait être limités. Je m'équipais donc de l'attirail classique du marine avant de revêtir à nouveau mes habits de faux pirate. Je me rendais rapidement au lieu de rendez-vous où je retrouvais mes deux compagnons. Mon allié n'avait pas eu à torturer le traître bien longtemps tant celui-ci était effrayé. Il avait donné l'emplacement de notre cible et sa puissance approximative afin de nous contenter.

Mon allié m'expliqua donc son plan, en faisant un schéma simplifié de l'endroit que nous attaquerions. Une approche directe serait selon ses dires, que je confirmais, du pur suicide. Les moussaillons bien que faibles pourraient nous gêner dans notre véritable combat, et cela nous n'en avions certainement pas besoin. Il se proposa donc d'assassiner les cibles faibles, et une fois cela fait, je chargerais leur chef avant qu'il ne revienne. Son plan me convenait, et je hochais de la tête afin de lui donner mon accord. Il se mit immédiatement en route, et j'en fis de même, bien qu'il fut plus rapide que moi. J'arrivais devant la sombre bâtisse quelques minutes après lui. Le bâtiment était une sorte de manoir miteux plongé dans une pénombre absolue.Il avait déjà commencé son oeuvre de mort quand j'entrais avec fracas dans le manoir, ayant augmenté mon poids pour défoncer la lourde porte d'entrée. Quelques pirates me sautèrent dessus, mais mes poids chargés d'une centaine de kilo les envoyèrent rapidement au tapis. Réduisant mon poids, je me précipitais dans les escaliers afin de rejoindre leur chef dans la salle la plus vaste et la plus luxueuse du manoir. Je m'arrêtais quelques secondes, dévisageant mon adversaire, assis tranquillement à son bureau, et buvant un grand verre de vin. Il ne semblait pas déstabilisé à outre mesure.

J'augmentais le poids de mon poing jusqu'à près de 400 kilogrammes, le transformant ainsi en une arme de destruction massive. Je sautais vers lui, lançant un grand coup de poing dans sa direction. Il se leva en lançant le bureau en l'air. Quand j'impactais l'objet, un mouvement d'air me fit comprendre qu'un coup arrivait en ma direction. Je tentais de me décaler en l'air mais l'arme du pirate me toucha néanmoins. Je roulais au sol et me relevais, frottant la balafre qui se dessinait sur ma joue. L'homme maintenant debout tenait deux serpes de combat dans ses mains. Je me préparais à recevoir son assaut, gonflant mon poids de manière à lui infliger un maximum de dégâts à sa prochaine attaque. Il s'élança, et je me rendis alors compte de sa vitesse incroyable. Je lançais un coup de poing à l'endroit où il était censé se tenir, mais il glissa sous mon bras, avant de lancer une attaque féroce, que j'esquivas avec difficulté. Il me faudrait combattre avec moins de poids. C'est sur cette pensé que mon allié entra, en lançant une phrase guerrière. Je souriais, soulagé qu'il arrive enfin. Je répondais à sa phrase, en me rapprochant de lui.

"Me sous-estimerais-tu cher ami? je t'attendais pour le finir bien entendu!"

Si j'avais ces mots dans la bouche je savais très bien qu'il n'en était rien. Le pirate était plus fort que chacun d'entre nous, mais ligués nous pourrions le vaincre, nous en avions le potentiel. Je lui expliquais en quelques mots quel type d'adversaire nous affrontions, et une théorie sur la manière dont nous pourrions le battre.

"Ce gars manie ses serpes avec vitesse et précision, or je ne peux rivaliser avec ces compétences. Il va falloir que tu le pollue avec tes attaques, et faire des brèches dans sa garde pour que j'essaye de l'écraser. Et j’ai un plan pour toi. Quand tu e  auras l’occasion, saisis-toi de mes jambes avec tes fils avant de me projettera en l’air. Grâce à mon fruit du démon j'inf libéraux des dommages critiques à notre adversaire"


Dernière édition par Jinshu Amazaki le Jeu 26 Mar - 21:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Shinmen Musashi
Shikaku no Kage
avatar

Messages :
151

Feuille de personnage
Doriki: 611
Berry's: 330 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Avec délicatesse ~    Mer 25 Mar - 1:44

- Avec délicatesse -







Je m'attendais en réalité à ce que mon compagnon d'un jour soit mort sous les coups de mon futur adversaire, finalement il m'avait fait plutôt bonne impression le bigre. Pourtant, avec une allure chétive comme la sienne n'importe qui pourrait le sous-estimer et malgré cette apparence il traînait à l'intérieur de son petit corps pas mal de puissance, surprenant, mais mon oncle m'avait dit il y a fort longtemps de ne jamais sous-estimer quiconque, que les apparences étaient souvent trompeuses dans ce monde. Finalement, j'étais arrivé devant le grand bonhomme, c'était surement celui-là même que je devais tuer, un corps surmonté par une épaisse couche de muscle, mais à en croire les dires de mon nouvel allié, ces mouvements étaient rapides alors qu'au premier regard sur cet homme suggère le tout le contraire. Les serpes, arme ressemblant à des Faux avec une lame beaucoup moins courbée, était elle, aussi impressionnante que ma cible elle-même, ces deux Serpes devait surement faire la taille de mon bras, déstabilisant quand on sait que je n'ai que des fils et des aiguilles pour blesser, un seul coups subit avec ce genre d'arme peut m'être fatal, je devais donc compter sur ma vitesse et mon agilité pour approcher sa solide défense ? Plus facile à dire qu'à faire, s'il manie aussi bien ces armes, il ne serait pas chose aisée de s'approcher de lui, je me devais d'avoir un plan d'attaque avant d'affronter pareil colosse.

Mais ce qui me tapais sur le système était le visage aussi caché de l'ennemie, j'aime pouvoir lire sur le visage d'une personne, si elle est par exemple confiante, en stress ou dans un état proche de la peur, mais avec un visage caché je ne peux pas analyser ma cible confortablement et son épaisse armure de cuir durcie n'allais pas me permettre de lui infliger les dégâts désirés. « Quoi ?! Tu crois vraiment que c'est possible ce genre de choses, imbécile ?! » Mon allié d'un jour m'avais communiqué un plan plutôt infructueux, jusqu'à ce qu'il me dise la capacité de son fruit du démon, déjà c'était une nouvelle, il possédait un fruit du démon le luron, ceci expliquait cela, la scène dans le bar et sa réussite n'était donc pas qu'un coup de chance ... Donc finalement le plan était tout à fait capable d'être opérant, il allait même plutôt être cocasse à réaliser sur le vif.

- Bon l'zouaves, z'vez t'jours pas f'nis votr' scène ? Vous prend v'deux en m'temps !

Je regardais alors l'impatient du coin de l'oeil, déjà qu'il n'avait pas l'air d'être une lumière s'il se mettait à parler comme un abruti il n'allait pas grimper dans mon estime. Sortant de ma main gauche quelques aiguilles trancheuses que je disposais soigneusement entre mes doigts, resserrant mon poing en laissant mes aiguilles à leur place. Dans ma main droite un de mes longs fils de métal prêt à servir à n'importe quel moment. « Prêt pour la castagne imbécile heureux ? Go ! » Je fonçais alors tout droit vers la chair du colosse armé, bien que les Serpes soient extrêmement intimidantes elles ne sont pas imparables, elles ne possèdent aucun talent d'estoc et lorsque vous le savez il ne reste pas de millier de façon différent pour porter un coup. Deux choix s'offraient alors à notre ennemi, un coup horizontal sur les côtés ou bien vertical venant du haut, bien qu'il fût costaud les serpes possèdent un certain poids, vouloir donner un coup depuis le bas était bien trop difficile pour être suffisamment efficace. Je n'avais pas raté mon pronostique, en me voyant arriver toute balle vers lui il envoyait ses deux lames d'une coupe verticale, ayant anticipé la chose je tendais mon fil d'acier vigoureusement afin de stopper la chute de ces lames « Bah alors ? Même pas capable de trancher de pauvre fil ? » j'entourais rapidement ces deux armes à l'aide d'un seul bras pour me permettre de créer une ouverture, une ouverture suffisante pour entailler sa peau, du moins c'est ce que j'espérais, alors que mon deuxième bras s'élançait aiguilles en avant pour percer sa coque de cuir, elle n'avait pu s'enfoncer suffisamment pour lui infliger les dégâts voulus, j'avais en l'occurrence percé son armure au niveau du coeur, car tant qu'à blesser, autant viser un organe vital, mais ma stratégie n'avait pas payé, j'avais à peine eu le temps de continuer m'a percé qu'il utilisa le plat de ces armes pour m'assener un violent coup depuis l'épaule droite, les lames étant trop épaisse il m'était impossible de parer ceci, avec de simples fils de métal. Je me retrouvais alors expulsé vers les parois de la salle.La violence du coup était bien réelle, si je ne l'avais pas pris de court il aurait pu facilement me détruire littéralement l'épaule. Bizarrement il n'avait pas donné suite à ce coup, son attention détournée par mon associé, lui aussi participait au combat, il était donc normal qu'il prenne part à l'action. Il est vrai qu'il n'y a rien d'honorable à s'en prendre à deux contre un seul adversaire, c'était une de mes nombreuses leçons d'assassin que j'avais subi, tous les moyens sont bon pour tuer.

Je profitais alors de la distraction qu'avais commis Jinshuu' pour me munir à chaque main de nombreuses aiguilles, mon but ici n'était pas de blesser le géant, mais seulement de détruire cette carapace de cuir qu'il avait sur lui, étonnamment résistante, mais ce n'était que du cuir durci. Avec l'aide de mon allié ainsi que de mes aiguilles trancheuses nous avions pu venir à bout de son armure, créant suffisant d'ouverture pour lui assener des coups à même la chair, le bougre était très fatigué et totalement débordé, il faut dire que nous étions plutôt rapides, capable d'éviter ces attaques ou de les parer suffisamment pour encaisser. « Bon, je pense qu'il est temps de mettre notre plan a exécution ! » Pour cela j'enroulais Jinshuu' à l'aide de mes fils de métal, cependant je n'enroulais que son torse et ces hanches, le but étant de ne pas gêner ces mouvements, dans la paume de chacune de mes mains serrées se trouvaient les fils, entre mes doigts, de nouveau on pouvait y apercevoir mes aiguilles, placé comme des griffes, j'inspirais et expirait l'air de mes poumons pour me concentrer puis de nouveau je fonçais à toute vitesse sur notre ennemie. Arrivé à son hauteur je lui sautais par-dessus et envoyais plusieurs aiguilles au niveau des cuisses, elles étaient suffisamment logées dans la chair, dans la cuisse, pour l'empêcher de se mouvoir correctement, le but étant de l'immobiliser un court temps. Mais, pris de panique cet imbécile, alors que je me trouvais dos à lui, me lançais à Jinshuu ainsi qu'à moi chacune de ces armes, étant caché par mon dos elle se plantait directement dans mon omoplate, me clouant au sol dans l'incapacité de bouger à mon tour, mais il était trop tard, les deux fils reliés à Jinshuu était parfaitement tendu, c'est alors que j'écriais « Prépare toi, je tire ! » C'était le signal de lancement pour mon coéquipier, lui dire qu'il devait activer son pouvoir, je tirais un grand coup sur les fils de toutes les forces qu'il me restait, s'il avait pu esquiver ou dévier l'arme que le colosse avait lancée sur lui, il aurait alors baissé son poids afin d'être extrêmement léger et pouvoir être propulsé vers lui par la force de tirage.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Jinshu Amazaki

avatar

Messages :
85

Feuille de personnage
Doriki: 523
Berry's: 84 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Avec délicatesse ~    Jeu 26 Mar - 21:50

Mon allié d'un jour s'arrêta donc près de moi en observant notre adversaire, cherchant certainement à prévoir d'éventuelles offensives. Il m'écoutait silencieux, tandis que je lui expliquait toutes les options que pouvait nous offrir mon fruit dans ces circonstances. L'enjeu de ce combat était de contenir la cible avec des attaques rapides, pour entamer son armure, cette partie étant réservée à mon alliée. Pendant ce temps, je me préparerait à attaquer notre adversaire avec un coup qui pourrait se révéler dévastateur si il était bien placé. Le plan était assez basique, mais il serait complexe à exécuter. La capacité de mon allié reposant sur les fils, j'avais imaginé une tactique qui reposerait sur mon éjection dans les airs, facilité par une diminution drastique de mon poids. Une fois dans les airs, la propulsion me permettrait d'avoir le temps d'augmenter mon poids afin d'écraser mon adversaire d'un coup de mollet au sommet de son crâne.
Les écarts de poids étaient démentiels, mais c'était peut être une de nos seules chance de battre cet adversaire. Mon allié s'élança à l'encontre du pirate, toutes armes dehors. Il avait su analyser le comportement de son adversaire pour prédire le coup que ce dernier lui assénerait. Cela semblait logique pour moi, d'un point de vue scientifique, mais ces connaissances n'étaient point à la portée de n'importe qui. Je me focalisais alors sur ma tâche, prêt à bondir sur l'ennemi à la moindre ouverture. L'assassin utilisa ses aiguilles pour tenter d'atteindre le cœur de notre adversaire, mais son armure se révéla être trop épaisse. Le pirate utilisa les lames précédemment bloquées pour asséner un coup violent à mon allié, qui fut projeté contre le mur. Gonflant le poids de mon bras, je ne pouvais permettre à notre adversaire d'infliger un coup de plus à mon allié.

"Overweight.... Heavy Strike!!"

Mon poing, d'un poids approximatif de 450 kilogrammes heurta son menton, mais comme il eut l'intelligence de le décaler légèrement, il n'encaissa pas la totalité des dommages qui auraient lui être infligés. Un tel coup aurait broyé la mâchoire et aussi le crâne de n'importe quel homme de constitution normale, mais pas le sien. Je remarquais alors un renfort en cuir, qui avait du absorber l'impact meurtrier. Il décolla légèrement du sol et recula quelques peu en arrière, mais ne semblait pas tant déstabilisé qu'inquiet. Il gardait son calme mais j'avais lu dans ses yeux pour quelques instants, une peur incroyable. Je devais donc lui faire croire que ce coup ne reposait que sur de la chance. Baissant mon poids, je m'élançais sur lui, évitant ses serpes, mais je fus repoussé d'un coup de pied qui me projeta en arrière. Je revenais dans le combat, amplifiant la puissance de mes coups, mais de manière raisonnable, ne voulant pas laisser mon adversaire se rendre compte de ma puissance brute. Nous assénions de nombreux coups dans son armure pour la faire tomber en lambeaux, l'assassin utilisant ses aiguilles, tandis que j'utilisais les arts martiaux classiques pour parvenir à mes fins. Nous pouvions toucher les parties dévoilées de son corps, et les coups que nous lui portâmes le fatiguèrent rapidement, tandis qu'il n'arrivait pas à se concentrer sur l'un ou l'autre afin de coordonner ses attaques, aussi nous les esquivâmes avec légèreté.
D'un seul coup, mon camarade trouva le moment opportun de mettre notre plan à exécution.
D'un geste précis, il entoura mon torse et mes hanches de ses fils, afin de ne pas me bloquer pour le combat à venir. Il se lança droit vers son adversaire, le touchant à la cuisse, et ainsi l'empêchant de se mouvoir correctement. Néanmoins, notre adversaire répliqua en lançant ses armes. Mon allié touché à l'omoplate tomba au sol. Je pensais alors notre plan fichu en l'air, mais il me cria de me préparer, puisqu'il allait tirer de toutes les forces qu'il lui restait pour me propulser dans les airs. Me concentrant au maximum, j'abaissais violemment mon poids, mais mon pied fut touché par la serpe. Le mouvement de tirage ne fut néanmoins pas altéré par cet incident et je m’élevais dans les airs. Préoccupé par sa blessure, le colosse ne se rendit pas même compte de mon envol. Il m'était maintenant impossible d'utiliser ma jambe, aussi je développais une autre technique. J'augmentais violemment mon poids une fois au dessus du pirate, tombant comme une flèche sur lui, mon poids total ayant augmenté de 400 kilogrammes. Je tendait mon bras droit vers l'arrière, et arrivé au niveau de mon adversaire, je posais ma main sur son visage:

"Overweight.... FLIGHT OF THE NIGHTINGALE!"

Je fis alors pression avec toute la force de mon bras, poussant son visage vers le sol, et me repoussant moi-même en l'air. Je laissais mon poids revenir à la normale, tandis que le pirate avait été propulsé crâne contre terre, percutant le sol avec une violence inouïe. Un grand coup de fatigue lié à l'utilisation abusive de mon fruit se fit sentir, accompagné d'une gerbe de sang s'échappant de ma bouche. Une vilaine blessure s'ouvrait sur mon torse, provoquée par une arme cachée du pirate. Je m'approchais de mon allié pour étudier sa blessure. En tant que scientifique j'avais quelques notions en médecine, mais cela ne pourrait servir que de soins d'appoint. Je m'occupais de retirer la serpe de son omoplate, et comprimant la plaie avec un tissu, que je fixais dessus, avant de lui parler, m'étant adossé à un poteau pour pouvoir respirer un peu. La fatigue qui me tendait était extrême, mon corps n'étant point habitué à de tels changements de poids, si soudain et sans transitions. Mes derniers efforts consistèrent à attacher le pirate de manière à ce qu'il ne s'échappe pas. Sa capture me vaudrait bien des compliments au Q.G.

"On a bien combattu ce type ensemble! Quel enfoiré de pirate tenace.. Tu me diras il y en a des pires sur ces mers pas vrai ? Que dirais-tu d'aller boire un verre avec moi quand tout sera fini?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageRe: Avec délicatesse ~   
Revenir en haut Aller en bas


 Avec délicatesse ~Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: South Blue :: Ruiin-