Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nagoshi Usami
Sergent-Chef | Le Caméléon
avatar

Messages :
64
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
Juuryoku Juuryoku No Mi [Réservé]
Grade / Métier :
Archéologue

Feuille de personnage
Doriki: 425
Berry's: 1 000
Réputation/Prime: 0
MessageVous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]    Dim 29 Mar - 16:13



Sweet Dream
Drôle d'île, drôle de personnages ..



En voilà une île étrange ! Sweet Dream, disaient-ils. Ce que je voyais devant moi n'avait rien d'attirant, au contraire, elle fichait plus la frousse qu'autre-chose. En effet, l'obscurité recouvrait la totalité de l'île, les lampadaires éteintes et le portail fermé. Cela devait faire une bonne dizaine de minutes que je poirotais devant la porte et malgré tous les efforts dont je fis preuve pour me faire remarquer, personne ne semblait vouloir m'ouvrir la grille. Peut-être qu'il n'y avait personne ? Ce qui ne m'étonnerait pas, car pour tout vous dire, cette île ressemblait plus à une île déserte qu'une base du gouvernement. Cela dit, je ne pouvais pas retourner à mon navire sans vérifier qu'il n'y avait vraiment personne dans ce château et ces environ. Après tout, si on m'envoya en mission ici ce qu'il y avait une bonne raison.

Après quelques minutes de réflexion, je décidais de grimper la grille et me mettre au travail. À peine une main sur cette grille, je me fis légèrement électrocuté et repoussé. Cette mission s'annonçait difficile, pourtant le chef m'eut affirmé que je serai bien accueillit et bien traité. Aurait-il dit cela pour me convaincre d’accepter cette mission ? Ce n'était pas impossible … Il savait très bien que je n'aimais pas les missions compliqués et que s'il m'avait dit que cette mission était difficile, j'aurai refusé sa demande. Oui, j'aurais pu refuser … Cette mission à la base était pour le chef, comme c'est un grand flemmard, il me convainquit de le remplacer. Enfin bref ! Il fallait trouver un moyen de pénétrer de l'autre côté de cette fichu grille. Je me mis à réfléchir pendant quelques secondes et une super idée me vint à l'esprit. Dégainant mon sabre de son fourreau, je portais une dizaine de coup rapide au générateur qui se trouvait près de la grille.

Comme par magie, la grille s'ouvrit. Sourire aux lèvres, je pénétrai enfin dans la grande cour du château. Je rangeai mon sabre dans son fourreau et je m'avançai lentement vers le grand bâtiment où se trouverait sans doute le Mad  Scientist. L'obscurité régnante en ces lieux ne m'inspirait pas confiance et je ne savais pas pourquoi, mais j'avais vraiment un mauvais pressentiment. Soudain, alors que j'étais à une centaine de mètres du château, le lampadaire devant celui-ci s'alluma et la grande porte s'ouvrit. Trois personnes sortirent matraque à la main. À ma gauche, un bruit assez étrange attira mon attention. Je tournais ma tête pour voir ce dont il s'agissait … à ma plus grande surprise, j'aperçus des enfants s'amuser, ils étaient assez éloignés, mais je pouvais les percevoir et entendre leur voix. Je ne comprenais plus rien …


« Hey toi, le vieillard ! Que fais-tu ici ? On t'a pas appris à sonner avant de rentrer chez les gens ? » Proféra l'un des trois inconnus, d'une voix grave et un air mécontent.

Il osa m'appeler le vieillard et me parler mal ensuite. Qu'est-ce qui n'allaient pas chez ces gens ? Ce bas monde était vraiment différent de notre ciel. Il y avait beaucoup de jeunes gens et la plupart étaient mal éduqués et ne cherchaient que la violence. Ma canne à la main, je m'avançai un peu et je rappliquai à mon interlocuteur, sourire aux lèvres :


« Je suis sergent-chef de la marine, on est du même côté. Je suis ici pour m'entretenir avec le Mad Scientist. »

« Te fou pas de nous sale enfoiré ! Un vieillard comme toi dans la marine ? Même si c'était le cas, ton garde ne t'autorise pas à mettre tes sales pattes ici alors va -t-en ! » Enchaîna l'homme au milieu d'un air menaçant.

Je devais trouver un plan qui ne nécessiterait pas un combat. Je ne pouvais pas me permettre d'attaquer des personnes sous la solde du gouvernement, ces genres de gens étaient doués dans le mensonge, il pourrait me faire porter le chapeau en cas de combat. Je ne pouvais pas non plus faire marche arrière, pas après avoir fait tout ce chemin. Que pouvais-je faire dans ce cas-là ? N'ayant toujours pas eu une réponse de ma part, les trois mousquetaires décidèrent d'utiliser la force pour me faire partir. Alors qu'ils se lancèrent sur moi et s'apprêtèrent à m'attaquer, quelque chose me frappa violemment et m'envoya valsé contre mes trois agresseurs. Cette chose, je ne l'eus pas vu venir, il semblait provenir de l'extérieur.



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

« La vie est un voyage avec des problèmes à résoudre, des leçons à apprendre, mais surtout de l'expérence à acquérir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]    Lun 30 Mar - 21:39
Lugubre! Cet île était encore plus lugubre et menaçante que la ville de Las Camp. Mais alors que sur l'île gouvernée par Luther et Marcus on ressentait  surtout la pression des deux familles mafieuses et un insécurité constante, ici on ne ressentait que la mort!

Vous vous demandez surement pourquoi le chasseur à l'épée enflammée, se trouvait ici? Eh bien la raison était la même que pour tout les gens qui n'étaient pas venu ici de manière intentionnelle: il avait fait naufrage!

Alors qu'il naviguait sur les flots de West Blue, le navire marchand sur lequel il était, fut prit dans de puissants courants marins.

En voyant le bateau prendre de la vitesse sans qu'il n'ai rien ordonné, le capitaine leva les yeux vers les voiles. À sa grande surprise il nota que ces dernières étaient repliées. Écarquillant les yeux il balbutia:

-Non! Non! Nooon! Dites moi que c'est un rêve!

Il se pinça pour tenter de sortir de sa torpeur mais il ne trouva dans son geste qu'une douleur aiguë qui disparu bien vite.

-Je... Je me serais trompé dans mes calculs? C'est... C'est un cauchemar!

Déclara le quinquagénaire en fixant l'horizon de ses yeux révulsés. Zared qui se trouvait au niveau de la proue entendit les inquiétantes paroles du capitaine et se rapprocha de la barre pour faire face au capitaine. Avec une certaine désinvolture le sabreur demanda:

-Qu'est ce que tu as encore foutu, mon vieux? Dis moi tout!

Tandis que le chasseur de prime observait le capitaine avec un petit sourire en coin, ce dernier posa sur Zared un regard ampli de panique tout en annonçant, sans même relever l'attitude du sabreur, se qui le tracassait:

-Je sens que le contrôle de bateau m'échappe! Hum! Je suis désolé! Sincèrement...

La phrase du quinquagénaire fut coupée par ses sanglots incontrôlés. Zared arqua un sourcil et répondit:

-Euh... On doit être prit dans un courant marin, ou un truc du genre. Mais la mer est dégagée alors je vois pas pourquoi tu te mets dans de tels état le vieux!

Le sabreur ne connaissait pas bien la Blue, il ne savait donc pas quels endroits étaient déclarés plus dangereux que les autres. Et il avait encore moins conscience des rumeurs portant sur les différentes îles de West Blue. Il ne savait donc pas ce que tout cela impliquait. Dans un cri le capitaine révéla alors la terrible nouvelle au chasseur de tête mettant par la même occasion tout l'équipage au courant des faits:

-Je crois que tu ne te rends pas compte de la merde dans laquelle on est! Si on est prit dans les courants marins de Sweet Dreams, s'en est finit de nous! On deviendra les esclaves du Mad Scientist!

Tandis que des voix s'élevaient  à travers le bateau, l'épéiste prit la parole:

-Le Mad Scientist? C'est qui ce gus?

S'exclama Zared. La peur et la panique avait cédé leur place au dépit et à l'exaspération sur le visage du quinquagénaire:

-Décidément tu es vraiment irrécupérable! Je me demande bien d'où tu sors! Le Mad Scientist est un scientifique affilié au gouvernement. Officiellement il a ouvert un asile sur Sweet Dreams. Mais des rumeurs bien plus sombres circulent à son sujet. Une histoire raconte que les patients originels de son établissement ne sont plus de ce monde depuis un paquet de temps. Il aurait fait sur eux des expérimentations qui les auraient conduit à la mort! Mais le plus flippant dans tout ça c'est que tout les navires qui furent prit dans les courants marins de Sweet Dreams ne furent jamais remis à flot car tout ceux qui pose un pied sur l'île ne l'on jamais quitté!

-C'est bien beau tout ça mais si personne n'y est jamais revenu comment la rumeur à-t-elle pût voir le jour?

Demanda le chasseur de prime en narguant son interlocuteur. Le capitaine n'eut d'autre réponse à proposer au sabreur que sont aire déconfit. Le bateau prenait de plus en plus de vitesse.

-Vous voyez... Vous aussi vous trouvez ça absurde?

Le capitaine du navire n'avait plus de temps à consacrer à Zared. Ses hommes et les marchands étaient en pleine panique.  Après dix minutes de paroles galvanisantes, le quinquagénaire réussit à rassurer tout le monde. Le chasseur de prime quand à lui avait cessé de discuter avec le capitaine pour le laisser reprendre les commandes du navire. Entre temps il avait complètement ignoré les paroles du commandant de bord pour monter dans les cordages afin d'observer l'île vers laquelle les courants marins étaient censé les ramener. L'épéiste vit alors très distinctement la terre lugubre sur laquelle ils allaient accoster. Il vit d'ailleurs très distinctement un bateau amarré non loin de leur position. Mais alors qu'il allait redescendre pour prévenir le vieux, il fut bien étonné de la vitesse à laquelle le navire, entraîné par les courants marins, allait. Malheureusement pour lui il ne pût redescendre à temps. Indéniablement le navire marchand percuta de plein fouet le navire de la marine qui était ancré là. Le choc fut violent, et accompagné de nombreux craquèlements de bois. Les navires étaient ils tout les deux grandement atteint? Il ne le saura pas tout de suite. En effet Zared fut propulsé dans les airs durant le choc.

La pesanteur le ramena alors rapidement vers le sol. Le problème c'est qu'il n'était pas tombé dans la mer mais bien sur la terre dure et rugueuse de Sweet Dreams. Le bretteur jura. Il avait le corps tout endolori par sa chute et encore il avait eut la chance de ne rien se casser. Se relevant lentement et difficilement Zared se tourna vers la mer.

Il remarqua alors les deux navires encastrés l'un dans l'autre. Les deux équipages semblaient sonnés par l'impact. Une question traversa alors l'esprit de l'épéiste lorsqu'il remarqua que l'autre équipage faisait parti de la marine: que faisait les forces de l'ordre sur cet île?

Puis sans s'en rendre compte il avança vers le portail déjà ouvert du château en vagabondant dans son esprit. Le Mad Scientist existait il vraiment?

Mais il fut stoppé dans l'acheminement de ces pensées par un garçon cyborg qui atterrit au niveau du portail, juste devant lui.

Spoiler:
 

Le garçon de métal avec un sweet bleu prit alors la parole:

-Tu veux jouer avec nous? Notre maître nous as dit que nous avion le droit de jouer avec les personnes qui arrivent sur l'île! Allez! On joue?

-Hein? C'est quoi ce délire? Excuse moi robot boy! Mais j'ai pas le temps de jouer avec toi. Je recherche juste un adulte pour....

Répondit le bretteur surprit par le comité d'accueil de l'île.

-Mais... Je ne m'appelle pas robot boy... Non, moi c'est cyborg boy! Robot boy est un de mes amis, tu le connais? ROBOT BOY! SORT DE TA CACHETTE, J'AI TROUVÉ QUELQU'UN POUR JOUER!

Hurla le gamin de métal en interpellant son ami. En une seconde ce dernier sortit du feuillage d'un arbre dans lequel il était dissimulé et se posa à côté de son ami.

Spoiler:
 

C'était un robot bleu et blanc d'environ trente centimètres. Zared arqua un sourcil.

-C'est un ami à toi, il m'a dit! Alors ne soit pas si timide Robot boy!

Déclara Cyborg boy , s'adressant à son ami.

-Ah bon?

Répondirent le bretteur et le robot au même moment. Le garçon de métal regarda Zared et son ami avec des yeux rond avant d'éclater de rire. C'était un rire assez sinistre quand on y pensait, à mi chemin entre le rire d'un enfant et des sons informes et impures émis par la robotique.

Puis il ajouta:

-C'était rigolo! Bon alors on joue? Allez on fait du rugby!

Lançant une pomme de pin dans le main de l'épéiste les deux "enfants" s'élancèrent alors en hurlant:

-Plaquage!

-Plaquage!

Les deux enfants de métal percutèrent alors Zared qui fut violemment projeté. Propulsé dans la cour du château, il ne s'arrêta  que lorsqu'il percuta quelque chose qui tomba alors en avant. Mais qu'est ce qui se passait sur cette île?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Dernière édition par Escarlato. R. Zared le Mar 31 Mar - 23:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nagoshi Usami
Sergent-Chef | Le Caméléon
avatar

Messages :
64
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
Juuryoku Juuryoku No Mi [Réservé]
Grade / Métier :
Archéologue

Feuille de personnage
Doriki: 425
Berry's: 1 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]    Mar 31 Mar - 19:31



Sweet Dream
Combat inévitable


Cela fut longtemps que je n'avais pas reçu un coup pareil au dos. Lorsque cette chose me percuta pour m'envoyer sur mes trois agresseurs, je pensais qu'il s'agissait d'un boulet de canon. Après réflexion, j'écartai cette hypothèse. En effet, s'il s'agissait d'un boulet de canon, je serais sans doute déjà mort à l'heure qu'il était. De quoi s'agissait-il ? Telle était la question que je me posai, qui me dévorait. Je tentai de me relever, hélas, le choc paralysa mon corps qui refusait de m'obéir pour le moment. Il fallait attendre … Encore quelques secondes, peut-être une minute … Peut-être plus. En tout cas, la situation dans laquelle je me trouvais me rendais terriblement mal à l'aise. Je me demandai si mes agresseurs parvinrent à se relever et parallèlement je tentai d'imaginer la forme de la chose qui me percuta. Ne sachant pas sur quelle tâche se concentrer, mon cerveau s'embrouillait et l'espoir de retrouver le calme dans mon esprit se volatilisa.

« Bonjour monsieur. Vous voulez que je vous aide à vous relever ? » me demanda un enfant innocent en soulevant la planche qui me fit obstacle.

Comment un enfant de son âge pouvait-il soulever aussi facilement cette planche ? Que faisait ce gamin sur cette île effrayante ? Quoi qu'il en fût, son sourire me donna la force nécessaire pour me relever, certes, lentement mais j'étais sur pied. Je touchai la tête de cet enfant innocent et je lui caressai les cheveux avant de rappliquer :

« Non c'est bon. Merci à toi, c'est très gentil. Mais dis-moi, que fais-tu ? Tu saurais où je pourrais trouver le Mad Scientist ? »

J'espérai qu'il pourrait m'éclairer un peu plus sur cette île et surtout me conduire au Mad Scientist, si jamais il était sur l'île. Le jeune garçon semblait ne pas avoir envie de répondre à ma question. Il me regardait, me dévisageait au point de me mettre mal à l'aise en quelques secondes. Soudain, il bondit avec rapidité et semblait vouloir me porter un coup sur la tête. Son coup étant prévisible, je sautai sur le côté droit esquivant son attaque avec facilité. A ma plus grande surprise, il stoppait un autre gamin qui se trouvait derrière moi. Je ne l'avais pas vu, il n'aurait fallu de peu pour que je me fasse ratatiner par derrière.


« C'est ma proie, tu n'as pas le droit de me le voler. Laisse le moi. Robot boy va s'occuper de l'autre, toi rentre tu as déjà joué avec le pirate hier. Papy a dit qu'on doit se partager les jouets, tu as oublié ? » Dit l'inconnu qui s'apprêtait à me frapper par derrière.

Ses paroles semblèrent avoir convaincu le gamin avec lequel je discutai, il partit d'un air tristounet. Ébahi ! En effet, je ne comprenais absolument rien à ce qui se passait. Cependant, j'avais une hypothèse et j'espérai vraiment, mais vraiment qu'elle ne soit pas vraie. Ce jeune gamin  et le nouvel arrivant attirèrent mon attention au point d'avoir oublié mes trois agresseurs et la cause de ma douleur au dos. Tournant légèrement la tête, j'aperçus mes trois agresseurs dans un piteux états. A côté se trouvait un homme que je n'avais pas vu jusqu'à présent, je me demandai s'il allait aussi s'en prendre à moi comme le furent les trois hommes à terre. Je l'observai pendant quelques secondes tout en restant sur ma garde. Je n'arrivai pas à le cerner, cela dit, mon intuition me disait de m'en méfier. Un étrange petit rabot s'approcha de lui, tandis que juste à quelques centimètres de moi se trouva le gamin qui voulut me frapper il y a quelques instants.

« Monsieur, on joue ? » Dit-il d'un sourire narquois. « Tu connais le jeu de la boule qui tue ? Hinnn ... Tu connais ? Tu connais ? » répétait-il tout en jaillissant sur moi.

Heureusement, cette fois-ci j'étais sur ma garde. Croyez-moi, je ne me ferai pas avoir par ce gamin ! J'aurai, en effet, aimé ne pas avoir à porter la main sur des enfants, mais ici je n'avais guère le choix. Ce n'était pas des enfants ordinaires, pas des enfants tout court … Ils semblaient être possédé … Cela dit, je n'utiliserai pas toute ma force, car il était fort possible que ces enfants soient sous hypnose. Enfin bref. Il utilisa sa tête pour me porter un coup, malheureusement pour lui je contrai son attaque avec ma canne. Enfin … Je croyais l'avoir contré … à ma plus grande surprise, son coup de tête m'envoya percuté le mur du château. Heureusement pour moi, l'impacte de l'acte fut amoindri par ma canne, pour ne pas dire mon sabre. Après le choc avec le mur, je tombai sur le sol crachant une petite quantité de sang. Je n'aurai jamais cru qu'une petite mission d'enquête chez nos alliés se tournerait ainsi. Désormais, si je parvenais à me relever, je ne retiendrai pas mes coups. Il était hors de question de périr dans un endroit aussi morbide que celui-ci et dans des circonstances aussi déshonorante. Après tout, j'étais l'enfant du ciel, la lumière de la terre, le bouclier de naru … Si je meurs ici, qui protégera naru ? Qui découvrira la vérité ? Qui sauvera le monde ?


« Personne ! » Exclamai-je haut et fort tout en contemplant la pleine lune qui éclairait cette île morbide et sans une once de lumière. « Il est temps de passer aux choses sérieuses ! » Enchaînai-je tout en me relevant tant bien que mal.



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

« La vie est un voyage avec des problèmes à résoudre, des leçons à apprendre, mais surtout de l'expérence à acquérir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]    Mar 31 Mar - 23:49
Aucun mot ne sortit de la bouche de Zared lorsqu'il fut percuté par l'enfant cyborg et le robot. Et pour cause, la collision des deux "enfants" contre sa cage thoracique lui coupa le souffle. Suite à l'impact le bretteur s'envola, les yeux écarquillés et la bouche béante.

Finalement après avoir traversé toute la cour sous l'impulsion du coup porté par cyborg boy et robot boy, il se stoppa presque instantanément en heurtant quelque chose. Cette chose fut à son tour propulsé, par la violence du choc.

Les multiples chocs que son corps venait de subir étaient aussi éprouvant qu'impressionnant. Face contre terre il alternait entre une prise saccadé de respiration et le rejet du sang qui s'était accumulé dans sa bouche. Heureusement que ,malgré ses douleurs, il avait déplacé sa tête sur le côté pour respirer et cracher.

Après s'être plus ou moins rétabli au niveau respiratoire, l'épéiste ne put que mieux ressentir la douleur lui lancinant le dos et le torse. Là c'était presque sûr il avait un truc cassé, sinon il faudrait lui expliquer pourquoi tout son buste était aussi douloureux!

Le chasseur de prime souffrait à un tel point que le moindre mouvement de son buste se soldait indéniablement par un retour vers le sol. Pourtant il devait bouger. Après tout les enfants... Ces foutus enfants de métal ne tarderaient pas à revenir à la charge, pour jouer avec lui! Que se cachait il derrière ce cyborg à l'allure enfantine et ce robot modèle réduit? Les rumeurs concernant le Mad Scientist étaient donc réel? Ces enfants sont ils le fruit d'une de ses expériences?

Ce n'était pas le bon moment pour ce poser tant de questions, il devait se lever à tout prix s'il ne voulait pas finir en chair à canon. Serrant les dents pour lutter contre la douleur il tentait encore et encore de se lever, mais la douleur atteignait toujours son paroxysme avant même que le chasseur à l'épée enflammée n'ait réussit à lever son bassin.

Se laissant retomber encore une fois, il grimaça, puis il tendit l'oreille pour savoir si les gamins s'approchaient de lui ou s'ils étaient déjà à son niveau. Mieux valait savoir s'il allait servir de punching ball maintenant ou dans quelques secondes.

La sabreur capta alors des râles rauques, trois pour être précis. Mais il entendit aussi la voix clair et cristalline d'un autre enfant robotisé. Il proposait de l'aide à quelqu'un. Peut être était ce à ceux où dont les râles se faisaient entendre?

Non l'enfant semblait être quelques mètres plus loin. Un grand bruit se fit entendre. La voix d'un homme s'éleva alors.

Celui qui parlait avec l'enfant énonça alors rechercher le Mad Scientist. Si la réputation du scientifique n'était pas usurpé, pourquoi le cherchait il? Était ce un curieux septique comme Zared ou un futur et ignorant cobaye?

Aucune réponse ne fut alors émise. Un long silence s'installa puis un choc se fit entendre. Le bretteur n'avait plus le choix. Sous l'impulsion de sa volonté à toute épreuve, et avec une montée d'adrénaline arrivant avec un timing parfait il se releva. Se fut long et difficile mais il l'avais finalement fait.

En grimaçant Zared toucha ses côtes, de ses mains. Il entendit alors une voix s'élever derrière lui:

-Abruti! Dégénéré! Imbécile! C'est nos jouets!

Le petit robot blanc et bleu frappa à tour de rôle chacun des hommes qui avaient précédemment fait face à Nagoshi, leurs accordant à chacun un petit sobriquet insultant! Chacun de ses coups assomma à coup sûr la victime qui recevait en pleine figure son poing.

Le sabreur se tourna alors vers le robot. Il remarque les trois hommes inconscients, puis fixa de nouveau le petit robot. Il ne fallait pas sous estimer ce petit tas de ferraille, c'était un fait. Alors que le robot avançait vers le bretteur d'un pas régulier, en arborant un visage paisible, le traits de Zared se contractèrent. Sans attendre il dégaina Yamaoroshi et se mît en garde, en grimaçant, car chacun de ses gestes étaient encore douloureux.

C'était peut être un robot avec une allure d'enfant, mais il ne laissait rien transparaître d'humain, et encore moins d'enfantin. Ce qui lui faisait face, c'était uniquement une machine! Une machine et non un enfant, c'est ce qui permis à Zared d'attaquer ce drôle d'ennemi sans regret!

-Oh! Je vois tu veux jouer à la bagarre? Coooool! Je suis trop fort à ce jeu!

Déclara le petit robot blanc et bleu, en continuant d'avancer.

Le chasseur de prime prit l'initiative d'un assaut rapide. Vu l'état dans lequel il était, il n'était plus temps de parer en attendant une ouverture. Tandis que le bretteur s'élançait, sabre en main, il fut frappé par une douleur des plus fulgurantes. Faisant la moue, il n'arrêta ,cependant, pas son mouvement.

S'il avait choisit une stratégie aussi offensive ce n'était pas seulement parce qu'il était énervé, mais bien évidemment car il voulait en finir au plus vite pour se reposer quelques temps.

Les dents serrés il marmonna quelque chose en assénant un coup de lame horizontale  en direction du robot qui avait sauté vers lui:

-Tsume

Robot boy n'eut aucun mal à parer la lame en apposant pour toute résistance ses deux bras de métal.

-Tss!

Laissa s'échapper Zared en voyant avec quelle aisance le petit robot stoppa son attaque. Mais ce n'était pas finit! Le petit automate bleue et blanc en profita pour contre attaquer. Des ses bras il repoussa l'épée du chasseur de prime, puis il sauta soudainement en avant pour asséner un violent coup de poing au visage de son "partenaire de jeu". Les réflexes de l'escrimeur prirent alors le relais. Malgré la douleur le corps de Zared avait réagir plutôt rapidement pour contrer le coup. L'adrénaline semblait avoir une bonne emprise sur lui.

Ignorant ce premier échec, robot boy continua d'assener des coups de poings en direction du chasseur de tête. C'était comme si une pluie de poings venaient à sa rencontre. Pourtant Zared les para tous sans exception.

Cependant, il fallait l'avouer, le petit robot n'avait subit aucun dégât. Plongé dans la bataille, le brun en oublia peu à peu sa douleur, et s'appliqua à passer à la vitesse supérieur!

Le chasseur de prime n'avait plus le choix, il devait se donner à fond s'il voulait ébrécher le corps de fer du petit robot. Sans plus attendre Zared embrassa alors son Ryo ô Wazano pour lancer sa contre attaque contre Robot boy.

Un nouvel affrontement de coups opposa les poings d'acier du robot à la lame enflammé de l'épéiste. Mais cette fois-ci l'issue fut légèrement différente.

Le chasseur de prime parvint à toucher le robot sur plusieurs points stratégiques. En effet le sabreur avait préalablement remarqué que certaines parties du robot étaient en plastique, comme son cou, la pointe des deux embouts qui semblaient être ses oreilles, et quelques phalanges sur ses mains.

Sans crier gare ces partie partirent en fumé, ou plutôt finir carbonisé par la lame enflammé de Zared.

Robot boy perdit alors de son arrogance. Avec deux doigts en moins sur chacune de ses mains, il était nettement moins dangereux. En plus de cela la partie en plastique qui constituait son cou révéla en fondant la colonne vertébrale de métal du robot en forme de gamin. Ce dernier était en mauvaise posture. Car il avait du mal à mouvoir sa tête, et par conséquent à mouvoir son corps.

Sans lui laisser plus de répit Zared sprinta pour lui mettre un coup de pied en pleine tête. Celle-ci fut emporter vers l'arrière, laissant à découverte un trou béant qui fut anciennement son cou. De cette endroit on pouvait voir tout les câblages composant Robot boy.
Ni une ni deux, le chasseur de prime se rua une nouvelle fois sur son ennemis, oubliant sa douleur d'antan, pour plonger son sabre enflammé dans les entrailles du Robot.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nagoshi Usami
Sergent-Chef | Le Caméléon
avatar

Messages :
64
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
Juuryoku Juuryoku No Mi [Réservé]
Grade / Métier :
Archéologue

Feuille de personnage
Doriki: 425
Berry's: 1 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]    Ven 3 Avr - 21:46



Sweet Dream
Le ciel ne le laisse pas partir


« Ah ! Tu t'es enfin décidé à sérieusement t'amuser avec moi ? J'apprécie beaucoup, crois-moi tu ne le regretteras pas.» Dit-il sourire aux lèvres.

Le véritable combat ne faisait que commencer entre cet enfant et moi. Pardonnez-moi, je voulais dire, entre ce monstre et moi. Comme vous avez pu le constaté, il n'avait rien d'un enfant, même son sourire était malsain, éprouvé ne serait-ce qu'une graine de compassion ou d'hésitation pourrait me coûter très cher. Et puis, comme vous pouvez le voir, la colère parvint à me gagner, ce qui était très rare pour ne pas dire jamais et les seuls fois ou ce sentiment me domina, les choses s'étaient généralement très mal déroulé pour mes adversaires. Alors que le combat faisait rage à quelques mètres de nous, mon adversaire et moi décidâmes de nous analyser pendant quelques secondes avant de passer aux choses sérieuses.


« C'est parti !!! PAPY REGARDE MOI !!! Les 50 poings métalliques !! » S'exclama -t-il

Il ne lui aurait fallu que d'un bond pour traverser les quelques mètres qui nous séparaient. Il m'attaqua avec une force et une vitesse incroyable. Des poings, encore et encore … Il ne s'arrêtait pas et ne semblait pas vouloir cesser avant de m'avoir mis K.O. Je parais ses coups de poings tout en reculant, en sautant et en contrant avec mon sabre. Au bout de la quinzième coup, mon corps commençait à bouillir de l'intérieur, les effets de dégâts reçus précédemment s'éveillèrent sous les mouvements que j'entrepris pour me défendre. Cette douleur que je ressentais était intense au point de parvenir à me déséquilibrer. Le monstre mi-enfant, mi-métal parvint alors à prendre l'avantage assez facilement. Il profita de cet avantage pour m'infliger multiples blessures et douleurs un peu partout sur le corps. A terre, je saignai à flot et mon corps était complètement paralysé. J'étais faible, très faible ! Tout ce que l'organisation x m'appris ne servaient à rien, ma volonté n'était également pas suffisant pour me sortir de cette situation. Des moments difficiles, j'en eus connu, bien pire qu'aujourd'hui, cependant, je ne savais pas pourquoi, mais je sentais  ma fin s'approcher. Ni mon sabre, ni la prophétie ne pourrait me sauver de cette attaque. En effet, l'enfant bondit très haut, deux poings en avant, il se laissa tomber et compta sur la gravité pour m'achever une bonne fois pour toute.


« Les deux poings divin !!! Meurt ! »

Oui, c'est terminé ! Rien, mais alors rien ne pouvait me sauver. Désolé … J'étais vraiment attristé pour naru … Comment allait-elle faire sans moi ? Et moi qui ait toujours rêvé de mourir dignement et sans aucun regret, c'est raté. Mes yeux se fermaient et je sentais les deux poings enflammé du cyborg s'approcher de moi. Normalement il aurait du m'atteindre … Que c'était-il passé ? J'ouvris légèrement les yeux et j'aperçus le cyborg me tomber sur le corps, avant de s'écrouler à terre à quelques centimètres de mon corps paralysé. Mes membres ne m'obéissaient toujours pas, je décalai tant bien que mal ma tête pour observer le monstre et comprendre ce qui c'était passé. Je voyais sa tête, mais ses yeux étaient fermés …

« Essai 002x32 déchargé. »

Hein ? Cette voix robotique provint du cyborg et elle ne ressemblait pas du tout à la voix de l'enfant-cyborg. Elle était automatisée, programmée et semblait provenir plus précisément du ventre de l'enfant mi-humain, mi-machine. Stupéfait ! En effet, j'étais stupéfait par ce qui se déroula une nouvelle fois sous mes yeux. J'échappai une nouvelle fois à une mort certaine, je ne comprenais pas. Pourquoi … Pourquoi « Dieu » me voulait-il absolument en vie. Pourquoi ne me disait-il pas directement ce qu'il attendait de moi ? Pourquoi il jouait avec ma vie comme le Mad scientist jouait avec la vie de cet enfant ? Tant de questions, hélas, très peu de réponse. Moi qui pensait avoir beaucoup appris, j'apercevais aujourd'hui que je n'avais enfaîte rien appris depuis tout ce temps. Ou plutôt, plus j'en apprenais, plus les choses que je devais apprendre se multipliait.

« Mince ! C'était prévisible. J'ai trop joué ces derniers temps et je ne suis même pas allé voir papy pour qu'il me donne des « Kyandi ». » Déclara l'enfant-cyborg. Une drôle de sonnerie se fit entendre … Un sourire se dessina sur le visage de l'enfant, il reprit : « On dirait que papy a décidé de venir jouer avec vous. À votre place, je serai content. » Achevait-il tout en me regardant dans les yeux.



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

« La vie est un voyage avec des problèmes à résoudre, des leçons à apprendre, mais surtout de l'expérence à acquérir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]    Sam 4 Avr - 18:05
Zared plongea Yamaoroshi dans les entrailles du petit robot en longeant la colonne vertébrale de ce dernier.
Au contact de la lame enflammé, les câblages formant le circuit interne de Robot boy se perforèrent  et s'enflammèrent. Dans un spasm incontrôlable, le robot bleu et blanc opposa son ultime réponse à son agresseur.

Le chasseur à l'épée enflammé se laissa surprendre par la myriade de coups donné par l'automate. Il ne s'attendait pas à ce que le robot puisse si bien riposter alors même que ce dernier semblait à l'agonie.

Le bretteur encaissa donc de plein fouet l'attaque de Robot boy. Le petit automate, dans son ultime relent de vitalité avait réussit à propulser loin de lui le sabreur.

Lorsque les poings s'abattirent sur Zared il comprit que même avec des doigts en moins il n'avait guère perdu en puissance. Le bretteur tenait son sabre d'une solide poigne, mais il dût lâcher sa prise sous la douleur des coups reçus.

La puissance des poings de Robot boy fit reculer Zared. Le chasseur de prime avait maintenant les jambes en compote. En effet à cause de sa petite taille l'automate ne toucha que la partie basse des jambes du sabreur.

La douleur faisait maintenant partie intégrante du corps de Zared. Pas une partie de son corps ne semblait avoir été épargné par la douleur. Il n'était plus que souffrance. Mais il devait reprendre son arme. Les jambes flageolantes il se dirigea donc vers Robot boy. Ce dernier prononça alors ses dernières paroles , de sa voix automatisé , avant de s'écrouler:

-Papy... Papy... Nos jouets...

Mais ils fut déconnecté avant d'avoir pût terminé sa phrase.

****

Le gamin qui en premier lieu était venu aider Nagoshi Usami avant de se faire voler "son partenaires de jeux" ou disons plutôt sa victime par Cyborg Boy s'était réfugié sur les marches au seuil du manoir. L'enfant observait avec une mine triste, ses amis s'amuser. Il aurait tellement aimé être à leur place. Il soupira en prenant sa tête entre ses mains. Robot boy et Cyborg boy s'amusaient tellement, et lui il devait rester là à les regarder... Ce n'était pas juste!

Cependant le jeu tourna à la catastrophe pour robot boy. Le gamin s'ébahit devant la défaite de l'automate blanc et bleu. Il observa la scène avec des yeux rond. La peur le prit alors lorsqu'il vit Zared encaisser les derniers coups de l'automate sans vraiment rechigner. Il le crut insensible aux coups et prit peur. Le garçon ouvrit donc la porte du manoir pour fuir un éventuel combat avec le chasseur enflammé. Une fois à l'intérieur il eut l'idée de prévenir le Mad Scientist.

Courant aussi rapidement qu'il le pût, il finit par atteindre le bureau du scientifique. Le gamin entra en trombe dans la pièce sans même frapper à la porte en premier lieu.

Cette entrée entraîna une réponse réflexe de la part du Mad Scientist, ce qui porta un grave préjudice à l'enfant. À peine arrivée il se sentit mal à l'aise. Sa vision se troublait, son équilibre était atteint et surtout de nombreuses images de l'agresseur de Robot boy lui vinrent en tête.

Le garçon était immobile, suffocant. Il faisait face au scientifique, le regard dans le vague, sans détermination, sans volonté. Puis le Mad Scientist reconnu le garçon. Laissant son activité du moment en plan, il désactiva son pouvoir avant de s'adresser au gamin:

-Tu le sais pourtant qu'il ne faut pas me déranger! Que veux tu? Tu veux des Kyandi? Il faut attendre le repas pour ça tu le sais bien, chenapan!

Déclara le scientifique en posant sa main sur la tête du gamin.

-Non! Papy! Nos jouets... Dehors ils sont devenu fou! Ils ont cassé Robot Boy et vont sûrement détruire cyborg boy! J'ai peur papy! Aide nous!

Aucun des gamins de fer n'avaient encore perdu de combats, c'était pour cela que l'enfant était si paniqué.

-Robot boy et cyborg boy? Je ne comprend pas le n°20 et n°21 sont pourtant assez puissant pour vaincre n'importe quel naufragé! Tu es sûr petit?

-Oui, Robot boy s'est fait exploser! Nous devons venir en aide à Cyborg boy! Allez dépêche toi papy!

Déclara l'enfant à la limite des larmes.

-C'est bon je viens! Tss. heureusement que ma technique chirurgical c'est grandement amélioré! Qu'aurais je fait avec des soldats aussi émotif que toi? Enfin... Tu viens avec moi, même si ton esprit est un peu trop humain à mon goût, tes poings d'acier auront au moins le mérite de me protéger en cas de problème!

Répondit le Mad Scientist au supplication du gamin. Le scientifique appuya sur un bouton avant de quitter la pièce.


****

Zared fit à peine trois pas avant de s'écrouler au sol, inconscient. Il était beaucoup trop usé et fatigué par ce qu'il avait subit jusque là pour récupérer son sabre. Ces jambes le lâchèrent donc soudainement tandis que son esprit se brouillait. Que lui arrivait il? Était ce sa limite?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Dernière édition par Escarlato. R. Zared le Lun 6 Avr - 18:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nagoshi Usami
Sergent-Chef | Le Caméléon
avatar

Messages :
64
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
Juuryoku Juuryoku No Mi [Réservé]
Grade / Métier :
Archéologue

Feuille de personnage
Doriki: 425
Berry's: 1 000
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]    Dim 5 Avr - 19:04



Sweet Dream
Le Mad Scientist entre en action


Après ses paroles, le cyborg semblait avoir perdu connaissance. En effet, ses yeux étaient fermés et son corps complètement immobile. Cependant, je remarquai quelque chose d'anormal sur lui, sur son visage. Il arborait un sourire …. Comme si son côté « humain » venait de prendre le dessus. Serait-il possible qu'il ait une part d'humanité au fond de lui ? Après tout, il semblait être un humain de base, modifié au file des temps, sans doute par ce « fameux » Mad Scientist … D'ailleurs en parlant de lui, si les dires du cyborg s'avérait être véridiques, il serait là d'une seconde à l'autre. Je ferai mieux de bouger d'ici au plus vite si je ne voulais pas finir comme ces enfants … Hélas, malgré les efforts dont je fis preuve, mon corps refusait de m'obéir, il m'était impossible de bouger ne serait-ce qu'un membre. La seule partie de mon corps qui m'obéissait encore était ma tête, je pouvais l'utiliser comme je le souhaitais.

Je tournai ma de l'autre côté dans le but de voir ce qu'était devenu le deuxième robot. À ma plus grande surprise, j’aperçus l'homme de tout à l'heure, celui qui m'eut sauvé des griffes de mes agresseurs, mais qui était également à l'origine de ma douleur au dos, en mauvais état. Il semblait avoir engagé un combat sans merci contre l'autre robot qui fut complètement détruit. Il fit quelques pas avant de s'écrouler par terre … S'était-il fait attaquer par surprise ? Où succomba -t-il suite aux possibles blessures qu'il aurait pu recevoir ? Malheureusement, je ne pourrais répondre à cette question car, mes yeux se fermèrent et ma conscience commençait peu à peu me quitter. Soudain, mon escargophone, celui qui m'eut été donner par Kensei, mon supérieur, se mit à sonner.

« Pleup pleup pleup … Pleup pleup pleup … Pleup pleup pleup … »

Malheureusement, je ne pouvais pas répondre. J'étais persuadé que c'était Kensei qui m'appelait pour s'excuser de m'avoir envoyé sur cette île. Quoi qu'il en fût, je ne pouvais y répondre. Les sons que j'entendais y compris celui de escargophone commençaient à s'éloigner … Je n'allais pas tarder à perdre connaissance. Mon corps flottait dans les airs, il montait haut, très haut dans le ciel. Enfin, c'était l'impression que j'avais … Je me demandais si c'était l'ange de la mort qui venait chercher mon âme ? Ou serait-ce à cause des blessures que j'eus reçu durant le combat ? Soudain un énorme bruit vint perturbé mes pensées. Ce bruit fut tellement fort qu'il permit à ma conscience de rester.


« Papy, t'as vu ? T'as vu ? Robot boy est mort … Papy sauve le, ramène le, s'il te plaît. »

Cette voix … Il n'avait pas de doute, c'était bel et bien le jeune garçon de tout à l'heure. Celui qui voulut jouer avec moi mais qui fut détrôné par le cyborg.  


« Ferme-là, bon sang ! Va t'occuper de Robot boy et moi je vais me charger de ces deux-là. Ils vont regretter de s'être pris à mes enfants. Monte robot boy au labo et demande à ton grand-frère, Shiki, de réparer la fenêtre qu'on vient de casser. » Ordonna une voix inconnue sur un ton imposant et plutôt grave

Le jeune garçon s'exécuta sans perdre de temps. J'entendais les bruits de ses pas, il courrait …  L'autre personne, celui qui donna l'ordre s'approcha de mon corps et semblait se tenir tout près de moi. Je ne pouvais pas le voir, mais j'avais le sentiment de le sentir. La peur m'envahit au point que mes yeux décidèrent de s'ouvrir … Ce visage !!!! Serais-je en train de rêver ? J'aurai tant aimé que cela soit un rêve, mais malheureusement c'était la réalité. Il me regardait d'un air bizarre, avec ses gros yeux, son visage effrayant et son sourire sadique. Je me demandais si c'était un humain ? Une chose était sûre, cette personne n'était pas un ange, pas une créature du ciel. À peine m'ayant vu ouvrir les yeux, il leva le pied et m'infligea un coup de pied qui m'envoya tout près du corps de l'autre inconnu, celui qui eut combattu le robot boy.

Il n'aurait fallu que moins de deux secondes pour qu'il se retrouvât entre l'autre homme et moi. Il pouvait désormais faire ce qu'il voulait de nous, on ne pouvait rien faire et franchement cette fois-ci même un miracle ne pouvait pas me sortir de cette situation. **Alors, Dieu … Tu m'abandonnes, après m'avoir sauvé autant de fois ? J'espère que tu t'es bien amusé, que je t'ai servi d'un bon divertissement.** En effet, j'étais dépité … Mon visage était contre le sol, je sentais le pied du Mad sur mon dos, il m'écrasait et semblait prendre plaisir. Il cessa et me souleva par la nuque avec une facilité déconcertante. Il me regarda droit dans les yeux, puis me renifla avant de me laisser tomber. Il fut surpris, j'ignorai encore la raison.


« ZALALALALALA !!! Un ange … un ange …  Un ange dans ma demeure, la chance me sourit ENFIN. ZALALALALALA !!» S’excita -t-il. « Toi et moi on va bien s'entendre ZALALALALA ! » Enchaîna -t-il d'un fou rire diabolique. « Par contre, toi, tu ne m'es d'aucune utilité et en plus c'est toi qui a osé détruire mon robot boy. Tu sais ce que ça veut dire ? ZLALALALALALA ! » Acheva -t-il tout en daignant sa lame de son fourreau.






_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

« La vie est un voyage avec des problèmes à résoudre, des leçons à apprendre, mais surtout de l'expérence à acquérir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Escarlato. R. Zared
The Unshaken
avatar

Messages :
102
Localisation :
West Blue
Fruit du démon :
/
Grade / Métier :
Chasseur de Primes

Feuille de personnage
Doriki: 727
Berry's: 140 000
Réputation/Prime: 5 000 000
MessageRe: Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]    Lun 6 Avr - 19:05
L'ardent chasseur de prime n'était pour le moment plus qu'un légume! La douleur avait enveloppé son corps comme si ce fut le linceul noir de la faucheuse en personne. Cependant Zared n'était pas encore décédé. La souffrance lui avait fait perdre connaissance. Depuis il ne se réveillait pas de son coma , ainsi donc les événements qui vont suivre ne prendrons aucunement prise sur son esprit, momentanément déconnecté.

Nagoshi lui aussi était mal en point, cependant il était encore conscient, pour son plus grand malheur. L'homme qui gouvernait cette île, l'éminent Mad Scientist finit par faire son apparition. Il avait bien choisit son moment, le lâche! Eh bien oui, il arrivait maintenant que les deux inconnus qui avaient pénétrer sur son île était à la limite de la mort. C'était facile pour lui! Il avait juste à terminer le marine et il repartirait avec deux nouveaux cobayes! Une journée touchée par la grâce de dieux en somme.

Après un ordre donné à l'encontre de l'enfant qui l'accompagnait, le Mad Scientist s'approcha de Nagoshi Usami. Sans prévenir il lui assena un violent coup de pied dans les cotes. Le marine valsa et percuta pour la deuxième fois de la journée, Zared.

L'instant d'après l'homme tout de blanc vêtu se trouvait entre ses deux nouvelles victimes. Avec acharnement il piétina à tour de rôle le dos de Nagoshi et celui de Zared. Puis il s'en prit plus particulièrement au marine. Il attrapa sa victime par la nuque et la souleva avec aisance au dessus de sa tête. Le scientifique remarqua alors à travers les vêtements déchiré de l'ange les traits caractéristiques de sa race: ses ailes.

Il se mît alors à rire. Il était fou de joie! Son sang bouillonnait de plaisir en sachant qu'il avait enfin capturé un ange. C'était la seul race sur laquelle il n'avait pas encore mît la main! Mais il n'avait pas le temps de jubiler ainsi. Il lui restait encore à terminer sa dernière expérience,  et surtout il devait réparer Robot Boy. Ça allait lui prendre du temps, il le savait, rien qu'en y pensant sa joie laissa place à une ire sans nom vis à vis de Zared qui fut désigné par l'enfant comme étant le destructeur du petit robot.

Le Mad Scientist dégaina son sabre puis assena un coup dans le dos du sabreur inconscient. Se laissant emporter par sa colère il continua sur son élan, tranchant grâce à de multiples coups de sabre, les vêtement et la chair de l'hybride entre ange et humain.

Un coup d'épée en plus fit sortir une nouvelle gerbe de sang, ainsi qu'une plume.

-Une plume? Non! Je ne peux pas être si chanceux...

Commença  le scientifique en rangeant son sabre dans son fourreau. Cette plume avait suscité l'intérêt à du Mad Scientist à un tel point que sa colère avait disparu. Arrêtant de jouer avec le dos de Zared il s'accroupi et déchira de ses mains les vêtement du sabreur pour laisser apparaître son dos. Il ne fut pas déçut. Sur ce dos massacré par le bon soin de l'homme en blanc résidait deux petites ailes atrophiées. De nouveaux il explosa d'un rire malsain:

-Zalalalalala! Lui aussi... Zalalalalala! C'est un ange! Zalalalalala! Merci Dieu! Merci pour les deux envoyés que tu m'as offert! Je vais bien m'en occuper! Zalalalalala! Je te le promet!

Déclara-t-il avec un sourire des plus malsain. Après s'être calmé, il se baissa pour attraper les deux anges. Suite à cela il en mît un sur chacune de ses épaules pour les transporter, ce qu'il fit sans réel problème.

Une fois entré dans le manoir il mena les deux dans sa salle d'opération. Puis une fois rafistolé il les balança dans la cellule numéro 30.

Peu à peu, Zared reprit connaissance. Le Mad Scientist était un excellent médecin, c'était indéniable, cependant il n'utilisait pas ces dons pour sauver la vie des autres. S'il avait soigné Zared et Usami s'était seulement dans l'optique de les exploiter plus tard pour diverses expériences.

Ouvrant les yeux, le sabreur gémit. Une douce main vint alors se poser sur le front du bretteur. Une voix féminine s'éleva alors:

-Il se réveille enfin!

Le chasseur de prime n'eut cependant pas la force d'arquer un sourcil pour signifier son étonnement. Les yeux à moitié ouvert, il commença à bouger la tête pour se situer dans l'espace. Sa vue était pour le moment encore trop floue pour ne discerner autre chose que des formes. Où était ils? Qui était à ses côtés? Était il mort?

Ouvrant les yeux complètement il remarqua alors que c'était une jeune femme qui semblait s'occuper de lui. Quittant du regard les cheveux de flammes de la jeune femme il tomba alors sur le visage d'un vieux.

Se redressant en faisant la moue, le sabreur remarqua alors que tout trois était enfermé entre quatre mur. Que c'était il passé après son combat contre robot Boy? Et surtout qui était ces deux personnes?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageRe: Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]   
Revenir en haut Aller en bas


 Vous n'êtes pas le bienvenue à Sweet Dream [PV : Escarlato. R. Zared]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: West Blue :: Sweet Dreams-