[Quête] La chèvre démoniaqueVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jerry Kane
Bomberman
avatar

Messages :
5

Feuille de personnage
Doriki: 365
Berry's: 17 000
Réputation/Prime: 0
Message[Quête] La chèvre démoniaque    Dim 29 Mar - 19:37
Lien de la quête

Y'avait rien de plus frustrant que de jouer au poker avec des ninjas.

J'aurais pu m'en doutez vous me direz. Dans un jeu reposant sur le bluff, la capacité de se rendre quasiment invisible donnait un certain avantage. Mais j'aimais bien le poker, et j'avais pour habitude  de baisser mon froc devant rien ni personne. Je pensais que si les choses tournaient mal, je pourrais toujours tirer un ou deux coup de semonce pour récupérer ma paye. Et si ça suffisait pas, une petite bagarre entre hommes finirait de leur faire comprendre que j'étais pas un poivrot qu'on pouvait rouler dans la farine. Tout allait bien se passer, je me disais. De retour au navire, j'aurais les poches bien remplies d'oseille et les poings encore poisseux du sang de ces guignoles. Mais évidemment, rien ne s'était déroulé comme prévu.

Premièrement, je m'étais jamais pris une branlée pareille aux cartes. Ces fils de chien trichaient si bien que j'ai jamais pu découvrir la façon dont ils ont remportés ma paire de bottes. Deuxièmement, une fois que j'en ai eut ma claque de leur magouille et que j'ai voulu en venir aux mains, ces salopards ont simplement lancé un fumigène au sol avant de s'éclipser comme des pucelles effrayés par un marin. Résultat, j'étais pieds nus, aussi riche qu'un clochard et plus énervé qu'un ivrogne découvrant qu'on avait pissé dans sa bouteille.

La terre battue qui remplaçait les pavés dans cette partie de la ville se transformait peu à peu en boue alors que le ciel déversait sur l'île une pluie fine et légère. Vous connaissez cette pluie. C'est celle qui semble inoffensive, moqueuse, comme une fillette qui vous pointerai du doigt en souriant, et qui s'immisce si profondément dans vos vêtements que même votre caleçon fini trempé. J'étais d'une humeur si massacrante que je devais m'empêcher de frapper sur tous les passants qui osaient croiser mon chemin. Ces foutus tarés passaient leur temps à sauter d'ombre en ombre afin de se rendre invisible, et j'étais presque sûr que les toits qui bordaient l'artère étaient plus fréquentés que la rue elle même. Ce pays était peuplés de fous et j'avais hâte de foutre le camp.

Tirant de ma poche un briquet et mon paquet de cigarettes, j'en coinçai une au coin de mes lèvres avant de l'allumer avec l'habileté née de l'habitude. Cette petite friandise avait le don de me calmer et de ramener mon esprit vers des eaux plus paisibles. Mais le destin avait l'air de se rire de moi aujourd'hui, et je l'entendis presque s'esclaffer tandis qu'il dressait sur ma route un nouvel obstacle inattendu.

A dix mètre devant moi se dandinait le shinobi le plus étrange qu'il m'ait été donné de voir. Non pas que j'étais spécialiste de la question, mais depuis une semaine que je traînais dans les parages, je n'avais encore jamais été témoin d'un spectacle pareil. Alors que les ninjas avaient pour habitude de passer inaperçu quelque soit l'heure ou le lieu, celui-ci avait la discrétion d'un troupeau d'éléphant en période de rut. Il zigzaguait étrangement d'un bord à l'autre de la rue, aussi beurré qu'un marin en permission et me toisait d'un regard déterminé. Son visage était rose, rose bonbon, et des pois verts ornaient ça et là son étrange faciès comme si un gamin lui avait repeint la figure pendant son sommeil. Arrivant à ma hauteur, je le vis fourrer sa main dans mon futal à la recherche de ma bourse. C'était la tentative de vol la plus ridicule que j'avais jamais eut l'occasion d'observer. Et je n'étais pas d'humeur à me faire détrousser par un ivrogne.

Lui balançant mon poings en plein dans la tronche, je le rattrapai par le devant du kimono avant qu'il ne s'effondre et le collai contre un mur tout proche. Mon flingue apparut comme par magie dans ma main tandis que je lui fourrais le canon dans le pif.

- On détrousse pas Bomberman comme ça espèce de fils de rat ! T'as une dernière volonté avant que je te colle une rouste si violente que même ta propre mère pourrait bien ne plus te reconnaître ?

Je ne m'étais encore jamais fait racketté depuis que je portais l'uniforme de la marine. Même s'il était crade et que j'avais coupé le bas du pantalon pour en faire un short, il n'y avait aucun moyen de pas reconnaître que j'étais un foutu soldat. J'avais du mal à comprendre ce qui pouvait pousser un type avec un cerveau plus gros qu'une noix à me chercher des noises dans de telles conditions.

- Je...je... je suis désoléééééé !

Reniflant bruyamment, le type se mis à pleurer si fort que j'ai dû le lâcher pour pas prendre le risque de me noyer. Ça non plus, je m'y attendais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 [Quête] La chèvre démoniaqueVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: West Blue :: Shinobi Island-