Un fil et des pommes [LIBRE]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pandore
Messager
avatar

Messages :
18

Feuille de personnage
Doriki: 370
Berry's: 29 500
Réputation/Prime: 0
MessageUn fil et des pommes [LIBRE]    Jeu 9 Avr - 1:57
    On avait beau se le cacher, Loguetown était une ville bercée de contradictions. A la fois rustique et légendaire, bercée par une histoire d'un seigneur, plongée dans son spectre à jamais. La mélancolie ? Pour les faibles. L'exemple ? Pour les braves. Rien n'est déterminé, tout n'est qu'horizon, sur une île dont les passants ne s'arrêtent jamais. Son âme n'est donc rien de plus qu'un chemin linéaire, un lieu de passage, presque au niveau d'un rituel.

    Ceux qui s'aventurent sur Grand Line le font par rêve ou par peur. Fuir ou conquérir, tout n'était qu'une histoire de mouvement. Et dans ce mouvement, enveloppée par la nappe de gens qui se promènent, une blondinette, pas plus haute qu'un enfant de bas âge. Pourtant son regard ne scintille plus vraiment comme celui des autres, son éclat mêle l'azur le plus éclatant au gris marécageux.

    Elle était recouverte d'une cape couleur sable, capuche sur le front, priant avec effort que celle-ci la protégerait des regards indiscrets. Une gamine, c'est normal. Une gamine avec une paire d'aile dans le dos, c'était tout de suite plus objet à controverse. Infiltrée tant bien que mal depuis une semaine, elle logeait dans un hôtel situé dans une des ruelles qui prenaient leur source au niveau de la place mythique. L'avantage de n'être qu'un simple gradé au niveau de l'armée céleste, c'était que les ordres étaient rarement très directifs. Ton but était un peu comme celui d'un pion au milieu d'un échiquier géant. Tu fais les premiers pas, t'aventure la tête la première dans une case qui ne t'appartiens pas. Jusqu'au jour ou tu fais face à ceux qui sont en face. Case noire, case blanche. On avance en diagonale, jamais tout droit, et revenir en arrière ? C'est impossible.

    Messager de la mort, ou message envoyé à la mort ? Les ailés n'auront aucun scrupule pour ce genre de manœuvre. Ton apparence jouait en ta faveur, rare étaient ceux qui te considéraient comme un danger, même en ayant conscience de ta véritable nature. C'est tellement facile, un sourire. C'est tellement redondant, de se proclamer martyr, d'en créer une carapace, une coquille que nul ne pourrait percer à jour.

    La place de LogueTown est le lieu idéal pour avancer en pas chassé sans être prise pour une folle ; l'air y est parfumé aux résidus de nourriture, d'alcool mal traité et d'épices en tout genre. Les marchands comme les marins courent en tous sens sans se préoccuper de ce qu'il se passe autour. La moitié d'une case est pressée, l'autre se prélassent les yeux vides sur une place qui ne reflètent que de lourds souvenirs.

    Au fond, les ordres sont évasifs, le lieu est concret. L'histoire seule compte. Et elle compte pour plus qu'une pseudo guerre. Même si à tes yeux, il ne fait aucun doute de la victoire prochaine de ton espèce et de sa raison de convertir ce monde, son importance n'est pas aussi cruciales que tes motivations personnelles.

    L'odeur du romarin, celle de l'écorce des sapins, et pour finir celle de la terre. Trois senteurs dont la combinaison tisse un léger fil rouge dans les airs. Un fil que tu poursuis depuis des années déjà. Ton jumeau s'épuisait à courir loin de toi. Mais les bribes qu'il laissait derrière lui te donnaient plus que tout l'envie de t'y accrocher, de le récupérer, avant qu'il ne se perdre définitivement lui même.

    Sans prendre gare, tu bouscules quelqu'un, faisait voler le panier que tu serais contre toi, ainsi que son contenu. Des pommes rouge carmin explosent autour de toi, avant de rouler et de se perdre au milieu des passants. La panique te fait plonger au sol, genoux à terre, rampant sans complexe le long du bousculé. Pas une excuse, pas un mot, seules les pommes comptaient.

    PS : Je pars du principe que je bouscule votre perso', mais si ça ne vous arrange pas, noproblemo !
    PS2: Jsuis toujours en "semi absence" donc désolée si mes délais sont longs s:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Jézus Godson
Fils de Dieu - Distributeur de Pains
avatar

Messages :
9

Feuille de personnage
Doriki: 485
Berry's: 0
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Un fil et des pommes [LIBRE]    Sam 11 Avr - 0:25



Un Fil et des Pommes.




C'était la grande première du sergent-chef Jézus à LogueTown. Sa venue ici lui était encore inconnue, mais il avait à ses ordres un petit bataillon d'hommes qui le craignaient un peu plus chaque fois qu'il leur lançait un regard. Ses yeux entièrement rouges n'apportaient aucune confiance, de plus son allure agressif et le fait qu'il porte un kimono, certes aux couleurs de la marine, bien qu'à force d'être usé il était devenu gris, tout ça faisait de lui un homme négligeant de l'ordre. Il marchait tranquillement au sein des rues de cette ville majestueuse, ignorant tout du passé du seigneur des pirates, il posa toutefois la question à l'un de ses hommes une fois devant l'estrade. Comme le Dieu qui l'avait envoyé espionner la marine, l'homme gorille s'intéressait un peu à l'histoire de ce monde, il fallait bien cela si on voulait devenir une divinité.

On lui narra alors l'histoire du désormais légendaire Gol D. Roger, roi des pirates. Cela amena un large sourire sur le visage déformé par la colère ambiante qu'il avait depuis des années. Devenir une légende, c'était la première étape pour devenir un dieu. Mais dans le cas de Jézus, il le fera de son vivant. Roger était devenu une légende de par sa mort. Il n'avait plus rien accomplit de son vivant après  cela, ce qui était somme toute assez logique, vu qu'il était mort. Alors qu'il admirait l'échafaud, notre protagoniste fut gêné pas de nouveaux arrivants à l'air sordide.


« Sergent... C'est le grand Ratas, un Pirate, on devrait l'arrêter avant...»


Le détenteur de tous les péchés leva alors la main devant son subordonné, pour lui indiquer qu'il fallait se taire. Il observa alors la troupe de pirates qui les regardait avec un air de défi. Il avait envie de balancer toute sa violence, de montrer sa force et sa puissance, mais son statut de Marine lui imposait de ne pas foncer comme il aimait le faire d'ordinaire. Il se moquait totalement des civils et des dommages collatéraux qu'il pouvait causer, mais ce n'était pas le cas de ses supérieurs. C'était d'ailleurs étrange qu'Oliver Hatton et Kurane Asami ne soient pas en ville pour arrêter ces pirates autour de la place. Mais c'était peut être aussi le but de la patrouille que l'on avait confié à l'ange.
Celui-ci s'avança alors vers le capitaine des pirates qui lui adressa alors quelques mots doux.

« Les marines meritent même pas de regarder ceci ! C'est la ville du seigneur des pirates, pas de la marine ! »


Le démon aux yeux rouges avait toujours son sourire au visage et sa lueur inquiétante dans les yeux, il avait terriblement envie de foncer sur cet homme et ses acolytes afin de les annihiler, mais il fallait toujours analyser la situation dans ces cas là. Avait-il des hommes dispersés un peu partout, notre olibrius ne le savait pas encore, mais un rapide coup d'oeil lui indiqua que ce n'était pas le cas. Il avança encore vers le forban qui reprit :

« C'est pas parce que tu as un air menaçant qu'on va avoir peur de  toi le marine ! Même si t'es intimidant. »


Pour sûr il l'était, presque deux mètres de haut, une masse musculaire plus qu'impressionnante, une ananas rouge sur la tête et des mirettes à faire fuir le premier clampin encore un peu lucide pour comprendre qu'avoir la totalité de son globe oculaire d'un rouge luisant n'était pas naturel. Cela dit tout ne s'arrêtait pas là, la provocation du corsaire amena une nouvelle réaction chez le militaire. Une aura rouge et violette s'échappait de son corps. Il se mit alors dans une position de combat digne des plus grand karatéka de l'île portant leur nom et concentrait toute sa puissance dans cette aura. Les malfrats eurent alors un mouvement de  recul tandis que la marine sécurisait le périmètre, s'écartant même du sergent. Ratas sortit alors son épée et prit l'assaut du pratiquant des arts martiaux.

En vain.

Jézus avait concentré son aura dans le bout de son poing et d'un mouvement rapide malgré sa corpulence, il venait de relâcher cette puissance dans cet uppercut qui envoya son adversaire au tapis directement.  

Les acolytes essayèrent de se disperser, mais la marine venait de les encercler et commençait à les arrêter. Dans un profond râle, la voix grave de l'ancien céleste retentit.

« Je vous les laisse.»


Il partit alors de ce combat improvisé pour se promener en ville, trouver quelque chose à faire... Ce qu'il espérait c'était un combat plus disputé que celui qu'il venait d'avoir. D'où ce minable pirate pouvait bien se faire nommer « le Grand », lui qui venait de se faire mettre K.O en un seul coup par le novice qu'était Jézus. Était déçu. Il marchait alors sans trop regarder devant lui et bouscula alors quelque chose. Des pommes volèrent autour de lui, il en attrapa une en vol et croqua à pleine dent dans ce fruit tout en regardant la personne qui s'efforçait de tout ramasser sans faire attention au fils de Dieu. Peu enclin à se faire snober de la sorte, il jeta alors le trognon qu'il mangeait habituellement devant les yeux de cette jeune femme qui semblait vouloir cacher quelque chose dans son dos via une panoplie vestimentaire assez large.

Toutefois cela ne marchait pas pour le mieux étant donné que l'oeil pourpre pouvait voir une légère bosse sur le dos de la gamine. Il eut à nouveau son sourire menaçant. Il était lui aussi un ange, mais il avait utilisé une manière plus simple pour dissimuler sa nature. Coupé ses ailes et les remplacer par un  tatouage afin de cacher ces membres. Même si l’anagramme utilisé dans son dos signifiait « Ciel » et ne le coupait pas alors de son monde d'origine. Il s'agenouilla alors devant la gamine, son uniforme bien en avant et lui fit alors un large sourire menaçant. Elle venait de se faire croquer une pomme par un inconnu, qui la narguait en lui lançant le trognon au visage tout en devinant sa vraie nature. Cela plaisait au colosse.



Jézus featPandore


Thanks to Halloween & N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pandore
Messager
avatar

Messages :
18

Feuille de personnage
Doriki: 370
Berry's: 29 500
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Un fil et des pommes [LIBRE]    Jeu 23 Avr - 0:46
    La miséricorde à tes trousses, le penchant du malchanceux, ou tout simplement le poid du fatum. Le sol se recouvrait de rouge rebondissant. Tes genoux s'étaient pliés dans l'espoir d'en rattraper ne serait-ce qu'une, une seule. Mais il était trop tard, les pommes roulaient déjà toutes comme les billes qui voulaient se perdre au milieu de la foule. Une vision d'horreur te parvenait, un massacre à coup de chaussures crasseuses, de pas inattentifs, de savates mal placées. La colère, puis la hâte. Tes doigts rampaient au sol tels des insectes en chasse. Quitte à s'écorcher, quitte à se faire marcher dessus, la nourriture était maîtresse de tout. S'en suivirent plusieurs escarmouches et accrochages avec ces abrutis d'homme pas capable d’ouvrir un œil. Non seulement ils risquait ton précieux met, mais ils ne prêtaient même pas attention à leur route, quitte à rouler, à glisser, à surfer maladroitement pour se retrouver face contre terre.

    « Foutus hommes, foutus crevard » que tu marmonnait, ignorant les jambes et vêtements qui te caressaient sans douceur les joues.

    Et de une, de deux, trois puis quatre. La quinzaine de pomme fut sauvée avec plus ou moins de chance. Les nerfs déjà bien tirés, il te fallut une demi seconde pour réaliser qu'un trognon venait d’atterrir non pas devant elle, mais bien sur son faciès. Sans foi ni loi, un gaillard te faisait face, d'un bon mètre ou deux au dessus de toi, un regard impétueux suintant l'intolérance. Le trognon se décrocha en silence de ton visage, venant retomber au sol sans bruit. A tes yeux, la scène se passait comme au ralenti, il n'y avait plus un son, plus un songe. Les passants s'étaient figés dans l'air bercés par une lueur blanchâtre presque divine. Seul le gaillard continuait de bouger à la normal, un petit rictus en guise de salutation. Tes pommettes prirent la teinte de tes précieux fruits. Un mécontentement profond transformait petit à petit ta gueule d'ange en celle d'un hérétique. Dépassée, tu saisi sans effort le trognon et n'hésita pas une seconde avant de le jeter de toute tes forces à l'endroit bien précis ou on te l'avais envoyé : sur sa misérable tête.

    « Non mais ça va pas le troll ? Tu t'es pris pour qui »

    *Tu mérites la mort, putain d'humain* disais-tu pour toi même.

    S'il y avait bien une chose que tu ne supportait pas, c'était les clepto, et encore moins les clepto qui se la jouait rebelle. Ta poignée se resserrait d'ors et déjà sur le fourreau de ta lame, prête à dégainer en fonction de la réponse de l'individu qui serait décisive pour lui.

    On ne provoque pas une enfant, encore moins quand elle vient du ciel. On ne dérobe pas les pommes de l'Eden. Les êtres supérieurs se doivent de donner un leçon aux blaireaux d'en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Jézus Godson
Fils de Dieu - Distributeur de Pains
avatar

Messages :
9

Feuille de personnage
Doriki: 485
Berry's: 0
Réputation/Prime: 0
MessageRe: Un fil et des pommes [LIBRE]    Dim 26 Avr - 18:14



Un Fil et des Pommes.




Le fils divin ne semblait pas impressionné par cette gamine qui semblait quitter à peine l'adolescence. Ses joues prenaient une teinte pourpre tendis qu'elle se relevait, toutes ses pommes ramenées dans son panier, exceptée celle qui, manque de bol, Jézus lui avait envoyé sur le nez. Cela ne laissait même pas un regard amusé sur le céleste aux yeux rouges. Il avait toujours son rictus inquiétant, se sourire sans consistance. Le karatéka esquiva alors le trognon qu'elle venait de lui renvoyer au visage d'un simple mouvement de tête, laissant son sourire disparaître pour laisser un visage impassible, mais toujours aussi peu sympathique. Elle l'affubla alors d'un surnom peu apprécié en général. Elle l'avait traité de troll.

Mais ce n'est pas la phrase, les mots, qui avaient gênés le Marine, c'était ceux qui suivirent. Pour qui se prenait-il. Son sourire vint à nouveau déformer son visage forgé dans la haine. C'était une bonne question qu'elle venait de poser. Il avait la réponse, mais ce n'était pas son genre de la donner. Il se prenait tout simplement pour lui même, un Dieu ! Un combattant puissant qui avait la possibilité d'avoir sa toute puissance et se trouver au dessus de toutes les races de ce monde.
Son opposante semblait elle aussi être une combattante, elle le prouvait en posant la main sur la pomme de son arme, en pleine rue, avec des membres de la marine pas loin d'elle. Pire, le colosse qu'elle s’apprêtait à vouloir transpercer était lui aussi un membre de la marine.
Toutefois la situation plaisait à l'individu qui se mit alors en position de garde, laissant toute sa rage et sa colère exploser pour former son aura.



Il était près à lui balancer un coup de poing surpuissant sans distinction quand deux hommes arrivèrent derrière lui, et se tenait chacun à un de ses bras pour l'empêcher de frapper.

« Sergent-Chef Jézus, calmez-vous s'il vous...»


L'homme qui venait de parler venait de recevoir un coup de poing dans le visage de la part du céleste, l’assommant sur le coup. L'autre le lâcha alors en continuant de lui demander de se calmer, et de ne pas attaquer les civils. Dans ce chahut de quelques secondes, le kimono du Démon s'était quelque peu enlevé, laissant apparaître deux cicatrices dans son dos ainsi qu'un tatouage les recouvrant tant bien que mal. Il lança un regard noir à son subordonné et repris son attention sur la jeune fille, son aura toujours plus active autour de son corps. Il se sentait près à nouveau à la frapper, mais il prit alors la parole.

« Pour qui je me prend ? Hahahaha ! Dieu. »


Une provocation de plus, à supposer que la demoiselle soit évidemment une céleste. En vérité, le Marine en face d'elle n'était qu'un « espion » des anges au sein de la marine, mais il était trop libre pour être dans un camp ou dans l'autre avec loyauté.





Jézus featPandore


Thanks to Halloween & N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageRe: Un fil et des pommes [LIBRE]   
Revenir en haut Aller en bas


 Un fil et des pommes [LIBRE]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Falling Skies :: L'aventure commence :: Les Blues :: East Blue :: Loguetown-